Catégories
Cinéma & TV

Gargoyles

Gargoyles : Un anthropologue et sa fille, lors d’un voyage dans le sud-ouest des États-Unis, tombent sur une colonie de gargouilles vivantes !

Nous sommes tombé par hasard sur ce téléfilm US de 1972, Gargoyles… Un thème pas trop vu encore du coté des fictions fantastiques : Les gargouilles !

La bande annonce

L’histoire en quelques mots :

Diana Boley prend l’avion direction l’Arizona pour rejoindre son père, le Dr Mercer Boley, un expert renommé de la mythologie démoniaque.

Gargoyles
Diana et son père Marcel… Marcel est un anthropologue/paléontologue spécialisé dans les démons…

Il l’emmène immédiatement en voiture au milieu de nulle part pour rendre visite à un vieux gars qui leur montre ce qu’il prétend être le clou de son exposition : le squelette d’une gargouille.

Gargoyles
Gargoyles

Alors qu’il commence à raconter son histoire, quelque chose commence à les attaquer depuis l’extérieur et le vieil homme est tué alors que le hangar part en flammes.

Diana et son père s’enfuient avec le crâne du démon mais les gargouilles les poursuivent bientôt jusqu’au motel où ils séjournent, voulant récupérer les restes de leurs morts.

Gargoyles

Diana est ensuite enlevée par les gargouilles et emmenée dans leur grotte. Les gargouilles reviennent à la vie tous les 600 ans et elles espèrent maintenant récupérer la Terre.

Le téléfilm

Gargoyles (rien à voir avec la série) est un téléfilm classique qui a acquis une certaine réputation et même ce qui pourrait être considéré comme un statut de film culte.

À l’époque de sa sortie (à la TV en 1972), le film a gagné des fans. Puis par la suite le bouche à oreille à chacune de ses rediffusions à contribué à une établir sa bonne réputation.

Gargoyles
https://www.imdb.com/title/tt0068622/

Gargoyles a certainement bénéficié de l’intérêt pour l’occultisme et la démonologie au début des années 1970. Cette production étant apparue entre Rosemary’s Baby (1968), et le génialissime The Exorcist (1973). Ceci étant dit, Gargoyles est bien un film original, avec un thème vraiment très peu vu au cinéma ou à la télévision.

B.W.L. Norton (le réalisateur) a fait en sorte de faire ressembler sa réalisation plus à un long métrage de l’époque qu’à un téléfilm (Gargoyles est quand même sorti en salles dans certains pays d’Europe).

Gargoyles

Certes, le film aurait bien pu faire mieux avec un budget plus conséquent. Un remake moderne améliorerait probablement les choses, bien que l’on soupçonne que cela ruinerait également l’atmosphère étrange du film.

Gargoyles

Les maquillages des gargouilles semblent inégaux aujourd’hui. En effet, la plupart des gargouilles ne sont clairement que des cascadeurs en costumes. A l’époque du film ça devait faire bien de voir les gargouilles se balader au ralenti. Cela ajoutait quelque chose d’étrange.

Mais aujourd’hui, c’est clair que c’est un effet beaucoup trop utilisé. Les créatures semblent venir d’un épisode moyen du Doctor Who (période 1963-89).

Voir Gargoyles en entier et en VO

Inspiration rôlistique

C’est la base de la base. Du fantastique pur qui se glisse dans le contemporain, voilà le scénar de Gargoyles.

Vous prenez un groupe de scientifiques (dans le film, c’est juste un père et sa fille). Ils se rendent dans une région isolée (le désert de l’Arizona) pour voir un objet étrange (un squelette de démon gargouille). Ils sont attaqués…

C’est vraiment basique, mais suffisant pour être efficace. Le film offre une galerie de personnages assez sympas au niveau des habitants de ce bled paumé de l’Arizona.

2 réponses sur « Gargoyles »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.