L’interview de l’auteur du jeu de rôle POLSKAR : Enzo CAVALIER

Enzo Cavalier est l’auteur du jeu de rôle Polskar. Le jeu prend place sur le Polskar, un monde autrefois luxuriant et fertile qui a explosé pour des raisons inconnues un millier d’années plus tôt.

Polskar

Enzo Cavalier est l’auteur du jeu de rôle Polskar. Le jeu prend place sur le Polskar. Un monde autrefois luxuriant et fertile qui a explosé pour des raisons inconnues un millier d’années plus tôt. Ce cataclysme a laissé derrière lui une terre brisée faite de continents dérivants dans le vide.

Pour le moment vous pouvez découvrir ce jeu de rôle sur le site dédié, ici : https://polskar.fr/. Et aussi télécharger le kit de découverte.

Enzo Cavalier, l’auteur de Polskar

Enzo s’est livré à l’exercice périlleux de l’interview pour Scriiipt… faisons donc connaissance.

Enzo Cavalier : Je suis auteur, illustrateur et game designer pour Polskar le jeu d’Expéditions. J’ai toujours aimé inventer et raconter des histoires. Formé à la géographie et aux risques naturels en montagne, j’ai travaillé en parallèle de mes études puis de mes boulots à la conception et la rédaction de Polskar, le jeu d’Expéditions. Après six ans de rédaction de l’univers et deux ans de parties tests, d’équilibrage et de corrections je suis aujourd’hui fier de vous présenter ce premier projet !

Enzo Cavalier Polskar

EC : Membre d’une troupe de théâtre d’impro, j’ai découvert le jeu de rôle en 2012. J’avais de plus en plus de mal à apprécier de faire rire les gens sur des blagues jetables et des embryons d’histoires vouées à mourir au moment de l’applaudissement.  En découvrant le jeu de rôle, nous avons tous pris plaisir à créer des histoires dans l’intimité de notre groupe, sans attendre l’approbation d’un public.

Ce qui me plait dans le jeu de rôle, c’est l’image collective : la capacité d’imaginer ensemble un lieu, un personnage, une situation, en se basant simplement sur des mots.

Enzo Cavalier Polskar

Aussi, la capacité de vivre autant d’aventures variées que l’imagination de tous les membres de la table le permet !

EC : Quand on me pose cette question, j’aime dire que Polskar est un jeu qui tire sa principale force de la narration partagée. Après deux ans de playtests intensifs, je suis toujours surpris en convention de la richesse d’idées de joueurs même débutants et comment, à chaque fois, ils inventent des éléments de jeux complètement en accord avec l’imaginaire que Polskar véhicule.

Si je devais évoquer trois points forts, ce serait la coopération, le voyage et la cinématique.

  1. La coopération parce que les joueurs vont créer leur Compagnie avec leurs Engagés (les personnages), ce qui a pour but de souder leurs liens et de créer un cadre collectif commun. L’idée c’est qu’ensuite, ils créent des personnages polyvalents. Admettons qu’ils créent une Compagnie d’aérochasse à la baleine volante. Les joueurs et joueuses choisiront surement les Carrières du Trappeur pour chasser la baleine, du pilote pour conduire l’aéronef, du mashar (ou marchand artisan) pour vendre la prise et du médicaë pour soigner les blessures de la traque.
    De plus, la coopération est vraiment inscrite dans le système de jeu, via le prêt de dés et de relances. Lorsqu’un jet de dés est important, chaque joueur autour de la table va y être attentif, essayant d’apporter tout son soutien, sa détermination, ses outils dans la réussite du lancé.
  1. Dans beaucoup de jeux d’aventure, on va d’une destination à une autre en faisant de longues ellipses qui, je trouve, font perdre la notion de voyage et d’inconnue.
    J’ai commencé le jeu de rôle avec Oltrée qui était un véritable jeu de voyage. Avec Polskar, j’ai essayé de simplifier ce concept et de leur remettre au goût du jour.
    Le principe est simple. Lors d’un voyage, les joueurs vont générer des Imprévus (leur nombre dépend de la durée du trajet). La nature de l’imprévu est définie par le Narrateur et la gravité par l’addition de 2, 3 voir 4 dés à 6 faces en fonction de la dangerosité du secteur. Ensuite, c’est le joueur ou la joueuse qui décrit ce qui se passe.
    Prendre ainsi la main sur la narration permet d’intégrer dans la partie une scène d’un roman, d’un film, d’une BD qu’on aime et qu’on aimerait vivre.
    Ca fait de Polskar un univers très bac à sale, modelable tout en minimisant la durée d’écriture de scénario de Polskar !
  1. J’aime dire que Polskar est un jeu cinématique. Déjà parce que dans mes descriptions, j’utilise beaucoup de mécaniques du cinéma.
    Mais surtout parce son système fonctionne comme un jeu vidéo. Dans de nombreux cas, le joueur va prendre la main sur la narration. Deux bandes noires font « apparaitre » en haut en bas de « l’écran » et il va pouvoir décrire quelques chose de spectaculaire.
    Polskar n’est pas un jeu héroïque. Si vous voulez tuer du dragon à mains nues, passez votre chemin. Néanmoins, vous incarnez des ouvriers expérimentés, des travailleurs chevronnés, vous savez ce que vous faites et avez souvent des moments d’éclats au cœur de la routine.
Enzo Cavalier Polskar

Coté influences, Polskar est à cheval entre les univers de la Horde du Contrevent (Damasio), The Revenant (Inarritu), Mad Max Fury Road (Miller), Dune (Villeneuve),  le château dans le ciel (Miyazaki) ou Nausicaa de la Vallée des Vents (Miyazaki).

Enzo Cavalier Polskar

Pourquoi Polskar ? Aucune idée ! Il faudrait demander à l’ado de 14ans qui a inventé cet univers à l’occasion d’un concours de nouvelles Larousse. Une chose est sûre : ce nom me plait toujours autant, sa sonorité rude et onirique est profondément dans la directive artistique de l’univers et j’espère qu’il fera voyager les gens !

EC : Effectivement, sur Polskar, je travaille seul ! Mais j’ai à mes cotés toute une équipe de relectrices, de play testeurs et de gens rencontrés en conventions qui, sur le discord, me font des retours de parties, sur l’équilibrage, dans le but d’améliorer le jeu.

Et puis, vous allez bientôt le découvrir mais, le financement participatif m’a permis de développer de nombreuses collab’ avec des chaines Youtube et Twitch, avec un céramiste, une aquarelliste et même un artisan bijoutier !

EC : Effectivement, Polskar sera en financement participatif le 14 Novembre 2022 sur Game On Tabletop (https://www.gameontabletop.com/cf809/polskar-le-jeu-d-expeditions.html ).

Attendez vous à un financement participatif simple : L’objectif est avant tout de financer la production du livre, qui constituera un ouvrage unique et autonome.

L’idée c’est de rendre Polskar accessible à tous les budgets. Néanmoins, pleins d’autres éléments vraiment enrichir l’expérience de jeu, sans être pour autant indispensables.

En plus du livre, seront disponibles un recueil de scénarios (écrits par la communauté Discord), un écran de Narrateur, des dés en bois, une tour à dés en céramique, un paquet de cartes représentant des portraits de personnages et même des bijoux !

C’est surtout sur les cadeaux que nous avons accès la Campagne puisqu’après l’objectif de base, de nombreux paliers viendront rajouter du contenu en proposant des scénarios et même des extensions au cadre de jeu initial ! Un exemple : Pols’Kid, le jeu des petites Expéditions. Un livret qui permettra de jouer à Polskar avec des tables complètes d’enfants, soit pour intégrer un enfant à vos tables tout en lui faisant profiter de règles allégées.

EC : Nous avons fait notre première convention courant 2022 et avons participé à des évènements toujours plus gros jusqu’à finir par Octogônes il y a quelques semaines.

A chaque fois, les nombreuses parties découvertes que je proposais étaient complètes ! Polskar a même raflé le plus du meilleur jeu à RPGERS 2022 !

Les retours des joueurs et joueuses sont toujours très bons. Tous évoquent la fraicheur de l’univers, à la croisée des genre et la fraicheur du système, très simple et intuitif sans être dénué d’intérêt. De beaux compliments que nous ne nous lassons pas de recevoir !

Coté stand, les gens sont aussi souvent curieux en voyant tout notre  décor (tiré du court-métrage).

En général, les gens viennent parce qu’il ont aimé l’ambiance du site internet ( https://polskar.fr/ ) ou l’identité graphique des illustrations.

EC : Au début, j’étais tiraillé entre me faire éditer et l’envie de mener à bien ce projet seul, dans la réussite ou dans l’échec.

Aujourd’hui, je suis trop avancé dans la démarche pour laisser quelqu’un prendre le relais. L’auto-édition est un gros saut dans l’inconnu. J’espère que les gens seront là pour soutenir le jeu de rôle indépendant français !
La suite ? Si le financement marche, finaliser les contenus, tout envoyer en production et empaqueter soigneusement les contreparties de celles et ceux qui m’ont fait confiance.

EC : Si Polskar voit le jour, je resterai à l’écoute de ma communauté après la livraison pour les aider à prendre en main l’univers et le jeu.

Sinon, j’ai déjà quelques idées de projets que j’aimerai porté. Du jeu de rôle toujours, en format court et sans Meneur de jeu. En essayant d’aborder des thématiques actuelles et engagées.

Enzo Cavalier Polskar

Pour en savoir plus

Le site officiel : https://polskar.fr/

La page facebook : https://www.facebook.com/PolskarLeJeudExpeditions/

La chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC9n91pkwD6ZSrtwqWuOLnHw

Le Discord : https://discord.gg/BYnVby3w


Un article de :