p

MANAU fait-il un hommage aux jeux de rôle de son enfance ?

Ce morceau de MANAU, sorti cet été et extrait de l’album « Celtique D’aujourd’hui » était passé inaperçu de nos oreilles bien trop emplies de Metal, mais grâce à la sagacité d’un de nos lecteurs (Jérôme, on te remercie !!!!) nous nous penchons sur le phénomène et sur les paroles du dit morceau : « Ces mondes enchantés ».

MANAU

Premier pas, premiers doutes, premiers sacrifices
Premier traçage de route unique dans la matrice
J’revois ces tours, ces châteaux d’70
Et mes amours, mes épées de réglisse
Peut-être que le monde ne tournait pas rond à ce moment là
Ou peut-être que mon moi me chuchotait tout bas
Faut-il faire autre chose tout en s’moovant dans la prose?
Combattre pour ma cause, trouver le nom d’ma rose
( Manau va faire surface ! )
Hé, hé, attends l’ami
Avant d’être efficace, sûr, j’étais bien trop petit
J’revois mes kiffs, paysages désolés
Alternatifs déjà pour un voyage bientôt tracé
Une aventure, une quête , une épopée
Au delà des structures que ce monde m’avait posé sous le nez
J’voulais rêver, voir d’autres vérités
Regarder quelque chose qui pourrait me faire voyager

[Refrain]

Je sentais mon âme s’envoler
Au-dessus des tours du quartier
J’essayais de me laisser aller
À découvrir ces mondes enchantés

[Couplet 2]

Deuxième pas, ah là, me v’là plus grand
Héritier d’idées bouillonantes, adolescent
Toujours aucun jouet dans la cour, ouais mais pourtant
Fallait t-il se battre par amour en attendant
Avec les miens dans ce milieu un peu trop isolé
J’me sentais bien et je laissais mon esprit s’envoler
J’voyais mes plaines et ses rochers
J’enlevais les chaînes de mon quartier
Ce beau pays était l’endroit où tout était possible
Où des Hommes sans foi ni loi s’amusaient à brûler des villes
Où les monstres et les dragons avaient des territoires
Et les plus grandes légions tuaient pour le pouvoir
D’un coup de dé je renversais ces royaumes
Assis sur une chaise qui était pour moi le plus puissant des trônes
J’étais fort, j’étais fier, pouvant contrôler
Toutes ces histoires que je poserai un jour sur papier

[Refrain]

Je sentais mon âme s’envoler
Au-dessus des tours du quartier
J’essayais de me laisser aller
À découvrir ces mondes enchantés

[Couplet 3]

Un grand pas plus tard, un peu plus loin
Après quelques histoires et un bout de chemin
Je sens encore en moi la flamme de ce gamin
Qui un jour a tatoué mon âme, un beau matin
J’entends encore ces personnages qui viennent me chuchoter que
La vie est faite de nuage mais qu’il faut savoir regarder
Et qu’si ce monde n’est guère qu’un jardin d’enfant
Il peut faire de la galère du terreau bien différent
Comme pour ce môme qui n’faisait que kiffer
D’une autre vie loin de l’ombre, qu’il pensait plus éclairée
De combats, de légendes, d’armures et d’épées
Où devenir un roi est bien plus simple qu’en réalité
Malgré ça un conte s’est doucement écrit
Celui que je raconte en résumant ce petit bout de vie
Le bonheur c’est de croire tout comme aujourd’hui
Qu’ce petit bout de vouloir a fait beaucoup de magie

[Refrain]

Je sentais mon âme s’envoler
Au-dessus des tours du quartier
J’essayais de me laisser aller
À découvrir ces mondes enchantés

 

Des paroles empreintes de nostalgie où au détour de quelques couplets on pense deviner un hommage à peine voilé à des parties de jeu de rôle.

Print Friendly
The following two tabs change content below.
Scriiipt c'est le collectif Geek de scriiipt.com

2 réflexions au sujet de « MANAU fait-il un hommage aux jeux de rôle de son enfance ? »

Les commentaires sont fermés.