[Appel de Cthulhu] Et si je veux être une femme noire ?

L’Appel de Cthulhu est-il un jeu de rôle historique ?

Non ! Il s’agit d’un jeu de rôle contemporain fantastique, inspiré de l’œuvre de Howard Philip Lovecraft et d’autres auteurs de la même mouvance  littéraire.

Call of Cthulhu /Appel de Cthulhu (L’)

[…] Par ailleurs le cachet incomparable du jeu mélangeant épouvante et contexte historique, avec un rien de fatalisme – car il est de notoriété publique qu’il est rare qu’un scénario voit beaucoup de personnages s’en sortir indemnes – en a fait un jeu dont on parle beaucoup : un classique du genre. […]

L'Appel de Cthulhu
L’Appel de Cthulhu, au même titre que des jeux comme AD&D, est un grand classique du jeu de rôles. Tiré des romans d’épouvante de l’auteur américain H.P. Lovecraft (1890-1937), il décrit un monde du début du siècle ou rien n’est ce qu’il paraît, et où des créatures monstrueuses et des divinités oubliées attendent bien cachées qu’un inconscient les tire de leur sommeil. [Le GROG]

Faut-il jouer à l’Appel de Cthulhu en essayant de coller à la réalité historique des années 1890/1920 ou autre ?

Non !

On pourrait être tenté de le faire, mais il faut rester lucide : les connaissances des joueurs et/ou du Meneur de jeu sur le contexte culturel-historique et social des États-Unis en 1920 ne permettent pas de jouer à 100 % en collant à la réalité de cette époque. D’ailleurs est-ce souhaitable ? Parce que l’Appel de Cthulhu n’est pas un jeu de rôle historique !

Lovecraft était un homme de son époque ?

Un euphémisme pour dire qu’HPL était xénophobe (et même franchement raciste). Cependant il ne faut pas généraliser en disant que finalement c’était le cas de tout le monde à son époque. Mais dans le même temps il faut savoir que c’était commun, et pas spécialement condamnable par les contemporains de Lovecraft.

Lovecraft
Lovecraft vit à un moment où l’eugénisme, l’anticatholicisme, le nativisme, la ségrégation raciale et les lois sur le métissage sont répandus aux États-Unis et dans les pays protestants d’Europe ; ses écrits font écho à cet environnement social et intellectuel. Dans ses travaux, il associe couramment la vertu, l’intellect, la civilisation et la rationalité à la classe dominante WASP. À l’opposé, les personnages appartenant à la classe ouvrière ou qui ne sont pas WASP sont souvent idiots, malfaisants et corrompus. [https://fr.wikipedia.org/wiki/Howard_Phillips_Lovecraft#Race.2C_ethnie_et_classe]

Pour autant, dans un jeu de rôle en 2016 qui s’inspire de l’œuvre de HPL faut-il en reprendre les pires aspects ?

Non !

Nous avons le choix de ne pas suivre HPL dans tous ses délires et les travers de son époque.

Et donc, si je veux jouer une jeune femme noire journaliste et indépendante en 1920, j’ai le droit !

Et je prendrai pour modèles Ida Wells et Bessie Coleman !

Ida Wells
Bell Ida Wells-Barnett (1862 -1931) est une journaliste afro-américaine, rédactrice en chef et avec son mari propriétaire d’un journal. Elle est un chef de file au début du mouvement des droits civiques ; elle a documenté l’ampleur du lynchage aux États-Unis. Elle a également été active dans le mouvement des droits des femmes et le mouvement pour le suffrage des femmes.
Bessie Coleman
Bessie Coleman (1892 -1926) est une aviatrice américaine. Elle est la première femme noire au monde à pouvoir piloter et la première personne d’origine afro-américaine à détenir une licence de pilote qu’elle obtient en 1921.

Et si il fallait jouer dans « Byzance an 800 » je prendrai pour modèle Angel Coulby qui interprète Guenièvre dans la série TV Merlin.

Guenièvre ou Gwen, fille de Tom le forgeron, d’abord servante et amie de Morgane, puis femme d’Arthur (la Reine Guenièvre de Camelot)

coleman-1Téléchargez la fiche de personnage de Judy Coleman-Wells Judy Coleman Wells (26)

Les réactions du Meneur de Jeu ?

Jouer le racisme (et sexisme) ou l’intégration ? En fait, des choix s’offrent au MJ :

  1. Il peut tout simplement ne rien faire de spécial. Et considérer qu’une «jeune journaliste noire» est une indication qui relève de la description physique du personnage et cela n’aura pas d’autre incidence. Durant la partie, les interactions avec les PNJs se feront en fonction de la façon de d’interpréter le PJ de la part du joueur et des caractéristiques chiffrées de ce même PJ. Un point c’est tout.
  2. Tenir compte de manière « subtile » en considérant par exemple que ce PJ est remarquable parce que représentant une minorité et donc lui accorder une certaine « célébrité » ou « notoriété » avec des contacts privilégiés parmi les journalistes, les femmes, les femmes journalistes, les noirs, les journalistes noirs, les femmes noires, etc… Sans pour autant cloisonner le PJ et lui renvoyer systématiquement des attitudes hostiles des PNJs à cause de son sexe ou de sa couleur de peau. Mais des attitudes hostiles à l’égard de la profession de journaliste, ou du côté trop fouineur, oui.
  3. Jouer une forme de « réalisme » et mettre face au PJ systématiquement des PNJs racistes, sexistes, condescendants, et/ou vaguement hostiles. Cette attitude n’a pas de sens, car elle va amener de nombreuses difficultés supplémentaires au PJ sans autre raison que de le punir de son choix de personnage.

Rappel page 35 du Manuel du Gardien – Appel de Cthulhu V7 :

Sexe de l’investigateur

Votre investigateur peut être un homme ou une femme. Le jeu ne fait aucune différence entre les deux sexes. Nous encourageons les joueurs à choisir en fonction de leurs goûts, plutôt que de se baser sur des considérations tactiques. Attention, certains scénarios publiés prennent en compte les préjugés liés au sexe propres à la période et à la culture où ils se déroulent.

Le MJ pourrait néanmoins vouloir jouer sur une thématique « réaliste » en intégrant des éléments volontairement discriminants dans ses aventures. Cela peut (doit ?) avoir du sens :

  • Dans une aventure où le thème sous-jacent serait la lutte pour l’égalité ;
  • Dans un scénario qui se déroule dans un milieu où se mêlent descendants d’esclaves et descendants de propriétaires d’esclaves ;
  • Dans une aventure où les investigateurs vont combattre une secte déviante façon Ku-Klux-Klan associée à une horreur cosmique ;
  • Etc… vous avez compris l’idée.

Les Secrets de la Nouvelle-Orléans et les lois Jim Crow

Les lois Jim Crow (Jim Crow Laws) sont une série d’arrêtés et de règlements promulgués généralement dans les municipalités ou les États du Sud des États-Unis entre 1876 et 1965. Ces lois, qui constituaient l’un des élément majeurs de la ségrégation raciale aux États-Unis, distinguaient les citoyens selon leur appartenance raciale et, tout en admettant leur égalité de droit, elles imposèrent une ségrégation de jure dans tous les lieux et services publics…[…]

Dans ce supplément, au bas de la page 13 on lit ceci : 

Toutefois, il convient de noter que si le Gardien pense que ces éléments raciaux ou ethniques risquent de mettre ses joueurs mal à l’aise, il peut les atténuer ou les oublier, L’Appel de Cthulhu est avant tout un jeu ; le plaisir des joueurs passe avant la vraisemblance historique.

A lire également  (la liste sera complétée régulièrement, faites nous part de vos découvertes également)

Print Friendly
The following two tabs change content below.