Häxan, La Sorcellerie à travers les âges

A découvrir ou redécouvrir, un des tous premiers films d’horreur sur les sorcières. Häxan, la sorcellerie à travers les âges. Ca date de 1922.

La Sorcellerie à travers les âges (Häxan)

Cela faisait un moment que je voyais passer quelques articles sur ce film, et surtout à la période d’Halloween, mais je n’avais vraiment pas cherché à en savoir plus… Dommage, parce que Häxan mérite que l’on s’y attarde un peu.

La Sorcellerie à travers les âges 1 est un film d’horreur dano-suédois réalisé par Benjamin Christensen, sorti en 1922.

Christensen s’inspire en partie de ses études du Malleus Maleficarum 2, ouvrage allemand du XVème siècle décrivant les méthodes de la chasse aux sorcières pour les membres de l’inquisition. Le film analyse la manière dont les superstitions ainsi que l’incompréhension des maladies et pathologies mentales peuvent mener à l’hystérie de la chasse aux sorcières.

Häxan, La Sorcellerie à travers les âges

Le film fut réalisé sur un mode documentaire mais contient de nombreuses scènes de fiction comparables aux films d’horreur traditionnels. Du fait du soin méticuleux de Christensen pour recréer des scènes médiévales et de l’importante durée de la production, Häxan fut le film muet scandinave le plus onéreux jamais réalisé (un coût estimé à près de 2 millions de couronnes suédoises).

Bien qu’il trouvât une reconnaissance au Danemark et en Suède, le film fut banni aux États-Unis et fortement censuré dans d’autres pays pour ses nombreuses séquences impliquant (pourtant assez sagement) des représentations de torture, de la nudité et ce qui fut considéré à l’époque comme des perversions sexuelles.

Le résumé

Présenté à la manière d’une conférence, Häxan est un essai filmique sur le sujet de la sorcellerie, de l’antiquité à une période contemporaine du film (1922).

De ses origines les plus primitives à sa représentation classique dans le monde médiéval, la sorcellerie est ici portraiturée avec soin dans un inventaire tant d’illustrations tirées d’ouvrages médiévaux que de reconstitutions filmiques que le réalisateur s’acharne à présenter aussi détaillées que possibles, ne négligeant aucun détail sinistre ou étrange.

Häxan, La Sorcellerie à travers les âges

Du sabbat des sorcières aux interrogatoires cruels de l’inquisition, les illustrations classiques prennent vie tour à tour dans des visions spectrales inquiétantes usant de tous les effets spéciaux disponibles à l’époque (surimpressions, maquettes, jump cuts3, stop motion4, maquillages et prothèses) présentant les sorcières comme autant de personnages surréalistes, à des visions plus volontairement « documentaires » prenant volontiers le parti des sorcières comme victimes d’un monde hystérique et pervers.

Häxan, La Sorcellerie à travers les âges

Le dernier segment s’achève par un parallèle entre la sorcellerie médiévale et les traitements (tant en asile que dans la société) réservés aux femmes souffrant de diverses pathologies mentales à l’époque où le film fut réalisé.

Voir le film « complet » en VO

Et en VOST par ici : https://www.youtube.com/watch?v=zIxZeIt9ruY

Chroniques

http://www.terreurvision.com/2013/02/haxan-la-sorcellerie-travers-les-ages.html

https://www.francetvinfo.fr/culture/coups-de-coeur-culture/haxan-la-sorcellerie-a-travers-les-ages-la-reedition-du-classique-du-cinema-muet-dans-un-coffret-somptueux_4712111.html


notes

  1. Häxan, en suédois « La Sorcière » ↩︎
  2. Le Malleus Maleficarum (littéralement « le Marteau des sorcières », c’est-à-dire le marteau contre les sorcières), est un traité de démonologie des dominicains et inquisiteurs Henri Institoris et Jacques Sprenger, publié en Latin à Strasbourg en 1486 ou 1487. On en a recensé au moins 34 rééditions entre 1487 et 1669, période principale de la chasse aux sorcières. Il parait au début du phénomène de la chasse aux sorcières, qui touche la chrétienté occidentale surtout pendant les Temps modernes. En décembre 1484, le pape Innocent VIII publie la bulle Summis desiderantes affectibus, qui met en garde contre la sorcellerie, sujet que l’Église catholique ne considérait pas comme très important jusque là. Henri Institoris a auparavant tenté de lancer des procès en sorcellerie, notamment contre Helena Scheuberin à Innsbruck, mais sans succès.
    La bulle pontificale le pousse à rédiger ce traité de lutte contre les sorcières, éventuellement assisté par Sprenger. L’ouvrage connaît un grand succès. Bien que rapidement condamné par de nombreux universitaires et membres du clergé, le Malleus est ensuite plusieurs fois réédité, aussi bien dans les pays catholiques que protestants après la Réforme. ↩︎
  3. Le plan sur plan (jump cut) est le résultat de la mise bout à bout de deux plans dont les cadrages sont identiques ↩︎
  4. L’animation en volume ou animation pas-à-pas (stop motion) permet de créer l’illusion que des objets sont dotés d’un mouvement naturel. Différents types d’objets sont utilisés à cette fin : des figurines articulées, des maquettes articulées, du papier plié, de la pâte à modeler, etc. ↩︎

Commentaires

3 réponses à “Häxan, La Sorcellerie à travers les âges”

  1. Avatar de princecranoir

    Excellent article sur ce film culte (le terme n’aura jamais été aussi approprié) dont j’ai beaucoup entendu parler sans jamais l’avoir vu. Merci pour le lien que je garde précieusement !

  2. Avatar de Justin Busch

    Avant de cliquer, je me demandais comment un film muet pourrait avoir une VO. Les titres, évidemment. Je manque de l’imagination.

  3. Avatar de Iso

    Je ne suis pas entré dans le détail dans cet article, mais le film a eu plusieurs éditions en France, et il y a bien eu des versions « sonorisés », c’est à dire avec les panneaux lus par Philippe Noiret ou Jean-Pierre Kalfon. Tout va dépendre de l’édition DVD que l’on réussit à se procurer. Celle avec le plus de bonus est celle-ci : https://store.potemkine.fr/dvd/3545020070796-haxan-benjamin-christensen/
    HÄXAN