Des Jeux de rôle avec des thèmes féministes

Il existe nombre de jeux de rôle qui intègrent des thèmes féministes, explorant des questions de pouvoir, de lutte pour l’égalité et des expériences spécifiques aux femmes.

Jeux de rôle avec des thèmes féministes

Poursuivons avec un article faisant partie d’une série entamée avec l’article sur le féminisme et les jeux de rôle sur table.

Ouvrir le sujet, c’est bien, mais donner quelques exemples, c’est mieux.

Il existe nombre de jeux de rôle qui intègrent des thèmes féministes, explorant des questions de pouvoir, de lutte pour l’égalité et des expériences spécifiques aux femmes.

Dans cet article nous donnons quelques exemples, souvent des jeux de rôle anglophones, pas tous traduits (hélas), mais ce ne sont que des exemples, et la liste est loin d’être exhaustive :

Quelques exemples de JdR avec des thèmes féministes

Bluebeard’s Bride

Bluebeard’s Bride

Bluebeard’s Bride est un jeu de rôle d’horreur gothique qui réinterprète le conte de Barbe-Bleue. Les joueurs incarnent différentes facettes de l’esprit de la nouvelle épouse de Barbe-Bleue alors qu’elle explore le manoir de son mari et découvre ses terribles secrets.

  • Thèmes Féministes : Le jeu aborde des thèmes de contrôle, de pouvoir patriarcal, de violence domestique et de l’expérience des femmes face à l’oppression et à la peur.

Monsterhearts

Monsterhearts

Monsterhearts est un jeu de rôle sur les monstres adolescents qui traite des thèmes de l’identité, de la sexualité et des relations complexes. Les joueurs incarnent des adolescents à fleur de peau (et aussi qui sont des monstres). Ces jeunes Vampires, Loup-garous, Fantômes, Fées, Sorcières et autres naviguent dans les turbulences de l’adolescence.

  • Thèmes Féministes : Le jeu explore des questions d’identité de genre, de sexualité, de consentement et de pouvoir dans les relations, tout en permettant aux joueurs de confronter et de remettre en question les stéréotypes et les normes sociales.

Une version française est en route grâce à Lapin Marteau.

Thirsty Sword Lesbians

Thirsty Sword Lesbians

Thirsty Sword Lesbians est un jeu de rôle qui célèbre l’amour, l’aventure et la diversité. Les joueurs incarnent des héroïnes queer et explorent des histoires d’amour, de camaraderie et de lutte contre l’injustice.

  • Thèmes Féministes : Le jeu met en avant des personnages et des histoires LGBTQ+, abordant des thèmes d’acceptation, de diversité et de lutte contre l’oppression, tout en célébrant les identités et les relations diverses.

Steal Away Jordan

Steal Away Jordan

Steal Away Jordan est un jeu de rôle sur l’esclavage et la lutte pour la liberté. Les joueurs incarnent des esclaves cherchant à échapper à leur condition et à gagner leur liberté.

  • Thèmes Féministes : En abordant des questions de pouvoir, de résistance et de survie, le jeu explore les expériences des femmes (et des hommes) dans des contextes d’oppression extrême, mettant en lumière la résilience et la lutte pour l’égalité.

Night Witches

Night Witches

Night Witches est un jeu de rôle historique qui raconte l’histoire des femmes pilotes soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale. Les joueurs incarnent des membres du 588e Régiment de Bombardement Nocturne, connu sous le nom de « Sorcières de la Nuit« .

  • Thèmes Féministes : Le jeu explore des thèmes de camaraderie féminine, de bravoure et de lutte contre les préjugés sexistes, tout en mettant en lumière les contributions des femmes dans un contexte historique souvent dominé par les hommes.

Un jeu de rôle traduit par Edge, mais qui semble hélas en rupture de stock un peu partout.

The Watch

The Watch

The Watch est un jeu de rôle où les joueuses incarnent des guerrières luttant contre une force surnaturelle oppressante appelée « The Shadow« .

  • Thèmes Féministes : Le jeu explore des dynamiques de pouvoir, la solidarité et la résistance à l’oppression patriarcale, en mettant en avant des personnages féminins forts et divers.

Mettant en scène des femmes (cis et trans) et des personnes non binaires, les personnages mènent une guerre désespérée pour sauver leur patrie. Il utilise le système PBtA (Powered by the Apocalypse) pour livrer une histoire militaire dramatique et féministe.

Conclusion (provisoire)

Ces quelques jeux de rôle montrent comment des thèmes féministes peuvent être intégrés dans le gameplay et la narration pour explorer des questions de pouvoir, d’égalité et d’expériences spécifiques aux femmes (mais pas uniquement).

L’idée c’est de proposer aux joueuses et joueurs des opportunités pour confronter et réfléchir à des questions sociales importantes. Le tout en participant à des histoires engageantes et ayant du sens. Ce qui n’empêche pas comme vous l’aurez remarquer que certains de ces jeux sont aussi très accès sur l’action et l’aventure. Et au final, on remarque qu’il y en a pour tous les goûts, du medfan, du contemporain (avec du fantastique ou pas)…

Si vous connaissez d’autres jeux qui entrent dans le thème de cet article, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire.



Partagez donc cet article via le vaste web :

Commentaires

3 réponses à “Des Jeux de rôle avec des thèmes féministes”

  1. Avatar de Boisard Renaud
    Boisard Renaud

    Je veux pas faire mon connard réac mais… le but du jdr c’est pas de passer du bon temps ? Je veux dire : si à la fin d’une séance, j’ai besoin d’une thérapie chez un psy…. c’est quoi l’intérêt ?

    On fait du jdr avec des ami/e/s tous les mercredi…(et à table nous avons eu 2 femmes, 1 gay, 1 ts homme vers femme). Et on en profite pour se défouler : on est plus des fdp de droite genre Gattaz ou Denard…

    Alors ok : on peu faire un jdr sur tout… ça peu être instructif… mais faire une partie de : la case de l’oncle tom RPG, ou, Moïshe et sa famille prennent le train…

    Sérieusement? et vous trouvez beaucoup de joueurs?

    1. Avatar de scriiipt

      Le jeu de rôle a 50 ans. Il en sort tous les jours des nouveaux, avec des nouveaux thèmes ou des anciens. Et il y a des joueuses et des joueurs pour tous les styles de jeux. Alors soyons clairs : on est pas tous potes ! Ce n’est pas parce qu’on fait du jeu de rôle qu’on est nécessairement copain-copine avec tous les rôlistes de la Terre. Donc, faut accepter qu’il existe des jeux de rôle différents, pour différents publics.
      Tout le monde n’aime pas D&D, tout le monde n’aime pas le medfan. Certains aiment jouer sérieux, d’autres pas du tout.
      Par ailleurs le jeu de rôle est aussi un moyen « éducatif » pour amener des jeunes ou moins jeunes à la culture, à la lecture, aux mathématiques, à l’histoire, à plein de choses… On joue pour se distraire au départ, et puis au bout d’un moment on peut avoir envie d’autre chose de plus enrichissant intellectuellement (ou artistiquement). Ce n’est pas le cas de tout monde, oui, ok, ben s’est pas grave. Un jeu ne plait pas, bien, on ne l’achète pas, on n’y joue pas… C’est comme les gens, si on ne veut pas de personnes toxiques à sa table de jeu, ben on ne les invite plus, c’est basique.

  2. Avatar de Mathieu
    Mathieu

    Spire propose un univers dans lequel les drows ont une structure matriarcale et il y a aussi pas mal de personnages à la marge ce qui permet d’avoir beaucoup de diversité dans l’univers.

En savoir plus sur SCRiiiPT

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading