Le sous-marin allemand Unterseeboot 9

Si en 1870, Jules Verne nous annoncez déjà ce que pourraient faire un jour les sous-marins, ce n’est que lors de la Première Guerre Mondiale que le public découvre avec effroi la réalité.

Unterseeboot 9

Le sous-marin allemand Unterseeboot 9 (Seiner Majestät Unterseeboot 9 ou SM U-9), navire de tête du type U 9, a été construit par la Kaiserliche Werft de Dantzig, et lancé le 22 février 1910 pour une mise en service le 18 avril 1910. Il a servi pendant la Première Guerre mondiale sous pavillon de la Kaiserliche Marine.

Kaiserliche Marine

La Kaiserliche Marine (la Marine impériale) est le nom de la marine allemande qui fut créée après la formation de l’Empire allemand en même temps que la Deutsches Heer (armée allemande), et qui exista de 1871 à 1919. Elle est gérée par l’office du Reich à la Marine.

Issue de la Norddeutsche Bundesmarine (elle-même issue de la marine prussienne), elle fut largement développée par le Kaiser Guillaume II, provoquant une course aux armements entre l’Allemagne et l’Empire britannique. Même si elle ne fut jamais battue, la Kaiserliche Marine fut en grande partie détruite à Scapa Flow en 1919, sabordée par ses propres officiers après la défaite allemande sur le front de l’Ouest de 1918 et la perspective de la signature du traité de Versailles.

Les navires de la Kaiserliche Marine étaient désignés par le sigle SMS, pour Seiner Majestät Schiff (« navire de sa majesté »), équivalent allemand de l’anglais HMS.

Les sous-marins durant la Première Guerre Mondiale

Le premier sous-marin (U-1) de la marine impériale allemande a été livré en décembre 1906. Lorsque la guerre éclate en août 1914, elle en aligne vingt-huit.

Les U-Boote furent lancés dans une guerre sous-marine « totale » (sans distinction de la nationalité du navire, et sans faire de différence entre navires civils et militaires) au début de la guerre.

Le 22 septembre 1914, le SM U-9 torpille trois croiseurs britanniques en mer du Nord ; en mai 1915, le U-20 coula le paquebot Lusitania. Des 1 195 personnes qui périrent à la suite de ce torpillage, 123 étaient des civils américains, dont un célèbre producteur de théâtre et un membre de la famille Vanderbilt. Cet événement provoqua une forte hostilité de l’opinion publique américaine envers l’Allemagne. Le président américain Woodrow Wilson menace l’Allemagne et exige réparation. Pour éviter que les États-Unis ne lui déclarent la guerre, l’Allemagne suspend sa guerre sous-marine.

Toutefois, l’Allemagne annonça près de deux ans plus tard, le 31 janvier 1917, que ses U-Boote engageaient à nouveau une guerre sous-marine totale. L’opinion américaine ayant entre-temps évolué dans un sens plus favorable à l’entrée en guerre des États-Unis, cette décision fut considérée comme une véritable déclaration de guerre par les Américains. Ce fut un facteur déterminant dans l’entrée en guerre des États-Unis aux côtés des alliés le 6 avril suivant.

Il est le premier des 4 U-Boote côtiers de type U 9

L’U-Boot de type U 9 avait une longueur totale de 57,38 m, sa coque pressurisée mesurait 48 m de long. La largeur du bateau était de 6 m hors-tout, tandis que la coque pressurisée mesurait 3,65 m de large. Son tirant d’eau était de 3,13 m pour une hauteur totale de 7,05 m. Le bateau déplaçait 493 t lorsqu’il faisait surface et 611 t lorsqu’il était immergé.

Le type U 9 était équipé de deux moteurs à kérosène 8 cylindres et deux moteurs 6 cylindres à deux temps d’une puissance totale de 1 000 CV pour une utilisation en surface et de deux moteurs électriques à double effet plus deux moteurs électriques d’une puissance totale de 1 160 CV pour une utilisation sous-marine.

Ces moteurs donnent au bateau une vitesse de surface de 14,2 nœuds (26,3 km/h), et de 8,1 nœuds (15,0 km/h) lorsqu’il était en plongée. L’autonomie était de 1 800 milles nautiques (3 300 km) à 14 nœuds (26 km/h) en surface et de 80 miles nautiques (150 km) à 5 nœuds (9,3 km/h) sous l’eau. La profondeur de plongée maximale était de 50 m.

L’U-boot était armé de quatre tubes lance-torpilles, deux à l’avant et deux à l’arrière, et transportait six torpilles. À l’origine, le sous-marin était équipé d’une mitrailleuse, qui a été complétée par un canon Hotchkiss lorsque la guerre a éclaté en 1914. En 1915, une mitrailleuse supplémentaire a été installée.

Le 1er août 1914, le Kapitänleutnant Otto Weddigen en prend le commandement.

Le 22 septembre 1914, en patrouille dans la mer du Nord, le SM U-9 aperçoit un groupe de trois croiseurs de la classe Cressy comprenant le HMS Aboukir, le HMS Cressy, et le HMS Hogue. Il les coule en une heure entraînant la mort de 1 459 marins britanniques. Les membres de l’Amirauté, qui considéraient jusqu’alors les sous-marins comme des jouets, durent changer d’avis.

Le 15 octobre 1914, le SM U-9 attaque le croiseur HMS Hawke qui coule en quelques minutes, avec son capitaine, 26 officiers et 500 hommes. Seuls quatre officiers et 60 hommes sont sauvés.

Le 12 janvier 1915, Johannes Spieß relève Weddigen, et commande le U-9 jusqu’au 19 avril 1916. Au cours de cette période, il coule 13 navires totalisant 8 635 tonneaux de jauge brute : 10 petits bateaux de pêche et trois navires à vapeur britanniques (Don, Queen Wilhelmina et Serbino).

Johannes Spieß
Johannes Spieß

À partir de mi-avril 1916, le SM U-9 servit à l’entraînement et fut démoli comme tous les sous-marins allemands survivants après la fin de la guerre à Morecambe en 1919.

SM U-9.

  • Type Sous-marin (U-Boot) : Classe U 9
  • Commandé : 15 juillet 1908
  • Lancement : 22 février 1910
  • Mise en service :18 avril 1910
  • Équipage : 29 hommes (4 officiers et 25 marins)
équipage du U9

Caractéristiques techniques

  • Longueur : 57,38 mètres
  • Maître-bau : 6 mètres
  • Tirant d’eau : 3,13 m
  • Tirant d’air : 3,90 m
  • Déplacement ; 493 t (surface), 611 t (plongée)
  • Propulsion : 2 moteurs MAN 8 cylindres moteurs diesel, 2 moteurs électriques AEG
  • Puissance : 1 000 ch (surface), 1 160 ch (plongée)
  • Vitesse : 14,2 nœuds (26,3 km/h) en surface 8,1 nœuds (15 km/h) en plongée) – pouvait plonger jusqu’à 50 m
  • Rayon d’action : 2 100 milles nautiques à 14 nœuds (3300 km à 26 km/h) en surface ; 80 milles nautiques à 5 nœuds (148 km à 9,3 km/h) en plongée.

Caractéristiques militaires :

  • Armement 4 tubes lance-torpilles de 450 mm avec 6 torpilles
  • 1 canon de 50 mm SK L/40 gun
  • 1 canon de 3,7 cm Hotchkiss

Otto Eduard Weddigen

Otto Eduard Weddigen (15 septembre 1882 – 18 mars 1915) est né à Herford, dans la province prussienne de Westphalie et a commencé sa carrière militaire dans la Kaiserliche Marine en 1901. En 1910, il reçoit le commandement de l’un des premiers sous-marins allemands, le U-9.

Otto Weddigen et son épouse


Weddigen a reçu la Croix de fer, deuxième et première classe. Après avoir coulé le HMS Hawke et quelques navires marchands, Weddigen reçoit la plus haute commande militaire de Prusse, le “Pour le Mérite”. Il a également reçu les plus hautes distinctions militaires des autres royaumes de l’Empire allemand : la croix de chevalier de l’ordre militaire de Max Joseph de Bavière (ce qui fait de lui l’un des six non-Bavarois à recevoir cela), la croix de chevalier de l’armée de Saxe Ordre de Saint-Henri et Ordre du mérite militaire de la Croix de chevalier de Wurtemberg.

Weddigen est mort alors qu’il commandait le sous-marin U-29. Le 18 mars 1915, l’U-29 fut éperonné par le cuirassé britannique HMS Dreadnought dans le Pentland Firth. Le U-29 avait fait surface juste devant le HMS Dreadnought après avoir tiré une torpille sur le HMS Neptune et le Dreadnought a coupé le sous-marin en deux après une courte poursuite. Il n’y avait aucun survivant du sous-marin.

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.