Warpland et ses inspirations cinéma

Pour bien apprécier Warpland, le jeu de rôle de science-fantasy, rien de tel que de plonger dans les diverses sources d’inspirations qui ont aider à la naissance de ce jeu.

Warpland, le jeu de rôle récemment édité dans sa VF par Pattern Recog Editions est désormais arrivé dans sa version pdf, la version arbre mort ne devant pas tarder trop longtemps.

Et pour bien apprécier ce jeu de rôle de science-fantasy, rien de tel que de plonger dans les diverses sources d’inspirations qui ont aider à la naissance de ce jeu.

Warpland

L’inspiration par le ciné

Parmi les films cités en page 129 du livre du jeu Warpland, il ne vous aura pas échappé que nous en avons déjà chroniqué quelques uns…


Hard to Be a God (Un dieu rebelle, 1989)

Un dieu rebelle est un film, sorti en 1989, réalisé par Peter Fleischmann, adapté d’un roman de science-fiction des frères Strougatski, Il est difficile d’être un dieu.

Dans un futur où les Terriens ont enfin réussi à dompter leurs émotions, une équipe de chercheurs est envoyée en observation d’une civilisation humaine découverte sur une autre planète (Arkanar), dont les mœurs et la technologie sont restés aux stades les plus barbares. L’un des observateurs finira par prendre parti contre la règle la plus élémentaire, celle de non-ingérence, pour lutter contre le régime de terreur des obscurantistes.


The Beastmaster (Dar l’invincible, 1982)

Dar l’Invincible ou Le Maître des bêtes (The Beastmaster) est un film américain co-écrit et réalisé par Don Coscarelli, sorti en 1982.

Il s’agit de l’adaptation du roman The Beast Master d’Andre Norton, parue en 1959.

Dar, fils du roi destiné à détruire le tyran des forces du mal d’après sa prophétesse, est marqué à la naissance avant d’être sacrifié, mais il est sauvé par un homme qui le ramène dans son petit village et l’élève comme son fils. Adulte, son petit village ainsi que sa famille adoptive sont détruits par l’armée du tyran. Seul survivant, il part à l’aventure dans le but de se venger, il devient un combattant qui sur son chemin rencontrera des alliés parmi lesquels des animaux (furets, aigle et tigre noir) avec qui il communique grâce à son don, la télépathie.


Conquest (1983)

Conquest (La conquista de la tierra perdida) est un film mexicano-hispano-italien réalisé par Lucio Fulci, sorti en 1983.

Un adolescent armé d’un arc magique, Ilias, s’allie avec un guerrier solitaire, Mace, pour vaincre Ocron, une puissante sorcière et reine des hommes-loups.


Krull (1983)

Krull est un film d’heroic fantasy américano-britannique réalisé par Peter Yates, sorti en 1983.

Les épousailles de Colwyn, fils du roi Turold et de Lyssa, fille du roi Eirig, prévues pour réunir les deux royaumes, ne sont pas du goût de la Bête, cachée dans la Forteresse Noire qui fait enlever la belle. Mais son fiancé, aidé du cyclope et de toute une bande de rebelles, délivrera sa bien-aimée.


Heavy Metal (Métal Hurlant, 1981)

Métal hurlant (Heavy Metal) est un film d’animation canadien de Gerald Potterton, produit par Ivan Reitman et sorti en 1981.

Il s’inspire des dessins et des histoires de la revue française Métal hurlant et de sa version américaine Heavy Metal.

Métal hurlant se compose d’une suite de 8 histoires reliées par un thème : toutes mettent en scène le pouvoir maléfique et les méfaits d’une immonde sphère lumineuse verte, le Loc-Nar. Sur ce fil conducteur se greffent l’humour et la dérision des auteurs du Métal hurlant des années 1980.

Parmi ces histoires, on peut en retenir deux en particulier dont Den (d’après la BD de Richard Corben) et Taarna (d’après Moebius)

Den (1981)

Heavy Metal warpland inspirations

Un adolescent ringard trouve une « météorite verte » près de chez lui et la met dans sa collection de pierres. Au cours d’une expérience éclair, l’orbe projette le jeune homme dans le monde de Neverwhere, où il se transforme en un homme nu, chauve, bien doté et musclé appelé Den, acronyme de son nom terrestre, David Ellis Norman.

Taarna (1981)

Heavy Metal warpland inspirations

Le Loc-Nar, maintenant de la taille d’un météore géant, s’écrase sur un volcan d’un autre monde et attire une grande masse de curieux. Alors qu’ils commencent à gravir le volcan, celui-ci entre en éruption et une boue verte recouvre la foule, la transformant en une armée barbare maléfique. Les mutants attaquent ensuite une ville voisine d’érudits pacifiques. Désespéré, les dirigeants de la ville invoquent mentalement les Taarakians, une race de guerriers autrefois puissante mais en déclin avec qui la ville avait un pacte, mais la ville tombe avant que l’appel ne puisse être répondu.

Taarna, une belle guerrière muette et la dernière des Taarakians, reçoit la convocation, et après s’être préparée rituellement, elle s’envole vers la ville assiégée, pour finalement y trouver tous les citoyens morts. Déterminée à les venger, elle commence à suivre la piste de leurs meurtriers et rencontre un petit groupe de barbares mutants. Après les avoir tués, et avec plus d’informations à portée de main, elle se dirige vers le camp des mutants, mais elle et sa monture sont capturées.


Fire and Ice (Tygra, la glace et le feu, 1983)

Tygra, la glace et le feu (Fire and Ice) est un film d’animation américain de fantasy réalisé par Ralph Bakshi en collaboration avec l’illustrateur Frank Frazetta, sorti en 1983.

Tygra, la glace et le feu, 1983 warpland inspirations

À l’aube de l’Humanité naquit une puissante souveraine et une sorcière de talent capable de maîtriser les arts occultes: Reine Juliana, Dame de Pic des Glaces et maitresse du Royaume des Glaces du Nord. Voulant étendre son royaume, Juliana donna naissance à un fils, le terrible Prince Nekron, plus puissant encore dans les arts occultes qu’elle ne l’était; et avec les pouvoirs de son enfant, elle poussa la glace de plus en plus au sud, et déploya une armée de sous-hommes pour écraser toute résistance, massacrant sans pitié et asservissant petit à petit l’humanité.


Wizards (Les Sorciers de la guerre, 1977)

Les Sorciers de la guerre (Wizards) est un film d’animation américain réalisé par Ralph Bakshi, sorti en 1977.

Les Sorciers de la guerre, 1977 warpland inspirations

La Terre a été ravagée par une guerre nucléaire. Toute une partie de l’humanité est devenue mutante. Les anciennes technologies ont été oubliées et ne sont plus connues que par l’intermédiaire de ruines et d’antiquités. Dans le même temps, au pays de Montagar, les créatures féériques sont réapparues et coulent des jours paisibles à l’écart du monde dévasté. Trois mille ans s’écoulent dans la paix. La nuit de la célébration de la trois millième année de paix, la reine des fées, Delia, donne naissance à deux jumeaux antagonistes : Avatar, qui devient un puissant magicien à l’action bénéfique, et Blackwolf (« loup noir »), un mutant cruel. Lorsque Delia meurt, Blackwolf tente de prendre le pouvoir à Montagar, mais Avatar s’y oppose. Les deux jumeaux s’affrontent et Avatar parvient à vaincre Blackwolf, qui s’exile vers Scortch, un pays lointain. Le temps passe sans qu’Avatar parvienne à retrouver Blackwolf, mais ce dernier, plongé en secret dans l’étude des anciennes technologies d’avant l’apocalypse, travaille à se constituer l’armée qui lui permettra de conquérir le monde.


Red Sonja (Kalidor la légende du talisman, 1985)

Kalidor, la légende du talisman (Red Sonja) est un film d’heroic fantasy basé sur l’univers de Robert E. Howard, réalisé par Richard Fleischer et sorti en 1985.

La maléfique reine Gedren et ses soldats attaquent un temple où des prêtresses gardent un talisman magique assurant de grands pouvoirs à la personne qui le détient.

Ils tuent toutes les prêtresses et s’emparent du talisman afin de partir à la conquête des pays voisins. La guerrière Sonia-la-Rousse décide alors de partir en quête de la reine qui a dérobé ce talisman et tué sa sœur, qui faisait partie des prêtresses ainsi que sa famille, afin de se venger et d’empêcher Gedren de nuire.

Elle sera aidée dans sa quête par le puissant guerrier Kalidor, Falkon et le prince Tarn.


Un article de :