L’Or Nazi retrouvé en Pologne ?

or-nazi

La légende ne date pas d’hier. Selon d’anciennes rumeurs relayées depuis 70 ans, un train aurait disparu entre Wroclaw, alors ville allemande nommée Breslau, et Walbrzych, située aujourd’hui tout près de la frontière tchèque. Certains médias locaux évoquent même un butin réunissant 300 tonnes d’or, de bijoux, d’argent et de matériaux dangereux. Les on-dit révèlent même que les traces de ce train s’arrêteraient près du château de Ksiaz, à trois kilomètres seulement du cabinet d’avocats où les deux chasseurs de trésor professionnels sont allés déclarer leur découverte.

«Nous avons reçu une lettre d’un bureau d’avocat représentant deux hommes qui déclarent avoir identifié l’endroit où gît une rame d’un train, probablement blindé», a indiqué Arkadiusz Grudzien, le porte-parole de la mairie de Walbrzych, le chef-lieu de la région. «Ce sont des gens sérieux (…). Ce qu’ils ont présenté lors de notre entretien m’encourage à considérer cette affaire comme très crédible», a déclaré Maître Jaroslaw Chmielewski dans un entretien avec le site Onet.pl, sans dévoiler l’identité de ses clients.

 Mais c’est quoi l’Or Nazi ?

« L’or nazi » se réfère aux actifs transférés en or par le Troisième Reich à diverses banques pendant la Seconde Guerre mondiale. Le régime a appliqué une politique de pillage des biens de ses victimes pour financer la guerre. Le transfert de ces biens de valeurs fut permis avec la collaboration de certaines institutions. L’identité précise de ces institutions, ainsi que l’étendue exacte des transactions, demeurent obscures, sources de questions mais aussi sujettes à caution.

Des agents de l’Office of Strategic Services dans les banques suisses ont permis de retracer les transactions financières de l’Allemagne qui a utilisé cet or — pris dans l’Europe occupée —, en Suède, au Portugal, en Turquie et en Argentine, avec le concours de banques en Suisse. Grâce à ces informations, le gouvernement des États-Unis a fait pression sur la Suisse qui a fini par rembourser symboliquement 58 millions de dollars aux pays ainsi floués1.

En 1945 les troupes américaines découvrent dans une mine de sel nommée Kaiseroda à Merkers un trésor composé de métaux stratégique (palladium, platine, etc.) et de 250 tonnes d’or ainsi que des sommes énormes en billets de banques étrangers. Ce trésor a été transféré aux États-Unis.

[Source : Wikipédia]