Le Comte Gyula Andrássy

Comte Gyula Andrássy

Le comte Gyula Andrássy de Csik-Szentkirály et Krasznahorka (1823-1890) est un homme d’État hongrois. Rebelle contre le règne des Habsbourg au temps de la révolution de 1848, il fut le premier Ministre-président du royaume de Hongrie après le Compromis austro-hongrois de 1867 et Ministre impérial des Affaires étrangères de 1871 à 1879.

Biographie

Issu d’une famille aristocratique de magnats hongrois, il est le fils du comte Károly Andrássy et de la comtesse Etelka Szapáry. Après des études de droit à l’université de Pest, il est élu en 1847 membre de la Chambre des députés de l’Assemblée hongroise à Presbourg et devint préfet du comitat de Zemplén. Âgé de 24 ans, il excellait par son éloquence et ses idées libérales.

Comte Gyula Andrássy

Le révolutionnaire

Un patriote passionné, il participa à la révolution hongroise de 1848 contre la maison de Habsbourg-Lorraine et se prononça pour l’indépendance de son pays. Il se rallia à Lajos Kossuth, le leader de la révolte, menant le combat à la tête des forces rebelles de Zemplén. En 1849, le gouvernement révolutionnaire l’envoya en mission à la Sublime Porte de Constantinople.

Comte Gyula Andrássy

Après la défaite hongroise lors de la guerre d’indépendance, Andrássy, condamné à mort par contumace et son effigie pendue. Il se réfugia à Paris où il épousa la comtesse Katharina Kendeffy. Il vécut en exil jusqu’à l’amnistie de 1857 collectionnant les succès féminins, surnommé « Le beau pendu ».

Comte Gyula Andrássy

Au fil des ans, son attitude avait changé et il s’est déclaré prêt à revenir à une politique modérée, particulièrement pour faire face aux défis du panslavisme. Élu en 1861 à nouveau député de Zemplin à la Diète hongroise.

Comte Gyula Andrássy

Le premier ministre

Comte Gyula Andrássy

La défaite de l’Autriche dans la guerre austro-prussienne, lors de la bataille de Sadowa en 1866, força le gouvernement de l’empereur François-Joseph Ier à entrer dans la voie des concessions libérales ; un ministère spécial ayant été constitué en Hongrie le 11 février 1867, Andrássy entra en qualité de président du conseil et de ministre pour la défense du pays. La monarchie des Habsbourg-Lorraine devint alors la double-monarchie d’Autriche-Hongrie. Le 8 juin 1867, l’empereur François-Joseph et l’impératrice Elisabeth furent solennellement couronnés roi et reine de Hongrie à l’église Matthias de Buda, Andrassy tenant l’un des rôles principaux au cours de la messe.

Comte Gyula Andrássy

Pour remercier leur nouvelle reine, les Hongrois lui offrirent le château de Gödöllő qui devint sa résidence favorite. L’année suivante, l’impératrice-reine attendant un enfant souhaitait ardemment donner un « roi à la Hongrie » qui entérinerait la fin de la double-monarchie.

Comte Gyula Andrássy
Comte Gyula Andrássy

Elle mit au monde une fille qu’elle prénomma de son propre chef Marie-Valérie en l’honneur de la Hongrie. Certains attribuèrent la paternité de l’enfant à Andrassy, mais ce n’étaient que des rumeurs.

Comte Gyula Andrássy

En tant que premier ministre, Andrássy a toute la confiance du couple impérial. Avec les deux, il était présent à l’ouverture de l’Exposition universelle de 1867 à Paris et également à l’inauguration du canal de Suez le 17 novembre 1869.

Pour Château Falkenstein

Si c’était un Personnage joueur, voici par exemple ce que cela pourrait donner.

Comte Gyula Andrássy

Si c’était un PNJ

Personnage incontournable de l’entourage du couple impérial Austro-Hongrois, le Comte Andrassy est un ami proche de l’impératrice.

Il l’accompagne partout dès qu’il le peut et il serait prêt à tout pour elle.

Comte Gyula Andrássy
Comte Gyula Andrássy

Andrassy initié Sissi à la magie et aux sortilèges des Tsiganes.

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.