Les femmes et la tentation des armures minimalistes

Ce n’est un secret pour personne, une armure est un équipement corporel défensif, utilisé pour protéger le corps dans sa plus grande partie des coups de l’ennemi et autres dégâts. Mais de manière assez étrange, dans les œuvres de fiction (cinéma, BD, Comics, Manga, Jeux vidéo, illustrations de jeu de rôle…) les armures portées par les femmes ont parfois tendance à être réduites au minimum syndical.

 

On peut tenter de croire l’illustrateur Stjepan Sejic qui dévoile ici un secret bien gardé : un pouvoir magique qui s’active et dont la puissance et proportionnelle à la quantité de peau exposée !

armures minimalistes
La vraie raison pour laquelle les femmes dans les illustrations de fantasy portent des armures minimalistes…

Avec un peu de mauvaise foi, on risque plutôt d’avoir ceci comme résultat :

armure

ou encore ceci :

Ce qui serait assez logique…

Des réactions aux armures féminines portées dans le film « Batman vs Superman ».

Cette image ci-dessous a fait bondir l’auteur du blog « The Scarlet Librarian ».

Je vous résume l’idée, de manière succincte : une armure qui ne protège pas les points vitaux du corps ne sert à rien.  Car en effet, soit on souhaite privilégier l’aisance des mouvements et autant ne rien porter de lourd, et pas d’armure, soit on veut vraiment se protéger, et dans ce cas, on protège au moins les parties vitales.

Mais tout n’est pas complètement nul au cinéma, on peut y voir également des tentatives tout à fait louables de représenter des armures fonctionnelles et agréables à regarder.

Sonja (Rhona Mitra), Underworld : Rise of the Lycans.
Lady Sif (Jaime Alexander) dans Thor
Isabelle (Eleanor Tomlinson) dans « Jack and the Giant Slayer ».
Emily Blunt joue Freya dans « The Huntsman: WInter’s War. »
Virginia Hankins (http://virginiahankins.com)
Mia Wasikowska joue Alice dans « Alice in Wonderland »
Kristen Stewart joue Snow White dans « Snow White and the Huntsman »
Gwendoline Christie est Brienne of Tarth dans « Game of Thrones »

Et donc, a propos de Gwendoline Christie, voici un tweet et la réponse géniale qui suit :

armure-star-wars
C’est une armure. Sur une femme. Cela ne doit pas avoir l’air féminin
Nicole Leigh Verdin dans « Shroud »
Valentina Cervi est Caterina Sforza Riario dans « Borgia »
Gina McKee est Caterina Sforza Riario dans « The Borgias »
Cate Blanchett est Elizabeth I dans « Elizabeth: The Golden Age »

Et les jeux de rôle dans tout ça ?

Les jeux de rôle grandeur nature mettent les armures que l’on porte à l’épreuve de la réalité. Si une partie du corps n’est pas protégée c’est cette partie du corps qui reçoit les coups.

Donc si on a les moyens, et que l’on joue un personnage de guerrier ou de guerrière, il vaut mieux choisir la sécurité et opter pour l’armure intégrale.

Les armures vendues par la boutique Armstreet

Mais on peut également choisir la liberté de mouvement et prendre du cuir souple, tout en continuant a ne laisser que le minimum de peau exposée.


 

 

3 réponses sur “Les femmes et la tentation des armures minimalistes”

  1. Je vois UN intérêt potentiel à une armure looké féminine (tout en étant fonctionnelle, bien sûr: je ne parle pas de bikini de maille mais d’une armure qui présente des formes féminines): si, pour une raison ou une autre, il est important que l’on sache que la personne qui la porte est une femme (genre, un ennemi qui refuse de se battre contre une femme ou bien c’est la fille du général et celui-ci veut que ses hommes puisse la repérer et la protéger sans qu’elle ne s’en doute vraiment, etc, etc)…

  2. Disons qu’une armure looké féminine augmente les accroches donc des aspirateurs à coups. Une armure sert à amortir les coups mais aussi les dévier. Il faut rester pragmatique, une femme combattante porte une armure unisexe. Les dernières armures sont les plus crédibles et sur un champs de bataille les dernier soucis des combattants est le sexe de leur adversaires.

Les commentaires sont fermés.