Découverte d’une antique cité maya

Catégorisé comme Inspi

Il y a plus de mille ans, un vaste noyau monumental de 50 hectares a commencé à être englouti par la jungle. Des centaines d’années plus tard, un groupe d’archéologues mexicains a redécouvert, à 60 kilomètres à l’intérieur de la végétation dense, une ville maya influente qu’ils ont baptisée Ocomtún (« colonne de pierre » en maya yucatèque), en raison des multiples colonnes cylindriques en pierre qu’ils ont trouvées dispersées dans l’ancien établissement.

Le site, qui a dû servir de centre régional important pendant la période classique (250-1000 apr. J.-C.), a été localisé dans la réserve écologique de Balamkú, au sud de Calakmul, à Campeche.

L’établissement, qui comportait de grands bâtiments, dont plusieurs structures pyramidales de plus de 15 mètres de hauteur, a été découvert récemment entre mai et juin dans le cadre d’un projet archéologique approuvé par le Conseil de l’archéologie de l’INAH et dirigé par l’archéologue Ivan Šprajc.

Avant de localiser précisément le site, les spécialistes cherchaient à élargir les connaissances sur une vaste zone (3 000 kilomètres carrés inhabités et recouverts par la jungle) presque inconnue, qui occupe la partie centrale de Campeche, bordée au sud par la route Escárcega-Chetumal, à l’est par le secteur nord de la Réserve de la biosphère de Calakmul et au nord par la zone des Chenes.

La localisation a été confirmée en mars lorsque le National Center for Airborne Laser Mapping de l’Université de Houston a effectué une numérisation laser (LiDAR), qui a détecté des concentrations de structures préhispaniques qui, grâce aux inspections sur le terrain, ont révélé que leur architecture diffère de ce qui est connu dans d’autres parties de la zone maya.

« Le site a servi de centre régional important », a expliqué Šprajc, qui pense que les colonnes cylindriques trouvées devaient faire partie des entrées des étages supérieurs des bâtiments. Le sud-est du noyau est constitué de trois places avec des bâtiments imposants et entourées de plusieurs groupes de cours, comprenant un terrain de jeu de balle.

[Source]

https://www.courrierinternational.com/article/decouverte-une-antique-cite-maya-ressurgit-de-la-jungle-mexicaine

[plus d’infos]

%d blogueurs aiment cette page :