Est-ce que Mega est un jeu sur les univers parallèles ?

Un fait nouveau est intervenu entre Mega III et Mega 5e Paradigme : la multiplication des brèches, failles et déchirures dans l’intercontinuum est devenue si grave que les voyages en triche-lumière ont dû être régulés de manière drastique.

Est-ce que Mega est un jeu sur les univers parallèles ?

De temps à autre je me replonge dans un de mes jeux de rôle préférés, histoire de vérifier certaines choses. J’adore les histoires d’uchronies et d’univers parallèles, et c’est pourquoi j’apprécie autant Mega depuis les débuts de ce jeu… La 5e édition est une continuité, mais aussi un moment de redécouverte. 

Non ce n’est pas possible ! On doit être tombé dans une déchirure de l’Intercontinuum !

Mega est un jeu de rôle sur table créé par Michel Brassinne et Didier Guiserix en 1984. Il met en scène des « messagers galactiques » (Mega) chargés de résoudre différentes missions dans un monde où les univers parallèles sont une réalité. 

Introduction

Est-ce que Mega est un jeu sur les univers parallèles ?

Alors, il était probablement plus que temps que je me pose cette question : “Mega est-il un jeu sur le thème des univers parallèles ?”.

Et si j’ai fini aujourd’hui par me poser la question c’est parce que je voulais répertorier les différents univers parallèles évoqués dans le jeu de rôle et dans les scénarios publiés…

Ce tour d’horizon est étonnant, parce que finalement, je me rends compte qu’il n’est pas toujours question de visite d’univers parallèles. Et même, c’est une thématique minoritaire dans le lot des divers scénarios officiels publiés depuis 40 ans. Mais z’alors m’étais-je donc fourvoyé ?

Contexte de Mega et des Univers Parallèles

Revenons aux sources

Mega, c’est le raccourci pour Messager Galactique. Les Megas appartiennent à la Guilde des Messagers Galactiques. Une sorte de très (très) ancien ordre monacal (façon Shaolin) qui est à l’origine de la création de l’Assemblée Galactique.

La création de la Guilde elle-même tient du fait que son fondateur a trouvé le moyen de voyager par l’intermédiaire de points de transit. Ces points de transit fonctionnent comme des portails entre deux points éloignées. D’où le mot “messagers” dans “Guilde des Messagers Galactiques”… 

Les Megas sont donc connus pour ça, ce sont des messagers avec un pouvoir terriblement puissant : celui de pouvoir voyager quasi instantanément d’un point à l’autre (de la Galaxie). Pas étonnant donc, que la Guilde soit très étroitement impliquée dans l’histoire politique des diverses Assemblées Galactiques qui se sont succédées.

Mais il est un autre pouvoir des Megas et de la Guilde, qui est plus ou moins connu du grand public : celui de voyager dans des univers parallèles… Alors, l’existence des univers parallèles est-elle répandue ? 

Bonne question, car peut-être que cela commence à l’être. 

Un fait nouveau est intervenu entre Mega III et Mega 5e Paradigme : la multiplication des brèches, failles et déchirures dans l’intercontinuum est devenue si grave que les voyages en triche-lumière ont dû être régulés de manière drastique. Si l’Assemblée Galactique a fait en sorte de contrôler (sévèrement) les voyages en Triche-Lumière et a investi pour les remplacer par des Triches-Canon, c’est qu’à un moment, il y a eu évocation des problèmes liés aux univers parallèles.

Usage des Univers Parallèles dans le Jeu

Revenons au jeu

Ceci étant exposé de manière très succincte et résumée, on pourrait donc tout à fait concevoir que la plupart des missions des megas sont des missions qui se déroulent dans notre univers, appelé QF1-000001.

Et finalement, en faisant des raccourcis très audacieux, on peut se faire une image des mégas en action comme étant un mix de jedi (façon Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi dans Star Wars La Menace Fantôme) et de SG-1 (la série TV Stargate SG-1), mais sans le côté armé. Il est rappelé que la devise est “vie et dignité”, les méga n’étant ni des assassins ni des militaires.

Réflexions Personnelles

Je me rends compte que même dans ma pratique en tant que MJ, j’ai fort peu utilisé les univers parallèles. C’était soit lors de missions qui servaient d’introduction, soit des intermèdes. Et la raison était que je ne voulais pas que tel ou tel univers devienne récurrent. L’autre raison, c’est aussi la difficulté à maintenir un univers parallèle cohérent. C’est très intéressant et fun de faire une uchronie ou une dystopie, mais c’est très lourd côté créatif, surtout s’il ne s’agit que d’un décor pour quelques épisodes… Et oui, c’est beaucoup de boulot.

Conclusion

Ce qui fait que finalement j’en viens à la conclusion que oui, c’est logique de ne pas tout miser uniquement sur des Univers Parallèles quand on joue à Mega.

Tout comme en faire un jeu “à missions”… Cet aspect de Mega disparaît assez vite après quelques missions. Les personnages gagnent en expérience, les joueurs commencent à être assez à l’aise avec l’univers du jeu, au bout d’un moment, les mégas interprétés par les joueurs finissent par se choisir leurs propres missions. Et les parties de Mega deviennent un vaste bac à sable.

La réponse est : un peu, et pas uniquement !

En fouillant l’immense background de Mega 5e (ou Mega III) on peut trouver une quantité impressionnante de thèmes à explorer qui peuvent occuper bon nombre de joueurs pendant longtemps sans mettre les pieds sur un univers parallèle.

Quelques postulats de base donnent déjà beaucoup de matière. La Terre est une planète “naïve”. Cela sous-entend que son existence est connue de l’Assemblée Galactique, mais l’inverse n’est pas vrai. Ce qui pourrait donner une ambiance façon Men In Black, ou même Resident Alien.

Les mégas peuvent passer de très nombreux scénarios à empêcher une invasion insidieuse, des atterrissages illégaux ou pourquoi pas la destruction de la planète Terre. 

Et quand ils ne sont pas sur Terre, les mégas d’origine Terrienne sont les mieux placés pour intervenir sur des planètes semblables à la Terre avec une population Talsanit. Et là, on a toute la gamme des aventures de space-opera ou de science fantasy.

Parfois, il sera même presque plus simple de prévoir une planète semblable à la Terre plutôt que la Terre elle-même dans un univers parallèle. Et sans oublier le genre fantasy ou medieval fantastique qui est tout aussi possible.

Des aventures sur Athas, la planète qui sert de décor à Dark Sun seraient tout à fait intéressantes à faire. 

Et s’il faut vraiment faire un tour dans un univers parallèle, il n’est pas obligatoire de le faire sur Terre : Barsoom est tout à fait intéressante comme destination. Pareil pour la planète Mongo (oui de l’Empereur Ming et Flash Gordon). 

Voilà si vous avez d’autres idées ou impressions , n’hésitez pas à nous en faire part ici en commentaire.


Un article de :

Commentaires

4 réponses à “Est-ce que Mega est un jeu sur les univers parallèles ?”

  1. Avatar de JML
    JML

    Visuellement partir en mission sur une planète inconnue de QF1-000001 ou partir sur une planète d’un univers parallèles ne va pas changer grand chose pour le joueur. Pour le mj par contre la planète dans QF1-000001 doit respecter la cohérence avec le reste de ce qui est déjà en place, alors que dans un univers parallèle ce qu’il y a autour peut être n’importe quoi surtout si on n’y retourne jamais.
    Pourquoi n’est il jamais fait mention de « Mega 4 » autrement que par le fait que l’on passe de Mega 3 à 5 et qu’il a une brèche entre les deux ? Moi je le trouve intéressant au même titre que les autres.

    1. Avatar de Iso

      En effet, on ne site pas assez souvent cette version.
      Mega IV – Le Jeu de Rôle des Messagers Galactiques : Couverture Mega IV.
      Cette version de Mega a pu maintenir pendant très longtemps de nombreuses ressources pour Mega. Connaissant mal cette version (notamment au niveau règles), nous ne l’avons jamais chroniqué sur scriiipt, mais nul doute que cette erreur sera réparé un de ces quatre.
      Concernant l’aspect « Encyclopédie », le site de Mega IV – Le Jeu de Rôle des Messagers Galactiques contient énormément de choses toutes plus intéressantes les unes que les autres. Tout cependant n’a pas été repris dans Mega 5e Paradigme, et il reste deux ou trois choses un peu contradictoires. Néanmoins, cette Encyclopédie du Messager Galactique comble pas mal de vides des autres éditions. C’est du super boulot.

  2. Avatar de Hephaistos

    Univers parallèles ?
    Pour moi la grande force de Méga réside sans la possibilité d’envoyer en mission des agents sur n’importe quel univers imaginaire. Envie d’un star trek, c’est parti ! Une idée chouette dans star wars au moment de l’épisode 5, c’est reparti. Un truc chez les hommes préhistoriques mais bien sur ! J’ai vu les trois mousquetaires, allons rencontrer Mylady et d’Artagnan !
    Dans le principe univers parallèle ou pas, le fait que Louis XIII meure ou pas, que le siège de la Rochelle se passe d’une manière ou d’une autre, c’est pas grave, c’est alternatif

    1. Avatar de scriiipt

      C’est pour ça qu’on a mis Méga dans notre liste des jeux  »génériques ou presque »… Parce qu’on considère que l’on peut tout faire avec. Alors peut-être avec plus ou moins de facilité, mais quand même.

En savoir plus sur SCRiiiPT

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading