Les Petits Meurtres d’Agatha Christie – Saison 1 – Années 1930

Cette série est divisée en trois époques distinctes : De 2009 à 2012, la série met en scène le commissaire Jean Larosière (Antoine Duléry) et son adjoint l’inspecteur Émile Lampion (Marius Colucci) dans les années 1930 dans le Nord-Pas-de-Calais.

Voilà l’exemple même du type de série que je n’ai jamais vu au moment de sa sortie à la première diffusion. Et que je n’avais pas non plus forcément envie de voir… Je ne l’ai redécouvert que bien des années après, par hasard.

Pourquoi ?

D’abord pourquoi une impression si négative de premier abord ? Faire ce mélange Agatha Christie et l’ambiance frenchie des années 30 avec un humour assez éloigné du flegme britannique, ça ne fonctionnait pas pour moi. Et puis, les adaptations d’Hercule Poirot et de Miss Marple qui existent sont d’une assez bonne fidélité au matériau de base et d’une très bonne qualité.

Mais il faut savoir passer outre, et finalement quand il n’y a pas un bon Hercule Poirot avec David Suchet qui passe à la TV on peut toujours se tourner vers ces Petits Meurtres d’Agatha Christie.

Mais de quoi ça parle ?

Cette série est divisée en trois époques distinctes : De 2009 à 2012, la série met en scène le commissaire Jean Larosière (Antoine Duléry) et son adjoint l’inspecteur Émile Lampion (Marius Colucci) dans les années 1930 dans le Nord-Pas-de-Calais.

Les histoires sont une adaptation libre des romans d’Agatha Christie

Dans la première saison, l’action se déroule dans les années 1930 dans le Nord-Pas-de-Calais. Les personnages principaux sont le commissaire Jean Larosière (Antoine Duléry), quinquagénaire séducteur et épicurien cultivé et son adjoint l’inspecteur Émile Lampion (Marius Colucci), trentenaire homosexuel, timide et gaffeur, mais très attachant. Ce duo est inspiré d’Hercule Poirot et du capitaine Hastings.

  • Les Meurtres ABC (basé sur A.B.C. contre Poirot) scénario et dialogues Jean-Luc Gaget
  • Am Stram Gram (basé sur Témoin indésirable)
  • La Plume empoisonnée (basé sur La Plume empoisonnée)
  • La Maison du péril (basé sur La Maison du péril)
  • Le Chat et les Souris (basé sur Le Chat et les Pigeons)
  • Je ne suis pas coupable (basé sur Je ne suis pas coupable)
  • Cinq Petits Cochons (basé sur Cinq Petits Cochons)
  • Le Flux et le Reflux (basé sur Le Flux et le Reflux)
  • Un cadavre sur l’oreiller (basé sur Un cadavre dans la bibliothèque)
  • Un meurtre en sommeil (basé sur La Dernière Énigme)
  • Le Couteau sur la nuque (basé sur Le Couteau sur la nuque)

En novembre et décembre 2006, France 2 diffuse une mini-série de quatre épisodes, Petits Meurtres en famille, adaptée du roman Le Noël d’Hercule Poirot d’Agatha Christie.

Dans ce feuilleton apparaît pour la première fois le tandem constitué par les personnages du commissaire Larosière et de l’inspecteur Lampion.

La série rencontre un grand succès critique et est suivie par une moyenne de 7,3 millions de téléspectateurs. La chaîne décide donc de commander une série télévisée sous le nom de Les Petits Meurtres d’Agatha Christie qui adapte d’autres romans de Christie et qui met en scène le même duo d’enquêteurs.

Cependant il faut noter qu’il y a une incompatibilité chronologique entre la mini-série de 2006 et la série de 2009. En effet, dans la mini-série, Lampion et Larosière se rencontrent pour la première et dernière fois, quelques mois avant le début de la Seconde Guerre mondiale, alors que dans la série qui suit, ils travaillent ensemble sur plusieurs affaires durant la période de l’entre-deux-guerres (à titre d’exemple, l’épisode La Maison du péril est clairement situé en 1936, et Am Stram Gram en 1934 comme l’atteste le journal).

La seconde incompatibilité chronologique est que Lampion soit âgé de 23 ans dans Petits Meurtres en famille, dont l’histoire se déroule en 1939 (il était dans la même classe que son ami Richard qui déclare avoir 23 ans). Cela signifierait que Lampion aurait 18 ans dans l’épisode Am stram gram qui se situe en 1934, ce qui est impensable.

Références à l’œuvre d’Agatha Christie

La série française reprend la trame principale des intrigues créées par Agatha Christie au travers des personnages Hercule Poirot et Miss Marple

Cependant, la singularité de la série est son ancrage dans une réalité française d’après-guerre (pour les deux premières saisons). Dans la première saison, la thématique des gueules cassées et des traumatismes de la Première Guerre mondiale est évoquée dès le premier épisode, Meurtres ABC.

On note également une mise en parallèle des personnages français avec les personnages d’Agatha Christie :

Larosière-Lampion / Poirot-Hastings

Dans la première saison, le duo LarosièreLampion n’est pas sans rappeler le duo Hercule Poirotcapitaine Hastings. Les deux hommes entretiennent une amitié solide au-delà des liens professionnels qui les unissent. Tout comme Hercule Poirot, Jean Larosière a tendance à dénigrer son collègue Émile Lampion (Hastings).

Dans l’épisode Meurtres ABC, Larosière fait, par exemple, cette réflexion à Lampion : « Lampion, cherchez un peu dans cet espace vide que vous appelez votre cerveau. ». Larosière est comme un père pour Lampion tout comme Hercule Poirot l’est pour Hastings.

Toutefois, le personnage de Jean Larosière est « un homme à femmes », un séducteur, ce que n’est pas Hercule Poirot, homme de cœur qui n’a eu qu’un seul grand amour, la comtesse russe Vera Rossakoff.

Ce côté séducteur de Larosière emprunte au cliché universel du Français collectionneur de femmes. Hercule Poirot, belge francophone, échappe au cliché. Larosière est un amoureux de la poésie, point assez français ; Hercule Poirot, lui, se passionne pour la psychologie humaine.

Quant à Lampion, il possède cette même innocence et bonté que le capitaine Hastings. Il voue, lui aussi, une grande admiration pour son ami et collègue. Tout comme Hastings, Lampion est un homme volontaire.



Partagez donc cet article via le vaste web :

Commentaires

5 réponses à “Les Petits Meurtres d’Agatha Christie – Saison 1 – Années 1930”

  1. Avatar de Collectif Polar : chronique de nuit

    J’ai un préférence pour la saison 2

    1. Avatar de Iso

      J’en parlerai un peu plus tard, mais oui en effet, moi aussi. C’est d’ailleurs à l’occasion de la saison 2 que j’ai vraiment découvert la série.

  2. Avatar de Justin Busch

    Je suis bien intrigué par cette série, et la chercherai !

    1. Avatar de Iso

      Je crois que c’est relativement facile à trouver en streaming (canal+, paramount plus, apple TV…) en ce moment je crois que c’est rediffusé sur Chérie 25 (chaîne de la TNT).

      1. Avatar de Justin Busch

        Canal+ est le Saint-Graal — pas disponible pour moi car je n’ai pas une adresse soit dans l’Hexagone soit à Monaco ! J’ai trouvé la série sur AppleTV ici, mais il faut abonner à un service dit MHz en plus d’AppleTV. On peut l’essayer pendant une semaine gratuit — peut-être que je le ferai après mes vacances.

En savoir plus sur SCRiiiPT

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading