Catégories
Livres Mega

Les vacances du Major

Avec cette édition augmentée d’une postface de Claude Ecken, nous devrions avoir un éclairage sur la naissance et construction de l’énigmatique personnage du Major.

Les Humanoïdes Associés ont la très bonne et excellente idée de proposer deux œuvres majeures de Mœbius réunies pour la première fois en un seul volume dès le 19 août 2020 (ou le 29 je sais plus)…

Avec cette édition augmentée d’une postface de Claude Ecken, nous devrions avoir un éclairage sur la naissance et construction de l’énigmatique personnage du Major.

Les Vacances du Major - L'homme du Ciguri

Les deux albums originaux

Les Vacances du Major

Les Vacances du Major est un album de bande dessinée en forme de compilation de plusieurs histoires courtes.

Les Vacances du major est le cinquième volume de la série Mœbius parue début des années 1990 dans la collection « Pied jaloux », dont faisaient également partie Le Garage hermétique, Escale sur Phargonescia, The Long Tomorrow, La Citadelle aveugle, Le Bandard fou et Arzach.

  • Tueur à gages : Un tueur à gages se fait piéger et se retrouve enfermé au pénitencier de Roller-Palmitas.
  • Tueur à gages 2e épisode : Au lendemain d’un braquage de banque, Edouardo, le tueur à gages, rencontre l’inspecteur Briggs qui lui propose d’aller boire un godet chez lui.
  • Tueur à gages 3e épisode : Alors qu’il est soigné par l’inspecteur Briggs, Edouardo rencontre Jill et en tombe amoureux.
  • Vous faites l’objet de ceci et de cela : Jabavoth est à la recherche de son bretzel atomique pour quitter la planète Lazavadune. En chemin, il rencontre une splendide « brunette »…
  • Les Mystères de l’érotisme ! : L’érotisme peut parfois prendre des formes peu communes.
  • Le Grand Hôtel “B” : Lulu et Béton, deux mutants en vadrouille, croisent sur leur route le Grand Hôtel “B”.
  • John Watercolor : Une aventure de John Watercolor « le justicier anti-pique poquett », avec sa fameuse redingote qui tue.
  • Split, le petit pionnier de l’espace : Split construit un robot-femme qu’il croit idéal.
  • Y’a pas moyen : Un créateur de feuilleton télé est en proie au désespoir.
  • La Chasse au français en vacances : Le major Grubert et son fidèle compagnon, Umberto Manteca, partent à la chasse au français en vacances.
  • Musique ininterrompue : Une ménagère voyage tout en restant chez elle grâce à sa radio.
  • 1 jeudi noir : Jerman Closer est un garçon de course qui assiste à une partie de jeu qui tourne mal.
  • Fable-vite no 317 : Deux hommes explorent les propriétés du binjoïn.
  • L’Interviouve : En 1974, Giraud est interviouvé sur sa carrière.

L’homme du Ciguri

L'Homme du Ciguri

Le Major Grubert erre toujours au sein des différents mondes du garage hermétique. Après un long moment passé dans des souterrains, il parvient à sortir des profondeurs de la Terre. Il peine à comprendre ce qui se passe à l’extérieur, où un attroupement s’est formé au coin d’une rue. Pour rejoindre les bureaux du Ciguri, il doit à tout prix traverser cette cohue et ne comprend pas vraiment ce que tout le monde regarde. Les effets causés dans le garage pourraient-ils avoir des conséquences sur ce monde ? Ne sachant que faire, le major tourne les talons. Il passe alors devant une librairie et s’interroge sur un livre en vitrine. Cet ouvrage, édité aux éditions du garage et créé par un certain Larcher, doit avoir un certain lien avec le garage hermétique. Le problème est qu’il ne dispose pas de l’argent nécessaire pour l’acheter. Un drôle de type s’approche de lui et lui tend un billet en échange de sa confession. Il prétend avoir tué quelqu’un et soulage ainsi sa conscience…

L'Homme du Ciguri

Mais qui est le Major Grubert ?

C’est un personnage vraiment emblématique de l’oeuvre de Mœbius, qui a également beaucoup inspiré le rôle de Major dans le jeu de rôle des Messagers Galactiques.

Le major Grubert est un personnage fictif utilisé par Mœbius dans ses bandes dessinées à partir des années 1970. Mœbius a utilisé ce personnage dans plusieurs histoires n’ayant souvent aucun lien entre elles, soit comme personnage principal soit comme personnage secondaire. Souvent son nom est d’ailleurs juste évoqué dans une histoire où il n’apparaît pas, ce qui accroît son caractère énigmatique et a contribué à en faire un personnage emblématique de l’univers créatif de Mœbius.

Major Grubert

Apparitions

Les premières apparitions dessinées du major Grubert ont lieu dans les années 1970 dans l’hebdomadaire Pilote (« dans une chronique canularesque sur les merveilles de l’Univers », dans le numéro 749 du 14/03/1974) et dans les pages spéciales « été » du quotidien France-Soir. Il est alors le héros de courtes bandes dessinées satiriques, sous le titre La chasse au Français en vacances ; il incarne un explorateur colonial un peu ridicule qui chasse un gibier très particulier : le touriste français. Il y est accompagné de son fidèle compagnon, Umberto Manteca. Ces histoires insistent sur le caractère très stéréotypique des personnages en présence.

Major Grubert

Le major Grubert y est vêtu d’un uniforme traditionnel colonial avec un Battle dress, un bermuda militaire, des chaussettes montantes en laine sous des rangers et un casque colonial, évoquant à la fois l’explorateur européen de retour d’Afrique et le major britannique de l’armée des Indes.

Major Grubert

Le major fera ensuite une apparition importante dans Le Garage hermétique. Apparu tout d’abord « en renfort » d’une histoire improvisée et décousue, on découvrira vite un major Grubert totalement différent, presque maître du Monde, en tous cas maître d’un monde qu’il a apparemment lui-même créé. Désormais le major devient un héros « adulte », son bermuda devient un pantalon d’équitation et ses rangers des bottes de cuir à la Blueberry ; son casque lui-même évolue profondément pour devenir un emblème du personnage, il s’allonge en hauteur et est surmonté d’une pointe.

Biographie fictive

Un des personnages du Garage, l’Archer, racontera une version de la vie du major Grubert. Selon lui le major était à l’origine un terrien, un Allemand né au xxe siècle, journaliste du journal Die Welt, qui passa dans une autre dimension en franchissant le petit cercle transtemps à Angkor (Cambodge). Il devint ingénieur spécialisé en magie spatiale et notamment dans les phénomènes d’entropie nodale du tissu intergalaxial. Lors d’un vol spatial avec l’explorateur Lewis Cern, dans la nébuleuse Hakbah du Saligaa, il découvrit l’épave de la Orta, l’arche-mère des anciens Cerns, où il découvrit le secret de l’immortalité. Ses travaux le menèrent à la découverte de l’effet Grubert, dont il déposa le brevet, et qui lui permit de construire son monde immense à l’intérieur d’un minuscule astéroïde.

Major Grubert

Par Iso

Tenancier et créateur de scriiipt.com
Rôliste de très longue date et amateur de fantastique.
Rien à ajouter.