Catégories
Achtung!Cthulhu Culture & Loisirs jeu de role

Les Sorcières de la Nuit : ces pilotes courageuses qui se battaient contre les nazis !

Durant la Seconde Guerre mondiale, le 588e NBAP était un régiment soviétique de bombardement nocturne. Ce régiment se distinguait aussi par le fait qu’il était exclusivement composé d’équipages féminins.

Durant la seconde Guerre Mondiale, les femmes n’étaient que très peu acceptées sur les théâtres d’opérations de l’Armée Rouge, le 8 octobre 1941, Joseph Staline ordonne néanmoins la création de trois régiments de pilotes féminins, dont l’un d’entre eux deviendra le 588e NBAP (du russe : Notchnoï Bombardirovotchny Aviatsionny Polk ;  régiment de bombardiers de nuit).

Cette formation fut créée à l’instigation de Marina Raskova et commandée par la major Ievdokia Bershanskaïa.

Marina Mikhaïlovna Raskova

En 1934 elle est navigatrice diplômée, en 1935 pilote diplômée. En 1937 elle devient pilote d’essais et entre au NKVD en 1939. En 1938, elle devient célèbre en établissant le record féminin de vol longue distance (5 900 km) entre Moscou et Komsomolsk… vol interrompu sur la fin, elle dut s’éjecter et survécut 10 jours dans la neige avec seulement deux barres chocolatées. Pour ces exploits elle est faite héros de l’union soviétique le 2 novembre 1938, elle reçoit aussi l’ordre de Lénine et l’Étoile d’or.

Ievdokia Bershanskaïa

En 1931, elle obtient son diplôme de l’école secondaire à Blagodarny et s’inscrit à l’Ecole de Pilotes de Bataïsk. Elle en sort diplômée et forme d’autres pilotes jusqu’en 1939, année où elle est nommée commandante du 218e escadron des opérations spéciales d’aviation et où elle devient député du Conseil de la Ville de Krasnodar.

Les missions

La mission du 588e NBAP était le harcèlement et le bombardement de l’armée allemande dès 1942. Jusqu’à la fin du conflit le régiment a accompli près de 24 000 missions et lâché 30 000 tonnes de bombes. Trente-trois de ses membres seront décorées du titre de Héros de l’Union soviétique dont 5 à titre posthume.

Le régiment volait sur des biplans Polikarpov Po-2. Ces avions conçus en 1928 et destiné à être utilisés comme avions d’entraînement et non en combat réel étaient considérés comme obsolètes au début de la guerre.

A cause du poids des bombes, les pilotes ne pouvaient emporter de parachutes avec elles jusqu’en 1944. Elles ne possédaient pas de radar, s’orientant dans la nuit avec une carte et un compas.

Bien que les avions fussent obsolètes et lents, les pilotes firent un usage audacieux de leur manœuvrabilité exceptionnelle, ils avaient l’avantage d’avoir une vitesse maximale inférieure à la vitesse de décrochage des Messerschmitt Bf 109 et Focke-Wulf 190, en conséquence, les pilotes allemands les trouvaient très difficiles à abattre.

Une de leur technique de furtivité était de passer leur moteur au ralenti à l’approche de la cible et de planer jusqu’au point de largage, portées par le vent. Les Allemands les surnommèrent les Nachthexen (« sorcières de la nuit », en anglais : Night Witches) en comparant le faible bruit émis par leurs avions à celui que ferait un balai de sorcière.

En juin 1942, le 588e NBAP fait partie de la 4e armée de l’air soviétique. En février 1943, le régiment est réorganisé dans le 46e régiment de bombardiers de nuit et en octobre 1943 il devient le Gv 46 NBAP « Taman ». Le régiment a combattu sur le front du Caucase, lors de la libération de la Crimée et ira jusqu’à la Vistule.

Des héroïnes pour la postérité

C’est l’unité la plus décorée de la Force aérienne soviétique, chaque pilote ayant effectué près de 1 000 missions jusqu’à la fin de la guerre et vingt-trois pilotes ont obtenu le titre de Héros de l’Union soviétique. Trente et un de ses membres sont morts au combat.

La composition du régiment

En tout, 261 personnes ont servi dans le régiment, 23 ont été décorées du titre de Héros de l’Union soviétique, deux de celui de Héros de la fédération de Russie et une de celui de Héros de la République du Kazakhstan.

Commandement

  • Commandant – Ievdokia Bershanskaïa
  • Colonel du régiment – Serafima Amosova
  • Commissaire – Ievdokia Rachkevitch
  • Cheffes de bataillons – Maria Fortus et Irina Rakobolskaïa
  • Cheffes des communications – Valentina Stoupina puis Kiouaz Dospanova

Jeu de rôle

Vous pouvez vous inspirer de ces héroïnes courageuses pour faire le plein de missions dans le jeu Achtung!Cthulhu ou bien… Night Witches c’est aussi un jeu de rôle à part entière (voir la critique ici et ci-dessous en vidéo).

Les autres régiments

Le Groupe d’Aviation no 122, unité aérienne militaire soviétique durant cette période comportait 3 régiments.

Le 588e NBAP (Les Sorcières de la Nuit) mais également deux autres régiments, avec leur propres spécialités.

Le 586ème Régiment de Chasse, tout d’abord équipé de Yakovlev Yak-1, puis de Yak-9 et de Yak-3.

Le 586e IAP a assuré 4419 missions, mené 125 combats et a perdu 38 avions.

En avril 1943, sur les ordres radio d’Aleksandr Gridnev, Raïssa Sournatchevskaïa et Tamara Pamyatnykh attaquèrent une formation de 42 bombardiers allemands et en descendirent quatre. Elles ne s’attendaient au départ à n’en trouver que deux.

Le 587ème Régiment de Bombardement, qui utilisera des Suhkoï Su-2, puis des Peltyakov Pe-2.

Contrairement au 588e Régiment d’aviation de bombardiers de nuit qui utilisait un avion utilitaire Polikarpov Po-2, l’unité s’est vue attribué un avion moderne le Petlyakov Pe-2. Cela qui a suscité un certain ressentiment chez les unités dotées d’aéronefs plus anciens (des pilotes hommes). Au cours de la guerre, l’unité a effectué 1 134 missions et largué plus de 980 tonnes de bombes sur l’Axe.

Sources :

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com
Rôliste de très longue date et amateur de fantastique.
Rien à ajouter.

4 réponses sur « Les Sorcières de la Nuit : ces pilotes courageuses qui se battaient contre les nazis ! »

Super instructif, même au delà du JDR ( il y a quelques choses au delà du JDR ?).
Existait-il des équivalents dans les autres pays ? Pilotes ou autres unités comportant ou n’étant composé que de femmes ?
J’aimerais faire jouer un one shot sur la bataille de Normandie avec des joueurs aéroporté mais ma femme ne veut pas trop jouer un mec.

Équivalent, difficile à dire… La plupart des armées ont eut des auxiliaires ou des volontaires féminines (sauf l’armée impériale japonaise), en tant que personnel médical, mais aussi pilote, chauffeur, et d’autres activités non-combattantes. Bien que de nombreuses femmes ayant rejoint la résistance armée étaient donc aussi des combattantes (mais pas forcément en uniforme comme en URSS)…
Pour qui lit l’anglais, cet article de wikipedia est assez complet (https://en.wikipedia.org/wiki/Women_in_World_War_II), faut voir ça aussi (http://femmes-guerres.e-monsite.com/pages/2nde-guerre-mondiale.html).

Faire un jdr One Shot avec des personnages feminins qui participent au débarquement ça me semble tout à fait cohérent ( https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/histoire-ces-femmes-qui-ont-joue-un-role-crucial-pendant-le-debarquement) et ( https://www.france24.com/fr/20190606-debarquement-normandie-femmes-heroines-seconde-guerre-mondiale)…

À Londres, le 7 novembre 1940 naquit le Corps des Volontaires Françaises. Cette première formation de femmes soldats, composée d’un groupe initial de 26 « Françaises libres », constitua le noyau originel de l’AFAT. La création de cette unité répondait à la demande de quelques femmes qui souhaitaient participer à la lutte au côté de l’Angleterre. Surtout, il s’agissait pour le Conseil national de défense de l’Empire de marquer son autorité sur tous les Français libres, y compris les Françaises qui auraient pu lui échapper en s’enrôlant dans les formations étrangères de l’armée britannique du Women Voluntary Service. Charles de Gaulle tenait à ne négliger aucune ressource. Surmontant ses réticences, il autorisa la création de cette unité féminine des Forces Françaises Libres (FFL)8. Ainsi, en France continentale, comme en Angleterre, l’engagement féminin devança les appels aux Françaises lancés par la France combattante.

(source : https://journals.openedition.org/clio/187)

Merci pour ta réponse Iso.
Bon, ben je pense que je vais pouvoir lancer mon scénario pour ce weekend en me basant sur le film Overlord et son ambiance cthulhu…

Rolistiquement à tous

Les commentaires sont fermés.