Louise Arner Boyd « la fille qui a dompté l’Arctique »

Louise Boyd (1887 – 1972) est une exploratrice et écrivaine américaine active au Groenland et en Arctique.

Fille de Louise Cook Arner et John Franklin Boyd, Louise nait le 16 septembre 1887 à San Rafael, en Californie. Ses parents sont des citoyens influents et Louise et ses deux frères aînés jouissent d’une bonne éducation et de séjours réguliers dans leur ranch, dans les collines d’Oakland, où ils montent à cheval, randonnent, pêchent, chassent et campent. Alors que Louise est adolescente, ses deux frères décèdent coup sur coup de maladies cardiaques.

Louise et ses parents voyagent beaucoup, notamment en Europe. La jeune femme effectue également seule de nombreux périples aux Etats-Unis, dont elle garde trace dans des journaux. Lorsque ses parents décèdent en 1919 et 1920, elle hérite de la fortune de la famille, qui lui assure son avenir et son indépendance. Elle se remet à voyager et, en 1924, lors d’une croisière en Norvège, elle voit la banquise pour la première fois. Ce voyage est une révélation pour elle, et elle se met immédiatement à planifier sa propre expédition en Arctique.

[Source : https://histoireparlesfemmes.com/2013/05/22/louise-boyd-la-fille-qui-a-dompte-larctique/]

En 1925, Louise Boyd fut présentée au roi et à la reine d’Angleterre et peu après, en 1928, elle affrète le navire de ravitaillement Hobby qui avait été utilisé par le célèbre explorateur Roald Amundsen pour un voyage de chasse et de tournage dans l’Arctique accompagné de ses amis Comte et comtesse de Ribadavia.

Elle allait faire sa deuxième croisière privée dans l’Arctique. En apprenant que Roald Amundsen et son équipage avaient disparu, elle a offert les services de son navire pour rechercher le pionnier polaire norvégien. « Comment pourrais-je faire un voyage d’agrément quand ces 22 vies étaient en jeu ?  » Demanda-t-elle.

Amundsen n’a jamais été trouvé, mais cette mission de sauvetage a marqué la transformation de Boyd de touriste en exploratrice.

Elle a gagné la notoriété internationale pour ses exploits (et la chasse aux ours polaires) et a été surnommée par les journaux du monde entier : « Diane de l’Arctique » ou aussi « La fille qui a dompté l’Arctique« .

Grandissant dans une famille riche du nord de la Californie, Louise et ses frères ont été fascinés par les paysages enneigés que leurs parents décrivaient de leur enfance sur la côte est.

Louise dissipa une grande partie de la fortune familiale, réalisant des documents sur les vastes champs gelés qui la charmèrent. « La glace fait des choses étranges » dit-elle.

Au cours d’une décennie, elle a mené quatre expéditions majeures dans l’Arctique, devenant une botaniste accomplie, photographe et marin. Cette «Diane de l’Arctique» a néanmoins déclaré : « Je me suis repoudré le nez avant de monter sur le pont, peu importe la dureté de la mer ».

Ses photos de la côte Est du Groenland et de ses fjords étaient si précises que les arpenteurs pouvaient cartographier la région à l’échelle sans mesures sur le terrain. Un glacier, une chaîne de montagnes sous-marine, et une région (Weisboydlund) ont été nommés en son honneur.

 

 

Inspiration Jeu de Rôle

Louise Arner Boyd pourrait être l’archétype du riche mécène-explorateur. Au début, simple « touriste » ou dilettante, puis elle devient une sommité, de part son expérience, et la qualité de son travail. Autres temps, autres mœurs, Louise est également réputée en tant que chasseuse d’ours, elle pose régulièrement aux cotés de dépouilles de ces grands plantigrades.

Vous pouvez vous inspirer de Miss Boyd pour en faire un chef d’expédition dans l’Arctique pour l’Appel de Cthulhu, ou encore dans Hollow Earth Expedition.