Fanny Swalwell aka Polly Swallow la pêcheuse

Polly Swallow

Pris en 1890, ce portrait en studio est celui de Fanny Swalwell âgée d’environ 18 ans. Elle était connue sous le nom de Polly Swallow, sa mère, Mary Ann, promenait les ânes le long de la plage de Whitby.

Ces photographies faisaient partie d’une série de six exposées à l’Exposition de Paris au tournant du siècle avec laquelle Frank Sutcliffe aurait remporté un prix.

Frank M. Sutcliffe

Frank M. Sutcliffe

Francis Meadow (Frank) Sutcliffe (1853 -1941) était un artiste photographe anglais dont le travail a présenté un témoignage durable de la vie dans la ville balnéaire de Whitby, en Angleterre, et dans les régions avoisinantes, à la fin de l’ère victorienne et au début du 20ème siècle. Sa documentation des périodes victorienne et édouardienne à Whitby, l’a amené à être étiqueté comme le « Boswell pictural » de Whitby.

Whitby

Frank M. Sutcliffe

Whitby est une ville portuaire du Yorkshire du Nord, en Angleterre. Situé à 76 km de York, à l’embouchure de l’Esk, c’est un port de pêche et une destination touristique.

La ville s’est développée autour de l’abbaye de Whitby, fondée en 655, et où se tint le concile de Whitby en 664.

C’est à Whitby que le célèbre roman de Bram Stoker Dracula met en scène le naufrage au cours d’une tempête du Demeter, navire à bord duquel se trouvait le comte Dracula lors de son arrivée en Angleterre.

Ce fut dès le XVIIIème siècle, la première station baleinière du pays.

Sutcliffe, l’artiste

Sutcliffe gagnait sa vie en tant que photographe portraitiste, travaillant d’abord à Tunbridge Wells (dans le Kent), puis le reste de sa vie à Whitby, vivant à Broomfield Terrace à Whitby avant de déménager à Sleights (dans le Yorkshire). Le père de Frank Sutcliffe l’avait mis en contact avec des personnalités éminentes du monde de l’art telles que John Ruskin, et il n’aimait pas devoir prostituer son art en prenant des photos de vacanciers. Son entreprise à Skinner Street, une usine reconvertie de meulage et de polissage à réaction, l’a enraciné à Whitby et dans la vallée d’Eskdale mais, en photographiant les gens ordinaires qu’il connaissait bien, il a construit une image la plus complète et la plus révélatrice de la fin de l’époque victorienne, de la ville, et des gens qui y vivaient et y travaillaient.

Sa photographie la plus célèbre a été prise en 1886 ; Les rats d’eau (waterrats) a suscité des commentaires à l’époque car il mettait en scène des enfants nus jouant dans un bateau. Sutcliffe utilisait les conventions du nu académique pour montrer comment la photographie peut aborder l’art. Il a cependant été excommunié par son clergé local pour l’avoir affiché, car ils pensaient que cela «corromprait» le sexe opposé. Edward VII (alors prince de Galles) a acheté plus tard une copie de l’image.

Sutcliffe était aussi un écrivain prolifique sur des sujets liés à la photgraphie, il a contribué à plusieurs périodiques et a écrit une chronique régulière dans le Yorkshire Weekly Post. Son travail fait partie de la collection de la Whitby Literary and Philosophical Society et d’autres collections nationales.

Frank M. Sutcliffe
Sutcliffe en 1928

Sutcliffe était par ailleurs un membre fondateur de la Linked Ring Brotherhood (une société qui existait pour promouvoir la photographie en tant que forme d’art) et a été nommé membre honoraire de la Royal Photographic Society en 1941.

[source 1]

Pour l’Appel de Cthulhu

Frank Sutcliffe en 1890

PNJ

Francis Meadow Sutcliffe

PJ

Francis Meadow Sutcliffe

Frank Sutcliffe en 1920

Francis Meadow Sutcliffe

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.