Couverture Achtung! Cthulhu

Achtung! Cthulhu – Guide de L’Investigateur pour la Guerre Secrète

Couverture Achtung! CthulhuEnfin, le bel ouvrage tant attendu est arrivé : j’ai reçu « Achtung!Cthulhu, le Guide de l’Investigateur pour le Guerre Secrète ».

C’est quoi ce Guide de l’Investigateur ?

Ce qu’il faut savoir c’est aussi ce qu’est Achtung! Cthulhu. Et chez les Editions Sans-Détour on lit ceci :

Achtung ! Cthulhu est un univers de jeu de rôle basé sur une version horrifique de la Seconde Guerre mondiale, compatible avec L’Appel de Cthulhu et Savage Worlds. Cet ouvrage permet aux investigateurs de vivre des aventures depuis la fin des années trente jusqu’au début des années quarante.

Sur le GROG vous en apprendrez aussi un peu plus :

Après avoir testé le marché avec deux scénarios proposés en format électronique, Modiphius a ouvert sur Kickstarter une souscription pour créer une véritable gamme Achtung ! Cthulhu, en commençant par les guides de l’investigateur et du gardien. Celle-ci place l’action dans le conflit de la seconde guerre mondiale, en y mêlant des éléments du Mythe.

Premières impressions sur le Guide de l’Investigateur pour la Guerre Secrète

Autant le dire tout de suite, les premières impressions sont mitigées. Heureux d’avoir l’ouvrage entre les mains après une longue attente, mais déçu au premier feuilletage rapide.

La couverture signée Pintureiro est superbe certes, mais elle n’est que la couverture. Aux premières secondes en ouvrant le bouquin, il semble léger et aéré : 152 pages bien aérées… En feuilletant, cela m’a fait l’effet d’un livre un peu vide. Les illustrations peu nombreuses et sombres de Dim Martin ne m’ont guère convaincu sur le moment…

Et c’est alors que j’ai posé le livre, en me disant : »Ok, je vais le lire plus tard, à tête reposée »

Lecture du Guide

Voilà, on se cale bien sur le canapé, et on attaque la lecture du Guide de l’Investigateur pour La Guerre Secrète… L’ouvrage démarre par une page de présentation du contenu, une page comprenant crédits et mentions légales et sommaire, et un mot de l’auteur. Puis Bienvenue dans la guerre secrète qui sert d’introduction.Sommaire Achtung! Cthulhu

J’ai bien aimé l’avant-propos de Lynne Hardy sur la genèse d’Achtung! Cthulhu et c’est rapidement que j’ai attaqué les pages suivantes qui ne sont en fait qu’un rappel chronologique condensé des années de 1918 à 1945. Je n’y ai appris rien que je ne savais déjà mais je me dit qu’un bon rappel c’est toujours bon à prendre.

J’avoue avoir parcouru tout aussi rapidement le chapitre suivant « Faire bouillir la marmite« , 12 pages consacrées à la vie quotidienne en Europe et aux USA pendant les années de guerre.

Et le chapitre 3 « Home, Sweet Home » c’est encore des pages de chronologies. Cette fois, c’est pour faire un peu le comparatif pays par pays sur ce qu’il se passe sur l’arrière-front.

Le chapitre 4 « Au service de son pays« , ce sont 14 pages de contexte « militaire » pour les principales nations engagées dans le conflit : Grande-Bretagne, États-Unis, France (5 petits paragraphes seulement), Allemagne, les renseignements (les espions quoi !)… Ben voilà !

Le chapitre  3 « Votre Pays a besoin de vous« … Et là, pourquoi mettre un chapitre 3 après le 4 ? Je ne sais pas1. Pas grave, nous avons là 39 pages de création de personnage façon Appel de Cthulhu pour le contexte bien spécifique des années 40. Des tables de créations, des occupations civiles et militaires.

interieur Achtung! Cthulhu

Le chapitre 6 « Se salir les mains » , 10 pages de compétences (nouvelles ou anciennes) qui vont permettre d’investiguer et se défendre dans le monde en guerre.

Et soudain le chapitre 7 arrive ! Et qu’est-ce qu’il a de spécial ? C’est un chapitre de création de personnage pour Savage Worlds ! Et oui, car ce guide peut servir pour deux jeux de rôle : Appel de Cthulhu et Savage Worlds. A ce stade de la lecture, je m’interrompt un moment et me demande avec quel jeu je préfèrerai jouer Achtung! Cthulhu… Et c’est aussi à ce moment que je me rend compte que pour l’instant à aucun moment il n’a été question du Mythe.

Et la suite sur laquelle je passe vite : des tables de matériel et équipement, un guide de jeu rapide, et les ressources… Et là je fais un focus tout de même. Dans ces 3 pages sont listées les sources d’inspiration et d’information : cinéma, livres… Tout va bien, mais c’est loin d’être exhaustif et il y a des manques flagrants qui me choquent un peu.

Il n’y a pas :

Les Canons de Navarone…

Il est inspiré d’un roman de l’écrivain écossais Alistair MacLean. En 1943, les forces de l’Axe tiennent la mer Égée, rendant impossible l’évacuation de deux mille soldats britanniques de l’ile de Kéros. Le détroit de Navarone, leur unique issue, est sous le feu de deux gigantesques canons installés sur l’île de Navarone. Sa ville principale, Mandrakos, est située dans le centre alors que tout au nord de l’île se trouve la forteresse abritant les canons. La seule solution des Alliés est un commando de choc composé de soldats anglais et grecs chargé de les faire sauter, au prix de grandes difficultés. Soutenus par des résistants grecs, ils réussissent leur mission, détruisant les deux canons, ce qui permet au convoi de la Royal Navy de secourir les 2 000 soldats encerclés par les Allemands.

L’ouragan vient de Navarone…

Les rescapés du commando britannique qui a réussi à détruire les canons de Navarone s’en sont sortis malgré la présence d’un traitre parmi eux. Ils croyaient celui-ci exécuté, mais il semblerait qu’il soit toujours vivant, c’est en réalité un espion allemand qui continuerait de sévir en Yougoslavie au milieu des Partisans. Mallory et Miller étant les seuls à pouvoir l’identifier, ils sont à nouveau envoyés avec une unité américaine appelée Ouragan (Force 10)… Chacun des chefs d’équipe, Barnsby et Mallory, ignore la véritable mission de l’autre. Leur avion est touché, et, à l’atterrissage le commando est dispersé et décimé. Les survivants sont recueillis par des partisans qui s’avèrent être du côté des Allemands. Prisonniers, ils doivent alors convaincre les Allemands qu’ils ne sont pas des espions, pour ne pas être fusillés…

L’aigle s’est envolé…

En 1943, Hitler avait pour projet de faire enlever Churchill alors qu’il était censé séjourner dans un village anglais. Ce qu’ils ignoraient, c’était la présence d’un agent nazi dans la commune ! Heureusement, le projet des allemands est découvert et les américains mettent rapidement hors d’état de nuire les ravisseurs…

Bon baisers d’Athènes…

Pendant la Seconde Guerre mondiale, en Grèce, un camp de prisonniers alliés est dirigé par le Major Otto Hecht, un anti-nazi auparavant marchand d’art. Le travail des prisonniers consiste à déterrer des trésors archéologiques, normalement destinés à l’Allemagne, mais dont les plus belles pièces sont en fait revendues au marché noir par le Major. Les prisonniers sont bien traités mais s’allient néanmoins avec la résistance grecque pour prendre le camp et attaquer un monastère transformé en base secrète de lancement de missiles.

Le secret de la Banquise…

Une expédition scientifique internationale débarque à Bear Island, dans l’Arctique, afin d’y étudier les variations climatiques pour le compte de l’OTAN. Elle est commandée par le professeur Otto Geran, climatologue, et son assistant Paul Hartman. A peine arrivé, Geran ordonne le silence radio. Très vite, des tensions naissent et l’atmosphère s’alourdit. Même si nul n’en parle, chacun connaît très clairement le but de l’expédition : récupérer une cargaison d’or enfouie dans les glaces à la suite d’un naufrage. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, un sous-marin allemand était, en effet, resté prisonnier de l’hiver arctique…

Conclusion

Prisoner of IceSi j’ai l’air critique comme ça, ce n’est qu’en surface. Car passé l’impression de déception, c’est bien l’enthousiasme qui l’emporte au final. Bien sûr, on pourrait dire 29 € ça fait cher pour des infos qu’on pourrait glaner soi-même sur internet. D’accord, allez-y ! Si c’est quelque chose que vous avez déjà fait ou que vous savez faire, ce bouquin ne vous servira à rien. Néanmoins, la seconde guerre mondiale a rarement été traitée avec l’option Lovecraftienne. Et pour qui se souvient encore de « Prisoner of Ice« , franchement ça manquait !

Achtung! Cthulhu, c’est une façon de nous rappeler qu’il y a encore beaucoup, beaucoup de choses à faire et de périodes à jouer.

Achtung! Cthulhu le Guide de l’investigateur pour la Guerre Secrète doit donner envie aux meneurs de jeu et aux joueurs d’aller plus loin et de se servir au maximum des ressources disponibles sur cette période. Livres (fiction ou pas), cinéma et télévision (fiction ou docu), sites internet, l’offre est énorme. Et avec cet avantage, que cela rend d’autant plus facile l’initiation au jeu de rôle, car elle se fait sur la base d’un contexte relativement bien connu et accessible. Ce qui n’empêche pourtant pas de découvrir aussi des éléments moins connus… Un coté face cachée de l’Histoire.

Print Friendly
  1. si on me souffle que c’est une coquille []

Achtung! Cthulhu le Guide de l'investigateur pour la Guerre Secrète

€ prix conseillé29
Achtung! Cthulhu le Guide de l'investigateur pour la Guerre Secrète
7.375

Background

9/10

    Système de jeu

    6/10

      Maquette

      8/10

        Illustrations

        8/10

          Pros

          • Le contexte de la Seconde Guerre est très bien détaillé
          • Double système de jeu (Appel de Cthulhu V6 ou Savage Worlds)
          • Maquette aérée et claire, très agréable à lire
          • Très belles illustrations

          Cons

          • Si vous connaissez déjà la période vous n'apprendrez rien de plus
          • Un système dédié aurait été plus sympa
          • Deux systèmes dans la même maquette est-ce une bonne idée ?
          • Plus d'illustrations et ça aurait été encore mieux
          The following two tabs change content below.
          Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.

          3 réflexions au sujet de « Achtung! Cthulhu – Guide de L’Investigateur pour la Guerre Secrète »

          Les commentaires sont fermés.