Catégories
jeu de role

Aida de Acosta

Aida de Acosta Root Breckinridge (28 juillet 1884 – 26 mai 1962) était une mondaine américaine et la première femme à piloter en solo un avion à moteur.

Aida en résumé

En 1903, alors qu’elle était à Paris avec sa mère, elle eut son premier aperçu des dirigeables. Elle a ensuite pris seulement trois leçons de vol, avant de prendre son envol d’elle-même.

Plus tard dans la vie, après avoir perdu la vue d’un œil à cause du glaucome, elle est devenue une avocate pour l’amélioration des soins oculaires et a été directrice exécutive de la première banque oculaire en Amérique.

Aida De Acosta pilote le Santos-Dumont No.9, « La Baladeuse », le 27 juillet 1903.

La famille et la jeunesse

Aida est née en 1884 à Elberon dans le New Jersey. Fille de Ricardo de Acosta et de Micaela Hernández de Alba y de Alba, réputée être une descendante de la famille Alba. Les ducs d’Alba sont une famille célèbre dans l’histoire d’Espagne. Parmi ses sept frères et sœurs se trouvaient les écrivains et mondains Mercedes de Acosta et Rita de Acosta Lydig.

Le vol de Aida

Le 27 juin 1903, à Paris, alors qu’Acosta avait dix-neuf ans, l’aviateur pionnier brésilien Alberto Santos-Dumont lui montra comment manœuvrer son dirigeable personnel, le «n ° 9».

Santos-Dumont était la coqueluche du tout Paris à l’époque, pilotant son dirigeable du centre-ville vers son restaurant préféré et le garant dans la rue pendant qu’il dînait.

Aida de Acosta a piloté en solo l’avion de Santos-Dumont de Paris au Château de Bagatelle. Tandis que Santos-Dumont conduisait sa bicyclette en la suivant, agitant ses bras et criant des conseils.

Elle était en fait la première femme à piloter un engin volant motorisé, près de six mois avant que les frères Wright ne volent pour la première fois dans un avion à propulsion plus lourd que l’air.

Le premier vol s’est terminé sur le terrain de polo de Bagatelle à l’extrémité nord du bois de Boulogne, lors d’un match entre l’équipe américaine et l’équipe britannique. Les spectateurs ont aidée Aida à descendre du panier de l’engin. Ensuite après avoir regardé un peu de polo avec Santos-Dumont, Aida est remonté dans le panier et a ramené la machine à Neuilly St. James, tout le trajet a duré une heure et demie.

En entendant parler du vol, les parents d’Aida ont été consternés. Ils étaient certains qu’aucun homme n’épouserait une femme qui avait fait une telle chose. C’est alors qu’ils ont tout fait pour taire cette aventure pendant des années.

Ce n’est que plus tard, dans les années 1930, qu’Aida a raconté l’histoire à son mari et à un jeune officier de marine nommé lieutenant George Calnan.

Acosta est la seule personne à laquelle Santos-Dumont ait jamais permis de piloter l’un de ses nombreux appareils. De plus, Santos-Dumont, célibataire de longue date sans liens romantiques connus, a gardé une photo d’Acosta sur son bureau, à côté d’un vase de fleurs fraîches, pour le reste de sa vie. Néanmoins, rien n’indique que Santos-Dumont et Acosta soient restés en contact après son vol. À la mort de Santos-Dumont, Acosta a dit qu’elle le connaissait à peine.

Aida de Acosta

Aida a finalement épousé Oren Root III, fils d’Oren Root II et neveu de l’homme d’État américain et lauréat du prix Nobel de la paix Elihu Root, en 1908 ; ils ont divorcé en 1922. Ils ont eu un fils, Oren Root IV (1911-1995) et une fille Alva de Acosta Root (née en 1914, elle porte le prénom d’Alva en hommage à la suffragette Alva Belmont).

Aida a épousé en 1927 le Colonel Henry S. Breckinridge, dont elle divorce en 1947. Henry S. Breckinridge était l’avocat de Charles A. Lindbergh pendant l’affaire d’enlèvement de Lindbergh et secrétaire adjoint à la guerre sous Woodrow Wilson.

Plaidoyer pour les soins oculaires

En 1922, Aida est atteinte de glaucome. Son ophtalmologiste était le célèbre spécialiste William H. Wilmer, que le magazine Time appelait le plus grand chirurgien oculaire que les États-Unis aient jamais eu. Elle a finalement perdu la vue d’un œil, mais les soins du Dr Wilmer ont sauvé son autre œil. Aida a ensuite organisé une campagne de collecte de fonds de 3 millions de dollars pour financer l’établissement du Wilmer Eye Institute à l’hôpital Johns Hopkins, le premier institut ophtalmologique aux États-Unis en 1925.

En 1945, elle devient directrice exécutive de la Eye-Bank for Sight Restoration à New York, la première banque oculaire aux États-Unis

Fiche de personnage pour Verne & Associés, 1913

Dans cette version de l’histoire, on imagine que Aida a continué à prendre des leçons de pilotage et a poursuivi une destinée de pilote d’appareils volants malgré le désaccord de ses parents.

Elle a tout de même épousé Oren Root en 1908, en se servant de sa fortune pour accomplir son destin de femme libre. Soutenue en cela par sa sœur Mercedes. Mais sans pour autant renoncer à son gout des choses luxueuses et du confort.

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com
Rôliste de très longue date et amateur de fantastique.
Rien à ajouter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.