Belle Bilton – Comtesse de Clancarty

Belle Bilton

Belle Bilton est un personnage de l’époque victorienne à l’histoire passionnante. Une jeune femme amoureuse, une artiste, une roturière, qui entre dans la noblesse en affrontant la puissance de son beau-père et des avocats lancés contre elle.

Isabel Maud Penrice Bilton est née en 1867, c’était la fille du sergent John George Bilton des Royal Engineers. Sous son nom de scène de Belle Bilton, elle s’est fait un renommée en tant qu’artiste de music-hall à l’Alhambra et à l’Empire et dans d’autres lieux.

Parfois, elle apparaissait avec sa sœur – une publicité pour une représentation au pavillon de Londres à Piccadilly en 1886 montre les « Sisters Bilton ».

Lord Dunlo

Au Corinthian Club vers la fin avril ou début mai 1889, Belle rencontre un jeune aristocrate – William, vicomte Dunlo, fils de Richard Somerset Le Poer Trench, 4ème comte de Clancarty et héritier du titre.

Comme Belle, Lord Dunlo avait vingt ans, et le couple est rapidement tombé amoureux : les jeunes gens se sont mariés peu après, au bureau d’enregistrement de Hampstead, le 10 juillet 1889. Seulement, le père du marié n’est guère d’accord avec le choix de l’épousée de son fils. William avait déjà encouru le mécontentement du comte en raison de son manque d’enthousiasme pour la carrière militaire qui lui avait été prévue. Comme il avait déjà été décidé que William bénéficierait d’un voyage à l’étranger en compagnie d’un mentor sobre et moral, son mariage « scandaleux » avec une artiste de music-hall fut la goutte d’eau : le comte força son fils nouvellement marié à s’embarquer pour l’Australie. Et ce, immédiatement, sous la menace de perdre son héritage. Un procès en divorce – qui à l’époque dépendait de la preuve de l’adultère – fut immédiatement engagée, le comte étant déterminé à utiliser tous les moyens en son pouvoir pour noircir le nom de Belle et dissoudre l’union avec l’honneur de sa famille intact.

Belle Bilton

Le procès

Au cours des mois suivants, des preuves ont été recueillies, tandis que Belle – en l’absence de son mari – a continué sa vie sociale et à poursuivi aussi sa carrière sur scène. En avril 1890, elle joua le rôle-titre dans « l’extravagance burlesque » de Vénus au Plymouth’s Theatre Royal. Le procès s’ouvrit en juillet 1890 avec Sir James Hannen siégeant en tant que juge, Sir Charles Russell poursuivant, et le solliciteur général Frank Lockwood QC représentant Belle. Le procès pour adultère avait été précédé d’une affaire judiciaire distincte dans laquelle Belle était impliquée pour usage de faux ; bien que l’affaire soit tout à fait indépendante de son mariage avec Lord Dunlo, elle visait clairement à noircir sa réputation – un objectif qui a été largement contrecarré par son innocence.

Au cours du procès pour adultère, il est devenu évident que Belle était plus victime que coupable de péché, et le comte et ses associés sont sortis du tribunal en ayant l’air encore plus coupables, ayant participé dans diverses machinations pour ternir la réputation de Belle. Lorsque William (le jeune Lord Dunlo) a déclaré qu’il croyait que sa femme était innocente des accusations, l’affaire s’est effondrée et il est retourné vivre avec Belle. Sans les subsides versés par le père, le couple devait vivre des revenus de Belle au théâtre – estimés à environ 1 500 £ par an.

Certains ont estimé que la publicité de l’affaire judiciaire pourrait en fait avoir aidé les choses :

J’ose dire que les photographies de Lady Dunlo (Miss Belle Bilton) sont plus commercialisables que jamais. Je ne sais pas si cette fascinante jeune femme a été payée généreusement par Bassano et les autres photographes auxquels elle a donné des séances, mais elle mérite certainement d’être généreusement rémunérée. Elle se vendra comme des cerises mûres à partir de maintenant jusqu’à la fin de son procès en divorce.

– London and Provincial Entr’acte (samedi 12 juillet 1890) p.5.
Belle Bilton

Le couple n’a pas attendu longtemps. Le beau-père de Belle mourut moins d’un an après le procès, à l’âge de 57 ans seulement. En mai 1891, William devint le 5ème comte de Clancarty et Belle prit le titre de comtesse de Clancarty. Le couple a eu cinq enfants, dont les 6ème et 7ème comtes de Clancarty.

Malheureusement, Belle est décédée d’un cancer le 31 décembre 1906 à Garbaldy Park, Ballinasloe, dans le comté de Galway, en Irlande, à l’âge de seulement 39 ans. La courte vie de Belle est intrigante pour quiconque s’intéresse au théâtre victorien tardif, et il y a quelque chose d’inspirant – et de remarquablement actuel – dans l’histoire de la façon dont cette jeune femme a refusé d’être écrasée par des hommes puissants qui ont cherché à la faire taire.

[source 1]

Un roman

Becoming Belle

Belle Bilton

En 2018, Nuala O’Connor, romancière et poetesse irlandaise publie Becoming Belle est un roman basé sur l’histoire vraie d’une femme destinée à la célébrité et sur l’histoire d’amour qui transcende les frontières et qui a fasciné le Londres victorien.

En 1887, Isabel Bilton est la fille aînée d’une famille militaire de classe moyenne dans une petite ville de garnison. En 1891, elle devient la comtesse de Clancarty, surnommée « la comtesse paysanne » par la presse, et membre de l’aristocratie irlandaise. Becoming Belle c’est une histoire sur ces quatre années, de son ascension rapide et sur lesgens qui ont essayé de la démolir.

Avec seulement son talent, son charme et sa détermination, Isabel déménage seule à Londres à l’âge de dix-neuf ans, change son nom en Belle et prend la ville d’assaut. Véritable héroïne bohème et vedette d’une pièce qu’elle interprète avec sa sœur, elle tombe bientôt passionnément amoureuse de William, le vicomte Dunlo, un jeune aristocrate. Pour Belle, son mariage avec William est un rêve devenu réalité, bien que son père impitoyable indique clairement qu’il ne reculera devant rien pour la garder à sa place. Alors que leur mariage occupe le devant de la scène dans les salles d’audience de Londres et dans les journaux, Belle se retrouve en procès non seulement pour ses vœux de mariage, mais pour la vie même qu’elle s’est battue si durement pour créer.

Un roman intrinsèquement féministe sur la passion et le mariage, Becoming Belle est une célébration d’une femme en avance sur son temps

Un Personnage pour L’Appel de Cthulhu by Gaslight

Il est assez facile de trouver des images de Belle Bilton, tellement elle a été photographiée. Et surtout que ces photographies lui permettaient d’être indépendante financièrement.

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.