A Espia – L’Espionne

A Espia (en français : L’Espionne) est une mini-série télévisée dramatique historique portugaise mettant en vedette Daniela Ruah (Kensi Blye dans NCIS Los Angeles), Diogo Morgado et Maria João Bastos. La série a été diffusée à l’origine en 2020 sur la chaine portugaise RTP1.

A Espia (en français : L’Espionne) est une mini-série télévisée dramatique historique portugaise mettant en vedette Daniela Ruah (Kensi Blye dans NCIS Los Angeles), Diogo Morgado et Maria João Bastos. La série a été diffusée à l’origine en 2020 sur la chaine portugaise RTP1.

La fiction, se déroulant entre Lisbonne, Porto et la Galice, commence en 1941, pendant la Seconde Guerre mondiale. L’histoire suit le labyrinthe de l’espionnage dans les années 1940 au Portugal en se concentrant sur le réseau Shell, tournant autour notamment du thème de la fourniture de tungstène (un minéral essentiel en temps de guerre).

L’intrigue des 8 épisodes

1941. Seconde Guerre mondiale. Le Portugal vit dans la neutralité. Dans l’ombre, de nombreux Portugais décident de servir les Alliés, mais aussi les forces de l’Axe, ou les deux à la fois.

Maria João Mascarenhas travaille pour son beau-père dans une entreprise de transport. Séduite par son amie Rose Lawson, elle cherche des informations sur les expéditions de tungstène.

Entre fêtes, casinos et messages codés, les deux s’embarquent dans une intrigue diplomatique. Sur la table se trouve une vaste opération qui pourrait détruire le pays. Des Britanniques, le major Jack Beevor et Richard Thompson, entendent empêcher une éventuelle invasion allemande.

L’élu pour cette mission est l’entraîneur national de l’équipe de football : Cândido de Oliveira. D’autre part, l’espion allemand du SD, William Larenz, tente de convaincre l’agent Paulo du PVDE que les Britanniques sont sur le point d’occuper le Portugal.

Dans le même temps, Ribeiro Casais et Vieira de la Légion portugaise collaborent avec les alliés pour préparer le Portugal en cas d’invasion. Maria João semble avoir tous les attributs d’une espionne parfaite : séductrice, intelligente et idéaliste. Mais lorsqu’elle se rapprochera de l’ingénieur allemand Siegfried Brenner, elle comprendra le prix à payer pour cette double vie.

La bande annonce

Le casting

Daniela Ruah est Maria João Mascarenhas.

Daniela Ruah est Maria João Mascarenhas

Diogo Morgado est Siegfried Brenner.

Diogo Morgado est Siegfried Brenner

Maria João Bastos est Rose Lawson.

Maria João Bastos est Rose Lawson

António Capelo est Nicolau Mascarenhas.

António Capelo est Nicolau Mascarenhas

Luís Eusébio est Agent Paulo Santos.

Luís Eusébio est Agent Paulo Santos

Adriano Carvalho est William Larenz.

Adriano Carvalho est William Larenz

Marco D’Almeida est Richard Thompson.

Marco D'Almeida est Richard Thompson

Sisley Dias est Cândido de Oliveira.

Sisley Dias est Cândido de Oliveira

Adriano Luz est Agostinho Lourenço.

Adriano Luz est Agostinho Lourenço

Historique et inspiration

L’année est 1941, cadre temporel est celui du Portugal de Salazar, de António Ferro et Duarte Pacheco.

Le pays connait déjà le PVDE (plus tard PIDE, la police secrète portugaise), est il est depuis un moment le point de passage pour les réfugiés de la guerre dans l’espoir d’atteindre leur destination finale – l’Amérique. Mais le Portugal non seulement n’est pas en marge des tensions entre l’Axe et les Alliés car les gens craignent qu’Hitler n’arrive un jour ici aussi.

C’est à travers les réseaux d’espionnage qui se sont déplacés au Portugal en 1941 et 1942 qu’A Espia nous emmène, mais vers un en particulier : le réseau Shell (la compagnie pétrolière britannique), monté par l’avocat John Grossvenor Beevor avec la précieuse collaboration de Cândido de Oliveira (entraîneur de l’équipe nationale de football).

Le personnage historique Cândido de Oliveira est aussi un journaliste et démocrate convaincu, il est un opposant farouche au régime d’Estado Novo. Fonctionnaire aux Postes portugaises (CTT), il fait partie d’un réseau organisé par le SOE anglais, connu sous le nom réseau Shell, celui-ci avait pour but d’installer plusieurs employés de cette société au Portugal, afin de développer le sabotage et la formation d’une résistance portugaise dans le cas d’une invasion allemande du Portugal pendant la Seconde Guerre mondiale. Cela lui vaut le 1er mars 1942 d’être arrêté par la PVDE et emprisonné à la maison d’arrêt de Caxias, il est ensuite exilé au Cap-Vert dans le camp de concentration de Tarrafal entre juin 1942 et janvier 1944. De retour au Portugal, il n’est libéré que le 27 mai 1944, sous libération conditionnelle, avec l’impossibilité de retravailler dans la fonction publique.

Inspi Jeu de Rôle ?

Le Portugal des années 30 et 40 n’est pas un classique très connu pour placer les intrigues liées à la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant, comme de très nombreux pays neutres durant le conflit, il a été une plaque tournante de nombreuses intrigues politiques et un nid d’espions de tous bords.

Donc, si vous votre choix se porte plutôt vers des jeux comme Achtung!Cthulhu, le Portugal serait plutôt la « base arrière » ou une « zone de calme » (du moins en apparence). Pas de grosses bastons, mais une multitude d’intrigues feutrées où les agents doubles et triples sont foisons.



Partagez donc cet article via le vaste web :

En savoir plus sur SCRiiiPT

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading