Peut-on tricher aux jeux de rôle ?

triche Peut on tricher aux jeux de rôle ?On est en période d’examens de fin d’année, normal donc de parler de triche. Alors, remarquez que la question n’est pas : Comment tricher aux jeux de rôle ? Mais comment peut-on tricher aux jeux de rôle ? C’est parce que j’ai déjà ma petite idée…

Alors tricher c’est quoi ?

Voilà ce que dit Larousse :

  • Au jeu, enfreindre les règles pour gagner : Tricher aux cartes.
  • Enfreindre certaines règles, certaines conventions explicites ou d’usage en affectant de les respecter : Tricher en affaires.

En gros les synonymes de tricher sont : copier, dissimuler, filouter, frauder, mentir, resquiller, tromper, truander, truquer.

Tricher aux jeux de rôles ? A quoi ça sert ?

Bon, si tricher c’est enfreindre les règles pour gagner, alors en jeux de rôle la tricher servirai à :

  • réussir ses jets de dés à coup sûr ;
  • réussir le scénar et finir l’aventure avec le maximum de récompenses ;
  • réussir à avoir un super personnage avec le maximum de bonus possibles.

Donc si je résume, tricher au jeux de rôle servirai à s’affranchir du hasard des dés, de la difficulté des énigmes. Et du coup, ça permettrai de finir plus vite la partie et de rentrez tôt chez soi pour aller faire un jeu vidéo avec les cheat codes

Je ne sais pas si je suis assez subtil dans mon propos, pour être plus clair : je pense que tricher aux jeux de rôle ne sert à rien à part se gâcher le plaisir.

Comment peut-on tricher aux jeux de rôle ?

De plusieurs façons, mais vraiment c’est pas bien de le faire, hein ?

Cheating Peut on tricher aux jeux de rôle ?Tricher au moment de la création du personnage. Si le jeu permet une création à base de lancer de dés, il suffit de forcer un peu sa chance pour n’avoir que de très bons résultats et au final avoir un super perso. Ce super perso qui tout à coup, grâce au hasard heureux, va devenir un quasi dieu tellement il aura de bonnes notes partout… Il est également possible de tricher de manière un peu plus subtile au moment de la création, en filoutant au niveau des règles pour se rajouter des points par-ci par là.

Tricher pendant la partie.  Là, les possibilités sont nombreuses. Filouter sur un lancer de dés permet d’échapper à un sort fatal ou de trouver un indice à coup sur. Ou encore tout simplement permet de réussir ce qu’on veut entreprendre… Et ainsi se débarrasser de ce satané hasard, au cas où le trucage des caractéristiques ne serait pas suffisant.

Tricher pendant la partie en regardant par dessus le paravent du meneur de jeu, juste pour savoir un peu à l’avance ce qui va arriver. Pas facile à faire, en général il faut réussi à détourner l’attention du Meneur de Jeu… Ou lui faire boire du thé en grande quantité, pour qu’il aille régulièrement au toilettes, et regarder discrètement les notes du MJ.

Tricher pendant la partie en mentant. Le MJ demande quelque chose du style : »Tu as une corde dans ton équipement », le joueur a oublié d’en prendre une, mais pas grave, il suffit de dire que oui… et discrètement rajouter l’équipement au crayon sur la feuille.

Tricher en truquant les chiffres… Le MJ dit : « tu perds 10 points de vie », le joueur note « 7 points perdus »… Avec la fatigue et le manque de concentration du MJ en milieu de soirée, le joueur tricheur peut réussir pas mal de bons coups comme ça.

Tricher avant la partie… C’est le top du top, et ça arrive plus souvent qu’on le crois… Car le problème des scénarios vendus dans le commerce, ou dans des magazines, ou téléchargeable gratuitement sur le web, c’est que tout le monde y a accès, y compris les joueurs… Et du coup, le joueur tricheur peut lire à l’avance le scénar et s’arranger pour réussir l’aventure.

Tricher pour gagner aux jeux de rôle ?

Gagner ? Gagner quoi ? Les jeux de rôle ne sont pas comme les autres jeux « compétitifs », il n’y a pas réellement de gain ou de perte. Mais plutôt de réussite ou d’échec de la soirée. Les joueurs peuvent finalement très bien échouer à résoudre les énigmes et tous les personnages mourir, et malgré tout la soirée sera réussie parce que tout le monde se sera bien amusé… (Paranoïa est un jeu comme ça, Fiasco aussi, et L’Appel de Cthulhu parfois aussi)

A l’inverse, tout réussir parce qu’un ou plusieurs joueurs ont triché, peut s’avérer être d’une déception totale… parce que, comme pour un film ou un livre à suspense, quand vous connaissez la fin à l’avance, on vous retire une très grande partie du plaisir.

Mais est-ce que c’est si mal de tricher ?

triche poker Peut on tricher aux jeux de rôle ?Euh… à la limite, des fois je dirais que ça dépends… Si l’on compare une partie de jeu de rôle à un film, une pièce de théâtre ou un livre, on peut dire que parfois il y est pris quelques « libertés scénaristiques ». Si c’est discret, et que cela aide au plaisir de l’histoire, alors pourquoi pas. Et même parfois, ça peut être drôle, si tricher, devient un jeu dans le jeu et que cela est fait de manière « innocente ».

Et puis le Meneur de jeu triche souvent, il en a parfois besoin afin de faire tenir son intrigue malgré les tentatives de ses joueurs de lui pourrir son scénar.Il triche ? Disons, qu’il s’arrange, il met des effets spéciaux, du maquillage. C’est pas bien ? Pas grave, ce n’est qu’un jeu.

Et vous ? Cela vous est déjà arrivé de tricher ?

 

button print gry20 Peut on tricher aux jeux de rôle ?
facebook Peut on tricher aux jeux de rôle ?twitter Peut on tricher aux jeux de rôle ?google plus Peut on tricher aux jeux de rôle ?tumblr Peut on tricher aux jeux de rôle ?pinterest Peut on tricher aux jeux de rôle ?wordpress Peut on tricher aux jeux de rôle ?viadeo Peut on tricher aux jeux de rôle ?blogger Peut on tricher aux jeux de rôle ?linkedin Peut on tricher aux jeux de rôle ?amazon Peut on tricher aux jeux de rôle ?evernote Peut on tricher aux jeux de rôle ?Partager
Bookmarquez le permalien.

5 Comments

  1. Rétrolien:Peut-on tricher aux jeux de rôle ? | Le joyeux monde des Jeux de Rôles

  2. Une remarque sur la forme :

    «Hors, il n’est absolument pas obligatoire de simuler ces actions.»

    Même s’il y a un effet de mode qui consiste à mal écrire le mot, ça serait sympa d’écrire OR qui je le rappelle est une conjonction de coordination.

  3. Hé hé! Délicat comme sujet. En répondant je vais me griller :p
    Bien sûr que je triche, car d’ordinaire je suis viscéralement maudit du jet de dé, état de fait qui « m’oblige » presque à tricher … mais avec parcimonie.

    Coté joueur :
    Il m’arrive pendant une partie dans la cohue générale des multiples jets de dés de la tablée sur un lancé de dé critique dont le résultat se retrouve camouflé des regards sous un tas de friandises d’annoncer un autre résultat que celui du dé ou que vérifiant le résultat d’un dé je pousse malencontreusement celui ci pour le faire changer de face.

    Ce comportement certes répréhensible, tel un roublard accablé par les tristes réalités de la vie, je le justifie par le fait que certains MJ sont à mon sens trop strict et jouent toute la réussite de la partie ou du scénario sur certains jets de dés, en n’offrant aucune alternative roleplay à ces moment clé de la partie.
    Cette intransigeance despotique engendre souvent une sournoise rébellion qui se manifeste souvent par la tricherie.

    En ce qui concerne la falsification des fiches et des possessions, pour nos parties, le problème est résolu. Les fiches sont conservées par le MJ, données en début et reprises en fin de parties.

    Tant que la tricherie sert avec parcimonie la bonne réussite de la partie, je suis pour et j’entends par réussite le fait de suivre une aventure et passer un bon moment car perdre ses personnages ou ses retrouver à la traine pour toute une campagne à cause de quelques malheureux jets de dés, je n’approuve pas. Tout le monde à le droit de s’amuser.

    Coté MJ :
    Là, le phénomène de triche deviens à mon sens indispensable, d’où l’utilisation du paravent : le MJ à la responsabilité de faire passer à ses joueurs une bonne partie et il est de son devoir de faire passer le bon déroulement du jeu avant tel ou tel point de règle ou certains lancer de dé. De même si la bonne direction est à droite et que notre plan d’origine le met à gauche qu’importe, il faut savoir s’adapter…

    D’ailleurs je rajouterai que dans une partie ou tout le monde passe du bon temps, il n’est pas nécessaire de tricher.

    Je me répète, mais comme pour le joueur, il ne faut tricher que par nécessité, il faut le faire avec tact et discrétion, et surtout pour que cela serve le bon déroulement du jeu.

    Merci pour ce post, c’est malin!
    Maintenant je suis grillé auprès de tout les lecteurs et chaque jet de dé maintenant va faire l’objet d’une surveillance accrue! :(

  4. Je vais corriger…. merci de nous avoir alerté ;-)

Les commentaires sont clos.