Je poste très régulièrement des photos de dés sur Facebook ou sur Instagram (entre autres réseaux), et je m’aperçois que je n’ai jamais vraiment expliqué pourquoi.

Les premiers dés

Puisqu’il faut un début, tout a commencé il y a fort fort longtemps par un set de dés de couleur jaune. Ces dés polyédriques, achetés dans la boutique Cellules Grises au milieu des années 80 furent les premiers… et les seuls pendant très longtemps.

En fait, bien que pratiquant le jeu de rôle, je n’ai jamais eu guère plus qu’un set de dés (et encore pas très complet comme vous pouvez le voir) pendant longtemps…

Et bien entendu j’avais aussi quelques autres dés plus classiques (des dés à 6 faces normaux, basiques). Tout comme quelques dés provenant de boites de jeux de rôle qui parfois incluaient des dés. Rien qui ne fasse vraiment une collection, c’était simplement pratique d’avoir ce qu’il fallait pour des parties, pas plus, pas moins.

Pendant des années c’est resté comme ça.

Et puis il y eu Cannes, le FIJ

Et oui, dans les années 2010, lors d’un petit tour sur le Festival International du Jeu à Cannes, je passe devant le stand Chessex… Je passe une fois, deux fois… et finalement je m’y arrête pour acheter quelques jolis dés 20 pour mon épouse (juste parce qu’ils ont de belles couleurs), et quelques sets de dés polyédriques complets pour les enfants…

Le début de l’escalade

Ceci ne faisait toujours pas une collection, puisque les dés n’étaient pas pour moi… Néanmoins…

A force de retourner régulièrement à Cannes, et deux ou trois autres conventions plus tard… Je me retrouve à acheter régulièrement des dés, des sets complets, des dés aux formes différentes, pour des jeux qui demandent des dés spéciaux (Fate par exemple)…

Et ça y est, une petite boite se rempli petit à petit…

Les dés achetés sur Internet

Et puis, les dés achetés dans des salons, conventions ou festivals, c’est bien, mais parfois je ne trouvais pas ce que je voulais… Jusqu’au jour où je commence à farfouiller sur le web à la recherche de dés spéciaux…

Autant dire que ce fut le début de la fin…

Tout un monde qui s’ouvrait à moi, il y a beaucoup de boutiques ! Je commençais à voir en grosses quantités ! Comme par exemple avec le Pound-O-Dice de Chessex.

Près d’une centaine de dés, de toutes les formes et de toutes les couleurs !

En effet, à partir de là, il faut bien dire que c’est bien une Collection qui prenait forme. Avec un objectif à moitié avoué qui est de remplir une baignoire de dés et faire comme Satine Phoenix s’y plonger dedans.

Satine Phoenix photographiée par Greg de Stefano (gregdestefano.com)

Une collection, plusieurs thèmes

Au début, l’idée de la collection c’était d’avoir surtout des dés pour des jeux. En effet, certains jeux de rôle demandent d’avoir des dés bien spécifiques. Les dés Star Wars de Edge, les dés Fate, les dés Ubiquity ne sont qu’un exemple.

Et puis ensuite, on en veut toujours plus… D’autres formes, d’autres couleurs, des dés avec des nombres de faces atypiques… etc…

Cette photo est déjà ancienne, elle date de janvier 2018… Et il n’y qu’une toute petite partie de mes dés.

Il m’est désormais devenu difficile de compter le nombre de dés que je possède… Et déjà les étagères se remplissent, de bocaux plein de dés, de petits coffres, de boites…

Pas encore assez pour remplir une baignoire mais ça vient tout doucement.

Collectionneurs de dés du monde entier unissez-vous ?

Alors, je suis loin d’être le seul à accumuler dés après dés. J’ai découvert au fil du temps que c’était une passion finalement très répandue.

Des groupes Facebook, où vous pouvez partager vos photos de dés, mais aussi poser des questions pour identifier un dé, compléter sa collection ou partager des astuces.

https://www.facebook.com/groups/DiceManiacsClub
En anglais, le groupe comprend plus de 2400 fanatiques du dé partout dans le monde.

https://www.facebook.com/groups/1737085226505306
Dice Collectors, avec 1800 membres est aussi très actif sur Facebook, même s’il fait un peu double emploi avec le précédent.

https://www.facebook.com/groups/jaimemesdes
Groupe francophone mené par scriiipt.com, avec une thématique simple : vous postez des images de vos dés dans la main.

https://www.facebook.com/groups/aleaphile/
J’aime les dés, je suis aléaphile ? C’est le groupe francophone, avec plus de 500 membres.

Et vous ?

Alors vous êtes aussi collectionneur ?

Publié par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.

6 réponses sur « Mais pourquoi je collectionne les dés ? »

  1. Purée ça commence à en faire du dé, j ai repris les jeux de rôles récemment après une pause de 30 ans et bien je suis carrément dégoute car je n ai pas pu retrouver mes dés originaux genre le mythique d20 blanc de ma boîte rouge de donjons et dragons et 1 d10 en plastique vert dégueulasse genre couleur troll que m avait offert le Mr qui m avait initié au jdr en 1985. que de souvenir hélas à jamais perdu…..
    merci pour tes articles ^^
    bien à toi

  2. Je ne collectionne pas les dés. Mais ce n’est jamais loin. Il m’arrive d’en acheter, une fois de temps en temps pour les mêmes raisons que toi. Je collectionne les épinglettes de mon côté : badges et pins. Mais avec une particularité : je n’en achète pas. Je peux en fabriquer, cela m’arrive, mais c’est surtout des cadeaux, des échanges… Je vais mettre un dés dans mon matériel de dédicace. Si jamais, au détour d’un salon je viens à te croiser (et te reconnaître, ce qui sera bien difficile, mais qui sait), je pourrai te l’offrir et contribuer à ta collection 🙂

  3. Cool pour la fabrication de dés. C’est effet un autre aspect du gout de la collection, les dés uniques, faits artisanalement, personnalisés ou pas. Au plaisir de se croiser sur une convention ou un salon oui !

  4. J’ai la chance d’avoir certains de ces anciens dés… Moches et en kit pour certains, en effet, certains dés dans les anciens jeux etaient livrés sans couleur dans les chiffres, et il fallait remplir avec une sorte de crayon… Assez dégueu, mais rare désormais.

  5. J’ai les mêmes techniques que toi quand une boutique me plaît ou plutot une échoppe. Je tourne autour un bon moment avant de fondre dessus.
    J’adore ce genre de récit que les commentaires ci-dessous. Des vraies Madeleine… Ahhh .perso moi je me suis remis au jeu de rôle en initiant mon fils via tranchons et traquons .

  6. Oui en fait tout ça, c’est clairement de la faute à Satine Phoenix! Pour ma part, j’utilise le prétexte de l’espace. Ben oui, c’est tout de même plus commode de collectionner les dés que les bagnoles!

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :