MEGA III – Un peu d’archéorôlisme (1ère partie)

MEGA III : Cette troisième édition de MEGA change le système de règles, avec l’apparition d’une table unique de résolution. Un JDR au background très fourni et très intéressant, mais aux règles parfois trop inutilement complexes.

Quelques années après la parution de Mega 2, cette fois c’est en tant que Hors-Série du magazine Casus Belli que le jeu de rôle Méga revient dans sa 3ème mouture… MEGA III.

49 Francs le jeu de rôle complet ?

Oui, nous sommes donc en 1992, et le 5ème Hors-Série de la revue Casus Belli est le tant attendu jeu de rôle des Messagers Galactiques… 49 Francs, 96 pages (de papier glacé mais un peu fin), avec un encart de 16 pages en N&B contenant 3 longs scénarios et 6 petites inspis… et un écran pour le MJ en 4 volets…

Petite bizarrerie, et gros retards… Mega III était annoncé dans Casus Belli n°67 (janvier-février 1992) comme devant sortir en kiosque le 26 février 1992 et être le hors-série n°4… Il n’est finalement sorti qu’à la mi-juin 1992… Je vous raconte pas comme à l’époque je harcelai la boutique de jdr locale pour demander « C’est pas encore sorti Mega ?« …

Quant à la version cartonnée « Le Voleur d’Ygol« , elle a fini par sortir en septembre 1993 ! Nous en parlerons plus tard.

Espoirs et calculatrice

Pour qui avait joué et rejoué à Mega 2, et avait quelque peu désespéré d’un manque de background pour les Messagers Galactiques, Mega III devait apporter un peu de matière… Et tout le monde l’espérait, un peu plus de simplicité dans les règles…

Mega 2 avait eu du temps de Jeux & Stratégie un relativement bon suivi… Mais qui ne comblait pas totalement les manques. Mega III allait répondre à certaines questions, mais aller aussi en laisser perplexe plus d’un.

Juste pour que vous vous rendiez compte, ci-dessous vous voyez la double page indispensable avec la table des Activités et métiers type… Les petits chiffres là !

MEGA III

Il fallait multiplier des Niveaux (n) issus des Traits principaux (le Trait -10), et appliquer un modificateur…

MEGA III

Autant dire que sans un ordinateur ou une calculatrice programmable c’était horriblement long… Sans compter qu’il y avait aussi d’innombrables coquilles et erreurs dans les règles, il fallait s’y reprendre à plusieurs fois… Un Errata ne viendra que beaucoup plus tard, au moment de la sortie de la campagne « Le Voleur d’Ygol »…

Mais bien quand même !

Ne soyons pas négatifs ! Une fois que l’on a lu et relu plusieurs fois, pris pas mal de notes et à peu près compris le fonctionnement de la table de résolution, il n’y avait plus qu’à se lancer.

MEGA III

Soyons honnêtes, ce n’était pas vraiment le système de règles qui faisait vibrer les joueurs, je ne suis même pas certain que la plupart aient bien compris ce qu’il y avait sur leur fiche de personnage.

Mais c’était bien les aventures dans les univers parallèles qui faisaient (font) la saveur de Mega… La toile de fond, le background contenu dans les quelques pages de ce hors-série étaient suffisantes pour que les joueurs se fassent une idée précise de leurs personnages.

Et surtout une fois que l’on dépasse le principe du jeu « à missions » du début, on se retrouve vite avec des PJs qui sont en capacité de choisir leurs propres missions.

Multigenre

Ce qu’il y a de bien avec Mega (toutes éditions confondues), c’est la possibilité de faire aussi bien du Space Opera façon Star Wars, que du Cyberpunk ou du Western ou n’importe quoi d’autre.

Les fiches de personnages ci-dessous appartenaient à une longue campagne qui est partie dans tous les sens.

Il manquait beaucoup de choses…

Et oui, pour revenir sur la longue liste des choses à améliorer… Le multigenre c’était très bien, mais il manquait dans Mega III quelques règles… En effet, si les combats spatiaux, les pouvoirs psy et la magie étaient abordés, avec quelques règles, ça ne tenait pas suffisamment la route.

Logique, finalement car en si peu de pages, comment faire tenir autant de règles différentes pour tout.

Les trucs officiels

Pendant 3 années, Mega III va être bien soutenu et aura un suivi assez conséquent dans les pages de Casus Belli… Cela s’étalera entre les numéro 70 et 87… Et puis plus rien.

  • Scénar : Un Ricard, sinon deux ! (Casus Belli n°70 – Juillet-Aout 1992)
  • Errata : dans le Casus Belli n°71 (Septembre-Octobre 1992), on trouve 2 pages avec les errata… bien utiles.
  • Scénar : Pour une place au soleil (Casus Belli n°72 – novembre-décembre 1992)
  • Gazette Galactique n°1, Errata, Psy et magie, Tir des vaisseaux (Casus Belli n°73 janvier février 1993)
  • Gazette Galactique n°2, Agilité et Acrobaties (Casus Belli n°74 Mars Avril 1993)
  • Gazette Galactique n°3, les Archétypes et les univers-pendules (Casus Belli n°75 Mai-Juin 1993)
  • Scénar : Le pendule de Jra (Casus Belli n°75 – mai-juin 1993)
  • Gazette Galactique n°4, Transfert, fiche de créature et jouer des non-Megas (Casus Belli n°76 – juillet-aout 1993)
  • Fiche jeu Mega III, la version longue (Casus Belli n°77 – Septembre-Octobre 1993)
  • Gazette Galactique n°5 : Pour jouer dans le monde de Sylfeline (Casus Belli n°78 – novembre-décembre 1993)
  • Scénar : La sœur et la cathédrale (Casus Belli n°78 – novembre-décembre 1993)
  • Gazette Galactique n°6 : Expérience, Transit & Arts martiaux (Casus Belli n°79 – Février-mars 1994)
  • Gazette Galactique n°7 : Préparer rapidement des PSJ (Casus Belli n°81 – Juin-Juillet 1994)
  • Scénar Grand Ecran : Elosis (Casus Belli n°81 – Juin-Juillet 1994)
  • Gazette Galactique n°8 : Point de vue sur la Guilde (Casus Belli n°83 – Octobre-novembre 1994)
  • Gazette Galactique n°9 : Visite touristique (Casus Belli n°85 – Février-mars 1995)
  • Scénar : L’homme qui voulut être roi (Casus Belli n°86 – Avril-mai 1995)
  • Gazette Galactique n°10 : Créer un monde (Casus Belli n°87 Juin-Juillet 1995)

Un article de :

En savoir plus sur SCRiiiPT

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading