[Cthulhu Inspi] La Guerre D’Espagne

Quittons un peu la période des années 20, et quittons aussi un peu les États-Unis, pour d’autres rivages qui pourraient servir de toile de fond à des parties de jeux de rôle de l’Appel de Cthulhu.

Pourquoi  Changer ?

Parce que les horreurs (lovecraftiennes ou pas) ne se trouvent pas que dans le Massachusetts et le comté d’Arkham. Et que de temps à autre, il est intéressant de changer de source d’inspiration. L’Histoire est une source non négligeable d’inspiration pour l’Appel de Cthulhu. Bien que proche géographiquement, l’Espagne n’est pas un cadre d’aventures classique, et n’est pas toujours choisi en premier lieu.

Pourquoi la période la Guerre d’Espagne ?

La période est méconnue, et pourtant… Le chapitre ci-dessous provient de l’article très complet consacré à ce conflit sur wikipédia, et à lui seul résume toute la teneur dramatique de cette période :

Particulièrement violente, et durablement traumatisante, la guerre d’Espagne est tristement célèbre comme théâtre de multiples exactions. Elle vit en particulier les premiers bombardements militaires sur les civils, perpétrés par l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, alliés de Franco, l’élimination du POUM et de ses responsables antistaliniens par le NKVD et des anarchistes par le Parti communiste espagnol, des massacres spontanés de suspects, d’hommes d’Église ou de membres des classes moyennes et dirigeantes par des anarchistes et des communistes dans les mois qui suivirent la sédition militaire, tandis que le nouvel État nationaliste se construisait à travers la terreur et l’épuration systématiques. En particulier, les franquistes refusèrent toutes les propositions adverses de compromis et poursuivirent, après leur victoire, une répression incessante et de très grande ampleur.

Cette guerre civile fut également le théâtre des prémices de la Seconde Guerre mondiale, les futurs belligérants européens commençant à s’y affronter plus ou moins directement : l’Allemagne d’Hitler et l’Italie de Mussolini apportèrent leur soutien à Franco, tandis que l’Union soviétique de Staline vendit des armes aux républicains (tout en cherchant la prise de pouvoir au sein de la République). La France et le Royaume-Uni choisirent la non-intervention et le blocus des exportations d’armes, mais laissèrent les Brigades internationales s’engager aux côtés des républicains.

La guerre d’Espagne divisa et passionna les opinions publiques du monde entier. L’engagement de nombreux intellectuels et artistes auprès des combattants, en particulier dans les Brigades internationales, a contribué à lui faire acquérir très vite une dimension légendaire qui perdure encore.

Par ailleurs, pour certains historiens, la Seconde Guerre mondiale a débuté avec la guerre civile qui oppose en effet de 1936 à 1939 républicains et nationalistes en Espagne et qui fait environ 400000 morts. Dès 1936, les Européens y voient un conflit à portée universelle : pour la gauche, elle marque l’expansion du fascisme, et pour la droite, elle révèle la menace du bolchévisme.

La Guerre d’Espagne au cinéma

Nous pourrions vous donnez une liste sans fin de films sur la période, mais quatre suffirons, surtout qu’ils sont assez faciles à trouver :

Land and Freedom

Un film de Ken Loach, un film de1995. Ici pas de fantastique, mais une évocation historique et un message politique.

Land and Freedom – Bande annonce Vost FR par _Caprice_

L’Echine du Diable

Un film de Guillermo Del Toro, sorti en 2001.
Pendant la Guerre d’Espagne, Carlos, un garçon de douze ans dont le père est décédé, débarque à Santa Lucia, un établissement catholique pour orphelins. Il est remis aux bons soins de Carmen, la directrice, et du professeur Casares. Mais il doit faire face à l’hostilité de ses camarades et de Jacinto, l’homme à tout faire. Par ailleurs, ce lieu hostile dissimule derrière ses murs deux secrets : l’or de la cause républicaine et le fantôme d’un enfant qui hante le sous-sol.


L’echine du diable – Bande Annonce FR par _Caprice_

Le Labyrinthe de Pan

Un autre film, toujours de Guillermo del Toro, sorti en 2006.

Le Labyrinthe de Pan est une mauvaise traduction de « El Laberinto del fauno« , le « fauno » est plus proche du satyre ou du faune… Mais ça rendait pas bien…

Le film se déroule un peu après la guerre d’Espagne et son personnage principal, la jeune Ofelia, est désignée par un faune comme la princesse d’un monde souterrain. Elle doit réussir trois épreuves pour le regagner tandis que sa mère, enceinte, est de plus en plus malade et que son beau-père, le cruel capitaine Vidal, traque la guérilla anti-franquiste de la région.

L’histoire est une parabole inspirée par les contes de fées dans laquelle del Toro explore des thèmes qu’il avait déjà évoqués dans L’Échine du Diable (2001).


Le Labyrinthe de Pan – Bande annonce Francais par Hugo-S

 

Balada Triste

Un film de Álex de la Iglesia et  sorti en 2010.

Madrid. En pleine Guerre civile espagnole, un clown est recruté de force par les troupes républicaines. Cruel, il massacre des combattants nationalistes à coup de machette avant d’être arrêté puis détenu. Il ne laissera qu’une consigne à son fils, un gage ultime de bonheur: la vengeance. Des années plus tard, son fils, Javier, devenu clown à l’instar de son père est engagé dans un cirque dominé par Sergio. Nous sommes à la fin de l’ère franquiste, en 1973. Les deux clowns, l’un triste, l’autre Auguste, vont se livrer une bataille mortelle pour conquérir le cœur d’une belle acrobate, Natalia.


Balada Triste – Bande-Annonce VO stfr par ohmygore

Quatre films, quatre façons de s’inspirer de la Guerre d’Espagne :

Comme vous l’aurez constaté, dans le film de Ken Loach, rien de fantastique, juste la pure et triste réalité de la guerre, avec ses drames, ses déchirements et ses erreurs. S’il est à voir, c’est pour se replacer un peu plus dans le contexte de l’époque. L’Espagne de l’époque pouvait être le symbole de la lutte de la liberté, de nombreux hommes et femmes de tous pays et de toutes origines sont partis rejoindre les rangs des Brigades Internationales pour combattre le fascisme. En face d’eux, les nationalistes espagnols épaulés par les dictatures de l’époque (Allemagne, Italie, Portugal). Un coup d’œil à l’article de wikipédia (Guerre d’Espagne), et vous aurez tous les liens vers les divers belligérants…

L’Echine du Diable, est un pur film fantastique, qui cette fois prend la Guerre Civile comme cadre. Le film est plein de symboles, mais son ambiance et déjà plus proche de ce qu’on aimerait avoir dans un scenar de l’Appel de Cthulhu. Huis-Clos étouffant, ambiance fantastique, sans effets gores exagérés.

Avec le Labyrinthe de Pan, les effets de mise en scène sont plus appuyés et le cadre post-guerre d’Espagne est encore plus original, car il nous rappelle que même si la guerre s’est officiellement terminée en 1939, les combats n’avaient pas cessé pour autant. Et toujours cette ambiance étouffante… génial ! D’ailleurs en parcourant le web, on se rend compte que souvent les films de Guillermo del Toro sont associés à Lovecraft et au Mythe de Cthulhu.

Plus déjanté, le film « Balada Triste« … c’est… enfin… Rien que l’idée du Clown qui massacre les soldats nationalistes à coup de machette, c’est complètement hallucinant.

S’en inspirer ?

Au final, vous pouvez en tant que meneur de jeu – concepteur de scenario, coller de près à la réalité historique, où chercher à sublimer la période pour n’en garder que les éléments les plus intéressants pour votre intrigue.

Si vous le pouvez procurez-vous l’ouvrage « Jouer avec l’Histoire » (Pinkerton Press) qui vous donnera les conseils nécessaires pour jouer les périodes difficiles.

 

Pour en savoir plus :

A propos de scriiipt

Le mauvais génie du site !
Bookmarquez le permalien.
  • Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

    Rejoignez 3 autres abonnés