Démon : La Damnation – espionnage technologique dans les Chroniques des Ténèbres

Démon la Damnation

Démon : La Damnation, nous en avions déjà causé sur Scriiipt, à l’occasion du financement sur Ulule. Depuis il s’en est passé des choses, comme par exemple, le fait que j’ai enfin l’ouvrage entre les mains.

Espionnage Technognostique

Démon : La Damnation
Démon : La Damnation – Un jeu de rôle d’espionnage Technognostique

J’étais plus que dubitatif au départ. En effet, si j’apprécie grandement les univers contemporain avec un soupçon de fantastique, je trouve les jeux de rôle à base de démons et d’anges assez délicats à utiliser.

Les concepts à base de mythologie judéo-chrétienne ont parfois plutôt tendance à enfermer la créativité, et il peut être difficile de s’en affranchir sans risquer l’élongation. Mais, il faut le dire, ici avec Demon : La Damnation, ce n’est pas le cas (ce n’est pas Demon: The Fallen)

Entre Matrix et Person of Interest ?

Démon : La Damnation

Oui, vous avez bien lu, on est dans ajout inédit au Monde des Ténèbres où les Démons et les Anges existent, mais où en fait ils seraient comme des programmes ou des créatures-machines manipulées par la Machine-Dieu. Cette Machine-Dieu est une entité terriblement puissante qui semble suivre un plan bien établi, manipulant les êtres, s’immisçant dans la réalité physique.

Démon : La Damnation

Echapper aux Anges ?

Les personnages-joueurs vont incarner des Démons, ou plutôt des Anges Déchus, des créatures qui ont été par le passé des sortes d’espions programmés pour accomplir une tâche bien précise aux ordres de la Machine-Dieu. Mais voilà, ayant pris gout à la vie, à la liberté, les PJ se sont rebellés.

Démon : La Damnation

A partir de là, on est effectivement dans une ambiance entre Matrix et Person of Interest, avec même un peu de Lucifer, de Terminator et des romans de John le Carré.

En gros, les PJ sont des créatures surpuissantes, qui désormais vivent sous couverture dans un corps humain et tout ce qui va avec. En évitant de se faire remarquer par son ancien employeur qui pourrait bien venir le chercher pour le réinitialiser ou pire, l’effacer complètement. Et peut-être aussi, en essayant aussi de mettre le plus possible des bâtons dans les rouages de la Machine-Dieu.

Démon : La Damnation

Je me suis régalé !!!

Bon, pour être tout à fait honnête, je n’ai pas encore tout lu, ni tout décortiqué. Mais c’est un régal à chaque page, à chaque chapitre.

C’est facile à lire, la maquette est agréable, et c’est bien illustré.

Et, le contenu ! En lisant, un jeu de rôle, si je me place en tant que meneur de jeu, j’ai vite envie de savoir ce que je vais pouvoir proposer comme histoire à mes joueuses et joueurs. Et ici, au départ j’avais un peu peur d’être coincé par à la fois Le Monde des Ténèbres, et par une mythologie omniprésente. Il n’en est rien. Comme je disais plus haut, les sources d’inspirations diverses permettent de très très belles choses. Dans une ambiance de Guerre Froide moderne, avec un coté James Bond, affronter des créatures aussi variées que les Cryptides ou les Anges de la Machine-Dieu.

Démon : La Damnation

Ce n’est pas parfait pourtant

Tout n’est pas parfait, on pourrait dire que le système de règles façon White Wolf à l’avantage d’être rodé, mais il peut avoir l’inconvénient d’être lourd. Surtout avec les nombreuses règles pour les nombreux pouvoirs qu’il y a dans Démon: La Damnation.

Il vaut mieux, soit, passer outre cette complexité (comme je fais souvent), et faire de la maitrise des règles un peu au jugé, soit se procurer d’autres accessoires qui peuvent vite devenir indispensables, comme le deck de Cartes d’état.

Démon : La Damnation
Exemple de carte état pour Démon: La Damnation
Démon : La Damnation

Autre obstacle qui peut facilement être contourné, ce sont les références au Manuel des Chroniques des Ténèbres, dont la deuxième édition n’est pas encore d’actualité, heureusement il y a le God Machine Rule Update ! Un beau bébé de 108 pages.

Démon : La Damnation
Une grande partie du GMRU a été repris dans le livre de base de Démon: La Damnation. Mais pas tout…, quelques règles sont manquantes, notamment ce qui concerne les humains. On va ainsi y trouver les Vices et Vertu, les règles d’Intégrité, un tableau explicatif pour la possession et les esprits, des tableaux d’équipement, etc.
Cette VF du GMRU fait 108 pages et permet aux MJ de Démon: La Damnation d’avoir sous la main la quasi-totalité des règles des Chroniques des Ténèbres les plus à jour. Il s’agit donc d’un document qui pourra servir pour l’ensemble des jeux Chroniques des Ténèbres parus ou à paraître.

Un avis subjectif en conclusion !

C’est un très beau et très bon jeu. Il me réconcilie avec la gamme du Monde des Ténèbres que je ne connaissais qu’en tant que joueur. Je suis fan des sources d’inspiration qui sous-tendent ce jeu, donc j’y suis naturellement attiré.

Que l’on y joue que des One Shot, ou que l’envie prennent de faire une longue campagne en intégrant les autres créations du Monde des Ténèbres, tout à l’air faisable.

Démon : La Damnation, un jeu de rôle d'espionnage technognostique
  • Univers
  • Système
  • Maquette, Illustrations
  • Scénarios du livre de base
4.5

Démon: La Damnation - Espionnage et Monde des Ténèbres

C’est un très beau et très bon jeu. Il me réconcilie avec la gamme du Monde des Ténèbres que je ne connaissais qu’en tant que joueur. Je suis fan des sources d’inspiration qui sous-tendent ce jeu, donc j’y suis naturellement attiré.
C’est un bon gros jeu, plus de 400 pages, il se suffit presque à lui-même ce qui est heureux. Presque, parce que très vite l’envie peut prendre d’aller plus loin, d’être encore plus précis. Mais il n’est pas forcément nécessaire ni utile de se taper l’intégrale de tous les autres jeux de la gamme.

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.