les Solos

Allez on va faire un Solo

Un solo en jeu de rôle c’est une partie qui se déroule entre un seul joueur et un Meneur de jeu (je sais ça fait un duo en réalité).

Ce qui peut arriver à n’importe quel moment d’une session normale, ou être la forme normale. Ce dernier cas arrive quand on n’est que deux et qu’on a envie de jouer à autre chose qu’à saute mouton… Mais je m’égare.

 

Les Solos de Master X ©

Il existe une autre vision, une autre manière d’utiliser les solos. Après la création du personnage par le joueur et le Meneur de Jeu, on ne commence pas forcément la partie avec le groupe au complet… Dans le genre : « vous vous retrouvez dans une auberge… »

Le solo est la suite logique du background du personnage, c’est la mise en route, la phase d’adaptation au jeu et à son univers.

Souvent le joueur ne connait pas le monde dans lequel va évoluer son personnage. Au lieu de dire :

« On fait un Rolemaster ! »

le MJ subtil et vicieux dit :

« On fait un Med-Fan ! »

…Mine de rien ça a son importance surtout quand on n’a pas les feuilles de Perso devant le yeux. Et c’est encore plus surprenant quand le MJ dit :

« On fait une campagne dans un monde contemporain »

…et que l’on se retrouve dans Kult !

Car l’autre visage du Solo c’est de surprendre le joueur. Face au MJ, pas de temps de pose, ni de temps de répit, improvisation totale, et impossibilité de demander aux copains de l’aide. Le MJ, lui, a programmé sa manipulation, et s’amuse beaucoup. Surtout quand, tous les joueurs d’une campagne commencent par des solos et qu’ils ne savent pas qui va jouer, car le secret est bien gardé.

Oui, jouer en solo, ça veut dire être seul face au Meneur de Jeu, réellement, pas avec les autres à côté qui font semblant de ne pas être là.

Car bien-sûr ensuite quand tous se retrouvent, il peut arriver que dans la partie normale ils doivent se séparer à nouveau. Et là il faut vraiment se séparer et pas faire semblant. Il vaut mieux jouer dans un endroit ou il y a plusieurs pièces pour isoler les uns et les autres. Où alors des baladeurs mp3 avec une musique sélectionnée par le MJ.

[ad#Banner-scriiipt]

Print Friendly
The following two tabs change content below.
Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.

3 réflexions au sujet de « les Solos »

  1. Ah oui, j’ai essayé, et je suis pas le seul. Master X l’autre meneur de jeu que je cite en exemple, est un spécialiste des « solos », et des expérimentations. Le mp3 avec casque c’est un bon truc pour isoler un des joueurs si vraiment on n’a pas de place pour faire sortir un membre du groupe.
    Les idées porteuses pour ce genre de fonctionnement c’est l’honneté et la priorité à l’ambiance de la partie. Par exemple, il est convenu que si un joueur complote contre un autre, c’est parce que c’est dans l’intérêt du scénario, c’est une intrigue supplémentaire, une aventure dans l’aventure. Et pas une façon de saboter le scénar ou pourrir la vie à un autre joueur, ça serait de l’anti-jeu et ça n’a rien à faire dans un jdr.
    Dans les parties jouées en campagne, les « solos » représentaient les moments où chaque personnage joueur avait son « moment de gloire ». Un peu comme dans certaines séries TV où à un moment on fait un focus sur un personnage plutôt que sur le groupe.

Les commentaires sont fermés.