[Histoire] Le siège de Leningrad 1941 – 1944

Du 8 septembre 1941 au 27 janvier 1944, la ville de Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg) subit un siège long de 29 mois, soit près 900 jours, après que la Wehrmacht ait tenté d’attaquer la ville dans le cadre de l’Opération Nordlicht (Aurore boréale).

Des souvenirs de Leningrad

A l’occasion de la sortie de Achtung! Cthulhu – Guide de Front de l’Est, je me suis replongé dans mes souvenirs d’Histoire. Et je me souvenais d’avoir vu l’année du 50ème anniversaire de la victoire de 1945 des reportages assez impressionnants sur cette période et sur le front de l’Est. L’un d’entre eux était celui sur le siège de Leningrad. Et a un moment, un silence… impressionnant… un silence seulement interrompu par le son d’un métronome.

Le métronome de Leningrad

Durant le premier mois du siège de la ville, 1500 haut-parleurs ont été. La radio rapportait des informations au public sur les raids aériens par exemple. La radio émettait tout le temps, sans aucun silence, Cependant quand le commentateur n’avait pas d’information a donner ou que la fatigue était trop intense, afin de ne pas laisser un seul moment de silence : on entendait un métronome. Rythme rapide signifiait raid aérien d’avertissement, lent voulait dire calme. Le son rythmique du métronome, sous lequel coulait la vie de Leningrad, est devenu l’un des symboles du siège.

Le siège de Leningrad