Catégories
Culture & Loisirs

Ennio Morricone, les dernières notes

Ennio Morricone nous quitte ce 6 juillet 2020… Sa musique inoubliable restera pour toujours dans nos mémoires. D’ailleurs, c’est avec des frissons que j’écris cet article tout en écoutant sa musique…

Ennio Morricone est né le 10 novembre 1928 à Rome, il est un compositeur, producteur et chef d’orchestre italien.

Si son nom vous est connu c’est parce qu’il est réputé notamment pour ses nombreuses musiques de films, en particulier celles réalisées pour son ami et camarade de classe Sergio Leone.

Ennio Morricone a illustré musicalement beaucoup de westernsPour une poignée de dollars, Il était une fois dans l’Ouest, Le Bon la Brute et le Truand, Mon nom est personne… Puis récemment Les Huits Salopards pour lequel il a reçu un Oscar.

Sur une carrière s’étalant sur plus d’un demi-siècle, la popularité de ses musiques depuis les années 1960 en a fait une des personnalités les plus importantes et influentes du cinéma.

Quelques BO marquantes :

  • Les Huit salopards (The Hateful Eight – 2016 – Quentin Tarantino)
  • The Canterville Ghost / Le Fantôme de Canterville (The Canterville Ghost – 2013 – Kim Burden)
  • Mission To Mars (Mission To Mars – 2000 – Brian De Palma)
  • Le Fantôme de l’Opéra (Phantom Of The Opera – 1999 – Dario Argento)
  • Lolita (Lolita – 1997 – Adrian Lyne)
  • Le Syndrome de Stendhal (The Stendhal Syndrome – 1996 – Dario Argento)
  • Dans la ligne de mire (In The Line Of Fire – 1993 – Wolfgang Petersen)
  • La Cité de la Joie (City of Joy – 1992 – Roland Joffé)
  • Outrages (Casualties of War – 1990 – Brian De Palma)
  • Les Maîtres de l’ombre (Fat Man and Little Boy – 1989 – Roland Joffé)
  • Attache-moi ! (¡Átame! – 1989 – Pedro Almodóvar)
  • Frantic (Frantic – 1988 – Roman Polanski)
  • Les Incorruptibles (The Untouchables – 1987 – Brian De Palma)
  • Mission (The Mission – 1986 – Roland Joffé)
  • Il était une fois en Amérique (Once Upon A Time In America – 1984 – Sergio Leone)
  • Le Ruffian (1983 – José Giovanni)
  • Le Marginal (1983 – Jacques Deray)
  • Sahara (Sahara – 1983 – Andrew V. McLaglen)
  • The Thing (The Thing – 1982 – John Carpenter)
  • Espion, lève-toi (1982 – Yves Boisset)
  • Le Professionnel (1981 – Georges Lautner)
  • Liés par le sang (Bloodline – 1979 – Terence Young)
  • La Cage Aux Folles (1978 – Edouard Molinaro)
  • Exorciste 2 – L’Hérétique (Exorcist 2 – The Heretic – 1977 – John Boorman)
  • Orca (Orca – 1977 – Michael Anderson)
  • Peur sur la ville (1975 – Henri Verneuil)
  • Un génie, deux associés, une cloche (Un genio, due compari, un pollo – 1975 – Damiano Damiani)
  • René la canne (1974 – Francis Girod)
  • Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno – 1973 – Tonino Valerii, Sergio Leone)
  • Le Serpent (1973 – Henri Verneuil)
  • On m’appelle Providence (La vita, a volte, è molto dura, vero Provvidenza? – 1972 – Giulio Petroni)
  • Barbe-bleue (Barbablù – 1972 – Edward Dmytryk)
  • Quatre mouches de velours gris (1971 – Dario Argento)
  • Le Casse (1971 – Henri Verneuil)
  • Il était une fois la révolution (Giu La Testa / A Fistful of Dynamite – 1971 – Sergio Leone)
  • Le Chat à neuf queues (1971 – Dario Argento)
  • Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto – 1970 – Elio Petri)
  • L’Oiseau au plumage de cristal (L’uccello dalle piume di cristallo – 1970 – Dario Argento)
  • Seule contre la Mafia (La moglie più bella – 1970 – Damiano Damiani)
  • Il était une fois dans l’Ouest (C’era una volta il West – 1969 – Sergio Leone)
  • Le Clan des Siciliens (1969 – Henri Verneuil)
  • Le Bon, la brute et le truand (Il Buono, il brutto, il cattivo – 1968 – Sergio Leone)
  • Le Grand silence (Il grande silenzio – 1968 – Sergio Corbucci)
  • Et pour quelques dollars de plus (Per qualche dollaro in più / For a Few Dollars More – 1965 – Sergio Leone)
  • Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari – 1964 – Sergio Leone)

http://www.enniomorricone.org/

Par scriiipt

Scriiipt c'est le collectif Geek de scriiipt.com