Nan, mais en fait c’est quoi un Clerc ?

Pour faire simple : Le clerc est l’une des classes de personnages jouables standard du jeu de rôle Fantasy Dungeons & Dragons.

Donc en résumé

Dans le jeu D&D, les clercs sont des figures polyvalentes, capables à la fois de combattre et d’utiliser la magie divine. Les clercs sont de puissants guérisseurs en raison du grand nombre de sort de magie curative. Avec des capacités divines accordées sur la vie ou la mort, ils peuvent également repousser ou contrôler les créatures mortes. Le fait que le clerc repousse ou contrôle les morts-vivants dépend de l’alignement du clerc. C’est la seule classe à être dans toutes les versions de Donjons & Dragons sans changement de nom.

Revenons à Dungeons & Dragons

Si l’on revient aux origines de la création (du jeu de rôle, 1974)… Dans la première édition de D&D, on retrouve pour la première fois le Clerc.

La classe y est décrite comme ayant « certains des avantages des deux autres classes » (Les Guerriers et Les Mages) dans la mesure où ils peuvent porter une armure et utiliser toutes les armes magiques non tranchantes (et pas de flèches non plus !).

cleric-of-all.jpg
Homme ou femme, quand on voit en général une illustration d’un « guerrier » avec une masse dans D&D, c’est qu’en fait c’est un Clerc. (Illustration © Larry Elmore)

Concernant l’utilisation « d’armes non tranchantes », ce n’est que bien plus tard que cela sera un peu plus souple…

De plus, ils ont leurs propres sorts. Et aussi, ils peuvent utiliser plus d’objets magiques que les guerriers. Comme il est de coutume de décrire de manière assez laconique certains éléments dans les livres de règles des premiers JDR, il n’en est pas plus dit sur la classe de clerc.

Le clerc est un humain qui s’est dévoué au service d’une noble cause.

D&D Basic

Un peu plus loin on fini par découvrir, que ces clercs peuvent avoir à gérer une place forte comprenant des arbalétriers de type « Turcopole » ce qui tant à voir une inspiration en provenance de la période des croisades.

v_4109_malecleric.jpg
Un Clerc par Easley… On voit quand même que ça ressemble à un croisé non ?

Un petit point sur la mauvaise foi interprétation parfois :

  • Dans les premières éditions de D&D les Clercs ne devaient utiliser que des armes contondantes, et souvent on ajoutait « pour ne pas verser le sang ». Sauf que en fait, les armes contondantes, ça peut sacrément faire saigner !Gear-Grind-548x390.jpg

En fait… Un Clerc, c’est un membre du clergé !

Un clerc (du latin : clericus), membre du clergé mais pas forcément prêtre. En fait, il désigne surtout un lettré. Le sens actuel de secrétaire (notamment chez un notaire) apparaît plus tardivement (XVe siècle).

Aux origines :

La classe du personnage « clerc » a commencé un peu à la façon des chasseurs de vampires, comme on le voit dans les films de la Hammer, créés spécifiquement pour s’opposer à un personnage de vampire.

les-sevices-de-dracula-14.jpg

200px-Odo_bayeux_tapestry_detail.jpgGary Gygax a ajouté la restriction sur les types d’armes, influencé par une interprétation populaire de la Tapisserie de Bayeux où Odon de Bayeux (l’évêque de Bayeux) est représenté avec une masse en main, bien que cela soit parfois associé à Mgr Turpin dans la Chanson de Roland. Sauf que Turpin, Archevêque de Reims, est armé d’une lance et d’une épée (appelée « Almace »).

Lorsque la classe de personnage de paladin a été introduite dans le Supplément Greyhawk (en 1975), le risque de confusion entre les rôles des deux classes est apparu. Le moyen le plus clair de comprendre la distinction est probablement d’envisager que les archétypes concernent principalement l’Archevêque Turpin et Roland comme modèles.

Dès la deuxième édition d’AD&D, le Clerc fait désormais parti de la classe plus générique des prêtres, et on pourra désormais plutôt l’associer aux templiers, aux chevaliers teutoniques ou aux hospitaliers.

En fait le Clerc bien souvent dans les JDR c’est en fait un prêtre guerrier. Le Paladin étant plutôt un Guerrier investi de pouvoirs divins… Mouais, c’est pas plus clair… arf, arf…

Mais alors qu’elle inspiration ?

Un croisé !

Voilà plutôt à voir comme un templier, attention aussi parfois on aurait tendance à dire moine-guerrier, mais comme le moine c’est aussi une classe de personnage de D&D…

(Wikipedia)

Les ordres militaires, en tous les cas, les trois grands ordres, Templiers, Hospitaliers et Teutoniques, sont d’abord composés de frères ou de moines qui prononcent des vœux religieux et vivent sous une règle monastique avec la particularité « d’allier la vie monastique avec le métier des armes ». C’est la règle qui fait l’ordre : les Hospitaliers suivent la règle de saint Augustin, les Templiers la règle de saint Benoit et les ordres de Calatrava, d’Alcantara et d’Aviz suivent la même que Citeaux.

Avec les croisades « pour la première fois dans l’histoire de la chrétienté, des soldats vivaient comme des moines » ou vivaient en moines. Les Hospitaliers faisaient vœu de pauvreté, chasteté et obéissance, c’est seulement à partir de 1136 que leur activité militaire est attestée, la vie spirituelle était enrichie par leur dévouement aux malades et aux pauvres.

Au départ, les Templiers avaient pour idéal la vie monastique, mais le service de la milice interrompait une existence essentiellement ascétique. Les Teutoniques avaient un mode de vie avec une règle similaire aux Templiers, avec une clause concernant le travail hospitalier qu’ils tenaient des Hospitaliers qui les avaient hébergés. Les frères vivaient dans les places fortes une existence religieuse et militaire.

 

1 réponse sur “Nan, mais en fait c’est quoi un Clerc ?”

  1. Passionnant. Merci pour ce petit billet sur une classe de perso. maintenant bien mieux définie dans mon esprit.

Les commentaires sont fermés.