Catégories
Cinéma & TV

Le vol des dragons

Le monde de la magie dépérit car les humains se tournent de plus en plus vers la science et la technologie. Hélas, l’alliance entre les quatre grands sorciers du monde échoue car le sorcier rouge veut conquérir le monde.

Parmi mes très bon souvenirs de films dans le genre fantasy, j’ai une tendresse particulière pour Le Vol du dragon. Un dessin-animé que j’avais vu à RécréA2 au début des années 80… Et comme il n’a quasiment jamais été rediffusé, il m’a fallu attendre très longtemps pour en trouver un enregistrement.

L’oeuvre

Le vol du dragon (ou plutôt le Vol des dragons) est un téléfilm d’animation de 1982, il est basé sur le roman Le Dragon et le Georges de Gordon R. Dickson et sur le livre The Flight of Dragons de Peter Dickinson.

Un retour sur les origines

Le scénario du dessin-animé a été acheté à Gordon R. Dickson pour son roman Le Dragon et le Georges (1976). Ce roman est le premier d’une saga de 9 tomes (Cycle du Chevalier Dragon, dont 3 tomes seulement sont en traduits en français).

Quelques années plus tard, Peter Dickinson a utilisé ce matériau de base et il y a ajouté des éléments pseudo-scientifiques (par exemple, comment les dragons volent-ils ?) pour en faire un livre pour enfant The Flight of Dragons (1979) illustré par Wayne Anderson.

Rankin/Bass Prod.(La Dernière licorne, les Cosmocats…), une compagnie de production de film d’animations, achète d’abord les droits de The Flight of Dragons mais, réalisant qu’il n’y avait pas d’histoire, acheta ensuite les droits de Le Dragon et le Georges pour en faire un dessin animé.

Alors… oui, la jaquette est moche, mais le film existerait bien en Blu-Ray…

Le héros de l’histoire est nommé Sir Peter Dickenson alors que le vrai Peter Dickinson affirme n’avoir jamais été consulté ni n’avoir touché de royautés pour ce dessin animé.

Synopsis

Le monde de la magie dépérit car les humains se tournent de plus en plus vers la science et la technologie. Hélas, l’alliance entre les quatre grands sorciers du monde échoue car le sorcier rouge veut conquérir le monde. Comme les sorciers ne peuvent se battre entre eux, ils vont fonder un groupe de trois aventuriers pour contrer le sorcier rouge. Un de ces aventuriers est Sir Peter Dickenson, un jeune scientifique du monde réel. Il vient de créer un jeu de plateau de fantasy et il va être aspiré dans le monde magique, fusionnant par accident avec le corps de Gorbash, le jeune dragon du sorcier vert.

A noter un casting de voix assez impressionnant dans la version originale :

Victor Buono : Aragh
James Gregory : Bryagh / Smrgol
James Earl Jones : Ommadon
Harry Morgan : Carolinus
John Ritter: Peter Dickenson

Diffusion

Le dessin animé a été diffusé pour la première fois en 1982 aux États-Unis. Plusieurs éditions en VHS, en LaserDisc, en Betamax et en DVD ont été produites (DVD zone 1 uniquement). Désormais, le téléfilm appartient à la compagnie Warner.

En France, les diffusions à la TV ont eu lieu pour les fêtes de Noël de 1984, 1985 et 1987 sur Antenne 2, dans les émissions Récré A2 et Marrons, pralines et chocolat. Le dessin animé était découpé en 3 ou 4 épisodes. Une cassette vidéo VHS a été produite par la société Echo sous le titre Le Vol des dragons.

La musique, très réussie participe grandement à la magie et à la réussite du film, elle est signée de Maury Laws qui avait également signé la musique du film d’animation The Hobbit (1977).

Le film en deux parties

Avis subjectif

J’ai toujours aimé ce film… Même après l’avoir vu une fois adulte. Son atmosphère, les personnages, l’histoire, tout ça reste intemporel et accrocheur. Alors oui, il y a bien une certaine naïveté et du manichéisme dans toute cette histoire, mais aussi de la poésie et du charme.

Ce ne sont certes que des archétypes bien classiques, mais Dickenson en dragon, ça reste un grand moment, et le film compte pas mal de morceaux de bravoure.

Bref, si vous n’avez jamais vu, c’est un classique de la fantasy que l’on vous recommande chaudement.

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com
Rôliste de très longue date et amateur de fantastique.
Rien à ajouter.