[Achtung!Cthulhu] Le Guide du Front de l’Est

Cthulhu se réveille à l’Est !

Achtung ! Cthulhu – Le Guide du Front de l’Est est un cadre de jeu rempli de données historiques, techniques et fantastiques afin de pouvoir étendre les campagnes militaires dans cette partie du monde au froid mordant. Pour joueur, vous aurez besoin soit du livre de base de L’Appel de Cthulhu, soit de Savage Worlds.

Achtung! Cthulhu – Guide du Front de l'Est
La quatrième de couv’ annonce ceci :

Découvrez l’histoire secrète de la guerre en Russie : un vaste territoire parcouru par de puissantes machines de guerre et de grandes armées, une terre ingrate envers une population opprimée par un régime brutal, capable de broyer n’importe quelle volonté. Découvrez les terrifiantes révélations surgies des steppes lointaines, jusqu’au plus près du cercle polaire…Achtung! Cthulhu – Guide du Front de l'Est

Achtung ! Cthulhu est un univers de jeu de rôle basé sur une version horrifique de la seconde guerre mondiale, compatible avec L’Appel de Cthulhu et Savage Worlds. Cet ouvrage permet aux meneurs de jeu de maîtriser des aventures depuis la fin des années trente jusqu’au début des années quarante.

Le Guide du Front de l’Est repousse les frontières de la Guerre Secrète en incluant le front Russo-Allemand et en proposant de découvrir :

  • De nouvelles occupations pour les investigateurs : membres de la pègre soviétique, prisonniers politiques ou agents du NKVD.
  • Des informations sur l’organisation militaire soviétique et sur les infernales machines de guerre russes.
  • Les travaux internes de l’Institut 21, de l’Otdel Mi, du Culte de l’Horus rouge ainsi que d’autres organisations occultes indépendantes.
  • De nouvelles créatures telles que les Krysolud ou les Stalin Lampen !

Le Guide du Front de l’Est est un supplément qui s’adresse aussi bien aux joueurs qu’aux meneurs de jeu, et qui cette fois permet de placer le cadre dans le conflit germano-soviétique (1941-1945).Achtung! Cthulhu – Guide du Front de l'Est

On retrouve dans ce guide qui porte le numéro 5 de la collection « Achtung!Cthulhu » des éléments historiques qui permettent de se ressituer un peu dans cette partie du monde.

La partie chronologie nous prend depuis 1831 jusqu’en 1945. Ensuite nous avons quelques 6 ou 7 pages du chapitre 2 pour y découvrir l’Etat Soviétique, des éléments de compréhension géographiques et démographiques, pour mieux comprendre l’URSS.Achtung! Cthulhu – Guide du Front de l'Est

Bon, je ne vais pas vous faire le détail que vous trouverez ici : http://www.legrog.org/jeux/appel-de-cthulhu/achtung-cthulhu/guide-du-front-de-l-est-fr

Le Guide du Front de l’Est est bien rempli et contient toutes les données techniques nécessaires pour enfin pouvoir créer des personnages soviétiques, aussi bien avec les règles de l’Appel qu’avec celles de Savage Worlds. Encore une fois, tout y est (ou presque), pour la forme je regrette seulement le peu d’illustrations « historiques ». La maquette est certes sympa et lisibles et reste dans la logique de la gamme. Mais ça pourrait être mieux, un peu comme dans la gamme Appel de Cthulhu, surtout qu’il y a de la couleur.

Pour le fond, c’est vraiment très bien fait et très informatif avec de vraies nouveautés et de l’originalité. Pourtant les premières impressions de lecture m’ont fait l’effet d’être un peu plus « soft » que le Guide du Front Pacifique. En effet, à la lecture, l’horreur absolue du conflit germano-soviétique n’apparait pas aussi clairement. Peut-être un choix de ne pas en rajouter, car l’horreur est tout de même là, et il ne fait pas bon être un prisonnier russe au mains des nazis,

 Ci-dessous quelques exemples d’infos :

 L’Occupation de l’URSS et des pays de l’Est par l’armée allemande :

Le massacre des Juifs et des autres minorités ethniques comme les Roms ne représente qu’une part des morts liées à l’occupation allemande. Des centaines de milliers de civils soviétiques sont exécutés et des millions d’autres meurent de la sous-alimentation liée aux réquisitions allemandes. Au cours de leur retraite en 1943-1944, les Allemands menent une impitoyable politique de terre brûlée, détruisant toutes les villes, villages et infrastructures laissant les habitants mourir de faim et de froid.

La violence de l’administration allemande envers les populations locales et les prisonniers de guerre encourage la guerre de guérilla menée par les partisans à l’arrière du front. La lutte contre ces milices menaçant la logistique et la sécurité des troupes à l’arrière est un combat acharné et ingrat impliquant souvent une dure répression contre les villageois soupçonnés de les soutenir. Vadim Erlikam a détaillé les pertes soviétiques qui s’élèvent à plus de 26,5 millions.

La violence soviétique

La violence de l’Union soviétique, bien qu’inférieure à celle de l’Allemagne nazie, est tout de même conséquente. Immédiatement après l’attaque allemande, le NKVD élimina plusieurs dizaines de milliers de prisonniers politiques en Ukraine et en Biélorussie. De même, l’Armée rouge mena en 1941 une politique de terre brûlée pour stopper l’avancée allemande sans faire grand cas de la souffrance de la population.

Lors du repli de la Wehrmacht, l’Armée rouge se livre à de violentes représailles contre les populations ethniquement allemandes d’Europe de l’Est. Ainsi, lors de l’exode des populations allemandes de l’Est, 2 millions de civils sont massacrés par une soldatesque en furie, recrutée en priorité en Ukraine et en Biélorussie : colonnes de réfugiés mitraillées, femmes violées et assassinées, familles brûlées vives dans leur maison après une tentative de résistance.

À partir de l’automne 1944, et l’entrée sur le territoire allemand proprement dit, les troupes soviétiques se déchaînent contre les civils allemands : ainsi à Goldap, petite ville de Vieille-Prusse, la population est massacrée de manière barbare par les soldats de l’Armée rouge. Dans une atmosphère de haine contre les Allemands, les violences sont encouragées par les commissaires politiques, sous le coup du décret des Commissaires, dans le cadre d’une revanche sur la dureté de la guerre depuis 1941, d’une revanche sur la volonté allemande d’extermination des Slaves.

La guerre c’est sale, et franchement ce n’est pas la peine d’en rajouter. Et pourtant c’est bien le principe d’Achtung! Cthulhu il faut faire avec les dangers de la guerre et ceux des horreurs Cthulhiennes. Ce guide est un vrai bon guide qui permettra d’étendre les possibilités de jeu peut-être plus facilement que celui du Front du Pacifique. Car en effet, à mesure de l’avancée du conflit, les contacts entre les armées de anglo-américaines et les forces de l’Est se font de plus en plus, à l’exemple du film « L’ouragan vient de Navarone » qui se déroule en Yougoslavie occupée.

L'ouragan vient de Navarone
L’ouragan vient de Navarone Les rescapés du commando britannique qui a réussi à détruire les canons de Navarone s’en sont sortis malgré la présence d’un traitre parmi eux. Ils croyaient celui-ci exécuté, mais il semblerait qu’il soit toujours vivant, c’est en réalité un espion allemand qui continuerait de sévir en Yougoslavie occupée au milieu des Partisans.
Print Friendly

Achtung!Cthulhu - Le Guide du Front de l'Est

30
Achtung!Cthulhu - Le Guide du Front de l'Est
6.925

Background

8/10

    Système de jeu

    6/10

      Maquette

      7/10

        Illustrations

        6/10

          Pros

          • Pouvoir jouer des PJs soviétiques
          • L'histoire de l'URSS et de l'Armée Rouge
          • Le mythe façon URSS avec de vraies adaptations
          • Un cadre original

          Cons

          • Des spoilers qui se glissent dans la première partie pour les joueurs
          • Une partie historique que l'on dirait moins fouillée
          The following two tabs change content below.
          Scriiipt c'est le collectif Geek de scriiipt.com