Catégories
Culture & Loisirs

Un réseau de tunnels secret des Templiers décou­vert sous la ville d’Acre en Israël

une équipe d’archéologues a découvert un réseau de tunnels enfoui sous la ville d’Acre en Israël. Ces tunnels auraient été construits par les Templiers il y a 800 ans afin de faire passer discrètement leur trésor dans le poste de garde.

Selon Natio­nal Geogra­phic  (16 octobre 2019), une équipe d’archéologues a découvert un réseau de tunnels enfoui sous la ville d’Acre en Israël. Ces tunnels auraient été construits par les Templiers il y a 800 ans afin de faire passer discrètement leur trésor dans le poste de garde.

Dans le cadre de la série documentaire « Lost Cities » (Natio­nal Geographic) l’équipe d’Al­bert Lin a utilisé le LiDAR, une technique de « détec­­­tion et esti­­­ma­­­tion de la distance par la lumière ». Cette technique permet d’ef­fec­tuer un balayage aérien d’une zone du port d’Acre afin de produire des cartes 3D précises. Des tunnels cachés sous la ville moderne ont donc été trouvés grâce à cette technique innovante.

Il faut noter également que l’existence de tunnels n’est pas une vraie surprise. Depuis 1994 un de ces tunnels a été découvert par hasard et il est depuis 1999 ouvert au public, c’est une attraction touristique.

Le réseau de tunnels et le poste de garde découverts récemment par contre n’ont pas pu encore bénéficier de fouilles.

Le tunnel mesure 150 mètres de long et s’étend de la forteresse des Templiers à l’ouest jusqu’au port de la ville à l’est. Il traverse le quartier Pisan et servait autrefois de passage souterrain stratégique reliant le palais au port. La partie inférieure du tunnel est taillée dans la pierre naturelle et sa partie supérieure est faite de pierres taillées recouvertes d’un dôme semi-cylindrique. Le tunnel a été découvert en 1994. L’Acre Development Company, en collaboration avec l’Autorité des Antiquités, a enlevé la saleté et mis le tunnel à la disposition des visiteurs. La section ouest du tunnel a été ouverte au grand public en août 1999. De 1999 à 2007, la société de développement Acre a continué d’exposer et de réhabiliter la section est du tunnel et en 2007, toute la longueur du tunnel a été mise à la disposition du public (le site est accessible).

Acre

Un plan de Saint-Jean-d’Acre

Acre (en hébreu עַכּו Akko ; en arabe عكّا ʿAkkā ; aussi connue sous le nom de Saint-Jean-d’Acre, et Ptolémaïs dans l’Antiquité) est une ville d’Israël, située au nord de la baie de Haïfa, sur un promontoire et dotée d’un port en eaux profondes.

Reconstitution 3D de l’ancienne forteresse d’Acre, en Israël. Crédits : National Geographic
Reconstitution 3D de l’ancienne forteresse d’Acre, en Israël. Crédits : National Geographic

La forteresse en question est la Citadelle des Templiers (Voûte d’Acre), elle donne sur la mer, elle sera prise le 28 mai 1291… et détruite.

La ville au temps des croisades

Au début des Croisades (1095-1291), la ville est prise le 26 mai 1104 par Baudouin Ier, roi de Jérusalem.

Reprise par Saladin le 9 juillet 1187, elle est reconquise en 1191, lors de la troisième croisade, par les rois Philippe-Auguste et Richard Cœur de Lion.

Au 13e siècle, après la prise de la ville sainte par Saladin, Acre devient la capitale de tous les établissements chrétiens au Proche-Orient. La ville est alors le principal port de Terre sainte, divisé en quartiers contrôlés par des marchands venus de tout le pourtour méditerranéen : vénitiens, pisans, génois, français et germaniques.

Jusqu’à sa prise par les Mamelouks d’Égypte en 1291, la ville est un centre politique et commercial très actif, et intellectuel.

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com
Rôliste de très longue date et amateur de fantastique.
Rien à ajouter.