[JdR] Désormais Kult se dote d’un webzine en français, K’

K le fanzine

KULT le jeu de rôle avait été un vrai bouleversement lors de sa sortie en français en 1995 (éd. Ludis), surtout avec l’avertissement sur la couverture de l’époque :

« déconseillé aux moins de 16 ans »

En plein dans les année 90, avec les débats autour de la soi-disant dangerosité du jeu de rôle, KULT faisait fort… Le jeu n’a pourtant rien de bien méchant, il s’inspire surtout des œuvres de Clive Barker (Livres de sang, Cabale, …). Il y a dans ce jeu, un coté plus gore certes, et plus étrange… Si l’on compare à l’Appel de Cthulhu, là où les investigateurs s’arrêtent quand ils sont devenus fous, dans « Kult« , l’aventure commence avec la folie. Intéressant, mais conseillé à des joueurs matures qui comprennent bien les tenants de la mythologie mise en place…

Clive Barker
Clive Barker "Avec Les livres de sang, il propose un panorama complet du fantastique contemporain, dont il évoque tous les aspects à chacune des nouvelles de ses recueils."

Et voilà qu’un site et une équipe de rôlistes se décide à ouvrir une nouvelle fois la Porte vers d’autres réalités. Et c’est « La Citadelle« .

Et c’est du beau travail qu’ils nous proposent, un fanzine qui porte le nom de K’… Et c’est téléchargeable, c’est gratuit, c’est bien écrit et documenté, c’est en pdf, et ça fait 96 pages… Bon, ce n’est pas écrit avec du sang sur de la peau humaine, mais cela n’enlève rien au talent des auteurs de K’ le Fanzine (cliquez dessus pour télécharger).

 K le fanzine

Au sommaire des 96 pages :

2 / EDITO

4 – 27 / ELYSEUM

5 : Kult, présentation du jeu

8 : Kult, les secrets révélés

17 : Entretien avec les auteurs

28 – 42 / METROPOLIS

29 : L’introduction

34 : Techniques de narration avancées

38 : Infestation

43 – 87 / INFERNO

44 : La Cathédrale Obscure

62 : Train de Nuit

88 – 93 / Limbo

89 : Inspirations

Ce n’est pas tout, il va falloir suivre de près le site et le forum, pour être au courant de toutes les nouveautés… Et du matériel à télécharger…
Nouvelle version compilée du Livret de Règles   Fiche de Personnage  Supplément 1 : 3 aventures        Hohenschönhausen par Sheltem
Ecran du Meneur de Jeu côté MJ      Ecran du Meneur de Jeu côté Joueurs (illustration de François Launet)

[JdR] Ecofreaks

eco-freaks

L’auteur de ce « poème » est  ce que l’on nomme un ecofreaks — « ecolo-dingue », dangereux et parfois criminel. Le texte ci-dessous a été trouvé épinglé sur le corps de Jeff Selkirk, mort noyé, attaché à la barre de son yacht qui reposait par dix mètres de fonds, près d’une île des Bahamas où il passait ses vacances. C’était la dixième victime reconnue de Marcus Ebner, qui est aussi recherché par le FBI, Interpol et diverses polices européennes.

 

Surpris par la marée,
le voyageur solitaire se laisse emporter
Par les vagues salées.
Sur l’horizon brillant, le naufragé et le noyé se croisent.

Surpris par la marée,
les baigneurs se réfugient lentement
sur la falaise crayeuse.
Et les promeneurs fatigués meurent,

Oubliés, rattrapés par les vagues salées.
Au bord de l’Océan,
se joue le drame de la vie des hommes.

Surpris par le temps,
ils oublient que la marée et la mort,
dans le flux et le reflux,
nettoient les plages des déchets humains
et laissent les déchets des humains.

Surpris par la marée,
les gros cons qui chient dans l »eau
iront nourrir les poissons.

Ainsi va la vie au bord de l’Océan.

Surpris par la marée,
le navigateur solitaire s’est noyé !

 

Marcus Ebner

Nom : EBNER — Prénoms : Marcus Wilhelm.

Né le : 18 Août 1960 à Potsdam (Pays-Bas)

Père : Klaus EBNER né le 24 Octobre 1901 à Berlin, décédé le 13 Décembre 1980 à l’âge de 79 ans à Amsterdam – Cause du décés : Cancer généralisé.

Mère : Carin SCHÖFER née le 12 Mars 1940 à Amsterdam, décédée le 1 Juin 1976 à Londres à l’âge de 36 ans – Cause du décés : suicide par noyade dans la Tamise


Commentaires :

Carin Shõfer et Klaus Ebner se marient en 1960, elle a vingt ans, orpheline et désargentée, et lui a 59 ans, veuf et PDG (richissime) d’un grand groupe industriel. Lui est un homosexuel refoulé, elle une refoulée tout court que le sexe dégoute. Le couple n’a eut des rapports sexuels que de convention pour avoir au moins un enfant. La naissance de Marcus les libère donc d’un lourd fardeau.
Marcus n’a jamais connu l’affection d’une vraie famille unie et équilibrée. C’est presque tout naturellement qu’il fait une fugue en 1976 pour rejoindre un groupe de marginaux qui galère entre les Pays-Bas et l’Allemagne. Drogues, sexe, anarchie et « no future » jusqu’en 1979. A cette époque Marcus se met sérieusement à fréquenter des groupuscules gauchistes qui sont impliqués avec le terrorisme international. Il est arrêté plusieurs fois.
En 1985, il rejoint le mouvement Greenpeace. Mais il en est exclu parce qu’il a posé une bombe sur une station de forage en Mer du Nord, qui heureusement n’a pas explosée. Il n’a pas été arrêté car il avait rejoint une ambassade d’un pays arabe qui n »a pas condamné le terrorisme. Depuis cette date, il frappe avec un succès certain les grandes industries considérées comme « polluantes », ou les patrons de ces mêmes industries.


Caractéristiques pour KULT


Marcus Ebner n’est pas ce qu’il semble être au premier abord, s’il a le profil type du terroriste fanatique, il n’a pas les mêmes buts. Ses cibles sont particulièrement bien choisies chez des alliés des Anges de la Mort Sathariel et Gamichicoth qu’il tente de démasquer et de détruire.

Son père Klaus Ebner était membre d »une organisation politico-industrielle parrainée par des serviteurs de Gamichicoth : “ le Club Aurora”. Ce groupement a fait la fortune de ses membres grâce aux transactions qui suivirent la 2nde guerre mondiale. Marcus a vu ce dont son père était capable, et ce qu’il a fait à sa mère. Son éducation était confiée à des précepteurs qui se faisait une joie d’administrer des sévices corporels à la moindre incartade (taches sur ses cahiers, crayons mal taillés, barre sur les T mal faite). Très tôt il eut envie de fuguer. Sa dernière tentative, il réussit grâce à sa mère, qui trouva la mort dans des circonstance étranges peu après.

Dans sa fuite, Marcus avait emporté le carnet de cuir noir où son père notait tous ses trafics, et toutes ses perversions. Plus tard, ce carnet allait servir à Marcus pour choisir ses cibles. Parmi celles-ci, des politiciens corrompus, mais aussi des terroristes et des chefs de réseaux extrémistes, téléguidés par les Népharites de Sathariel et les damnés de Gamichicoth. Ebner s’est infiltré dans ce milieu particulièrement peu ragoutant afin d’y accomplir une croisade insensée. Il essai de détruire ceux qu’il hait le plus, de l’intérieur. L’argent que lui rapporte ses activités criminelles est reversé à de vraies associations caritatives, sa seule vraie « faiblesse », celle par laquelle on peut atteindre ses amis.


Les caractéristiques de Marcus sur le chemin de l’Illumination.


FOR 12  CON 14  AGL 16  APP EGO 14  PER 16  CHA 14  EDU 13

ACT : 3  INI : +4  DOM : +1  MVT : 8m  RES : 4BS=1BL, 3BL=1BG, 3BG=1BM  END : 86 EQM : + 50

Talents : Athlétisme (14)  Comédie (14)  Chercher (14)  Diplomatie (8)  Discrétion (15)  Empathie (14)  Manipulation (15) Mémoriser (13) Orientation (14)  Séduction (13)  Vigilance (15) Con. du Monde (14)  Conduire (15) Crocheter (16) Filature (12)  Grimper (13)  Lancer (13) Psychologie (12)  Se déguiser (10)  Survie (16)  Sport [Plongée 20]  Démolition (18)  Électronique (16)  Navigation (15)  Pilotage (12)  Premiers Soins (11)  Recherche d »Informations (11)

Faiblesses : Fanatisme, Vœu de Vengeance, Recherché.

Avantages : Amis Influents, Générosité, 6ème Sens, Souplesse Culturelle, Supporter la douleur/Faim/Soif/Froid/Chaleur.


Marcus dans un scénario

Encore une fois dans Kult, on peut se prendre au piège des apparences. Marcus est certes un fanatique, mais pas le genre que les joueurs croient. Policiers, mercenaires, ou parents des victimes, les PJs pourraient être contactés par le Club Aurora pour mettre fin aux activités de Marcus Ebner. Les victimes éventuelles sont connues, ce qui limite le champs des recherches, ensuite une recherche dans les milieux des O.N.G., pour finir infiltrés dans le terrorisme international et pouvoir enfin approcher Marcus.

Pour en savoir plus :

  • Un personnage réel : Paul Watson
  • Une vision violente de l’écologie : Ecoterrorisme,
  • Un livre : Les conjurés de la Flamme de David Morrel

Gothique Romantique

Le jeu de rôle, ce jeu de société qui se pratique autour d’une table entre amis, doit beaucoup à la littérature fantastique et au cinéma.

Le style gothique romantique

Ambiance gothique romantiqueTous les genres ont été exploités par les créateur de jeux et presque toute les ambiances aussi, et les rédacteurs de Scriiipt ont toujours eut une prédilection pour les ambiances gothiques.

Des jeux et des livres comme ceux-ci par exemple :

  • L’appel de cthulhu (©Descartes et ©Editions Sans-Detour ) , inspiré de l’œuvre de H.P. Lovecraft ;
  • kult (© 7ème Cercle) provient de l’univers littéraire de Clive Barker ;
  • Vampire (© White Wolf) emprunte largement à Anne Rice ;
  • Crimes (© Ecuries d’Augias) ;
  • Les Ombres d’esteren (© Agathe RPG et ForgeSonges).

Le romantisme ne semblait pas être un genre particulièrement voué à faire naître un quelconque étincelle dans les yeux des joueurs, pourtant…

Une fois associé à l’ambiance gothique, nous nous retrouvons en terrain connu : le Dracula dans la version F. Coppola, ou Lestat d’Anne Rice sont des héros romantiques.

Si deux exemples ne font pas une généralité, cela suffit cependant pour creuser un peu ; et s’amuser des poncifs et des grosses ficelles qui fonctionnent depuis le XIXème siècle. Pour nous faire frémir quand nous sommes confrontés aux malheurs surnaturels qui s’abattent sur ces héros maudits.

« Dracula mord Lucy Westenra » – photo par Drurydrama (Len Radin)

Avec plein de jolis phrases qui font frémir tellement elles sont chouettes…

comment faire une histoire dans l’esprit romantique gothique ?

Principalement : de la couleur, ou de l’absence de couleur.

Il faut en résumé, pour bien donner le ton, deux choses : Du noir… Comme l’ombre, la nuit, le fond d »une crypte dans une vieille église, comme l’âme des damnés. Du rouge… Comme le sang, la passion, l’amour, la révolution. Ce qui veut dire bien choisir son décor, le plus lugubre possible, et des personnages sombres et passionnés. Le gris du ciel ou des paysages noyés dans le brouillard sont aussi de bon éléments. Pensez aussi à la grisaille des villes du XIXème siècle dont le héros romantique rejette plus que tout l’horrible banalité. Pensez aux déserts de sable ou de glace, aux plaines de Russie, à l’océan Atlantique en hiver, ou mieux la mer du Nord.

Les personnages : quatre traits caractéristiques définissent les héros et l’histoire.

Lord Byron

« Lord Byron en tenue de Souliot » peinture par Thomas Philips

ARTiste : Les héros sont souvent des artistes, ou se considèrent comme tels. Et toujours en avance sur leur époque, quel que soit leur domaine. Peinture, littérature, poésie, musique, ils inventent, mais dérangent aussi. Ils appartiennent à ce style nouveau et fougueux, le Romantisme. Remettez-vous en mémoire la vie de Lord Byron, ou essayez de comprendre l »attitude de Polidori son médecin et ami, et lisez “Le Poids de son Regard” de Tim Powers – je sais que c’est un peu directif comme discours, mais c’est pour votre bien.

Le poids de son regard (Tim Powers)

Dans ce roman des Néphélims vampirisent les humains et en échange leur octroient l’immortalité et un génie artistique hors du commun…

AMOUReux : Et oui, les héros sont des amoureux. Fougueux, passionnés – encore et toujours. Une passion folle, dévorante, destructrice sûrement. En tout cas, jamais simple. On n’aime jamais la personne qu’il faut, ou alors on l’aime trop ou pas assez. Sans oublier que parfois, la manière d’aimer est totalement hors normes… Sadisme, masochisme, nécrophilie, amour platonique, homosexualité, etc…

Dans sa version cinématographique de Dracula, Coppola a bien saisi que le vampire est surtout un amoureux maudit au charisme animal.

SCIENtifique : Les héros du genre gothique sont souvent en avance sur leur temps aussi en matière scientifique. Aucune superstition, aucune barrière morale, religieuse, légale ou autre ne les arrête dans leur soif de progrès. Dois-je vous faire l’insulte de vous rappeler Frankenstein ? ou encore Dr Jeckill et Mister Hyde ?

Victor Frankenstein se détourne de sa création
Victor Frankenstein se détourne de sa création. Illustration de la page frontispice de l’édition 1831 par Theodor von Holst.

Maudit : Ils sont sûrement maudits… Leur vie n’est que chaos, autour d’eux le malheur s’accumule, emportant famille et amis. Ce qui est certain, c’est qu’ils ne mourront pas de vieillesse dans leur lit.. Tués, suicidés, morts de surdose de drogue ou d’alcool, morts de maladie après une vie trépidante, morts de folie, brûlés vifs en Enfer.. Ou pire, ils ne peuvent mourir…

Si vous respectez ces quelques éléments vous serez assurez de tenir à coup sûr une bonne histoire. Il ne vous reste ensuite qu’à trouver le jeu de rôle auquel vous allez adapter votre prose enflammée.

Les jeux de rôle dans l’esprit gothique romantique

KULT

Ce jeu qui à l’origine est plutôt du genre épouvante et horreur contemporaine permet assez bien la digression romantique. Surtout grâce à son système de création de personnages par archétype qui rejoint assez les conseils donnés dans cet article. Les archétypes peuvent avoir des désavantages (dépressif, maudit, persécuté, susceptible, égoïste, etc) ; des avantages (don artistique, code d’honneur, chance, etc) et un sombre secret (dément, criminel, secret familial, victime d’expériences médicales, etc). Les décors de Kult sont plutôt ceux des grandes villes impersonnelles, des bâtiments en ruine, des terrains vagues, la pollution, la violence…

Bref, le romantisme moderne en quelque sorte.

[source : fiche du GROG]

L’APPEL DE CTHULHU

adc1Encore de l’horreur et de l’épouvante, mais dans les années 20. Et quoi qu’ils fassent les personnages vont vers la folie car les forces démoniaques qu’ils affrontent sont au-delà de la compréhension humaine…Quel bonheur ! Imaginez : un pauvre étudiant de l’université de Miskatonic amoureux d’une jeune femme qui en fait est la réincarnation d’une sorcière qui fut brûlée à Salem… Lui : rejeté par sa famille, elle : poursuivie par des cauchemars de sa précédente vie …

Et une magnifique conclusion : le jeune homme est un descendant du juge qui condamna la sorcière au bûché, cette dernière fini de sombrer dans la folie et tue son amoureux pour que cessent ses rêves… Grandiose !

[source : fiche du GROG]

NEPHILIM

Nephilim RévélationLes personnages interprétés par les joueurs sont des créatures immortelles désincarnés qui survivent en parasitant le corps et l’esprit des humains. Le jeu est trop riche et complexe pour être abordé ici en quelques lignes, mais il suffit de savoir que la nature même de ces créatures et de leur relation avec l’humanité est une source inépuisable de romantisme et de romanesque. Quêtes de puissance magique perdue, ou quête d’un amour (fulgurance amoureuse dans le jeu), les néphilims sont des héros inhumains à la destinés tragique.

[source : fiche du GROG]

RENE LE JdR ROMANTIQUE

René le Jdr RomantiqueIl s’agit d’un jeu de rôle amateur et gratuit créer et diffusé sur le net par Philippe Tromeur. Ce jeu parodique et décalé est basé sur les œuvres de Chateaubriand et d’Emily Brönte. Les personnages sont définis par trois caractéristiques ( Rage, Désespoir et Vieillesse ennemie ) et par des problèmes (par exemple : chauve, amoureux d’un parent proche, puritain, naïf, poète, etc..). C’est évidement LE jeu que je conseille entre tous pour une partie romantique, il a été créé dans ce but. Et à vous les Julien Sorel et les Madame Bovary. Une extension, Faust contre Maldoror, (disponible aussi sur le net) permet de jouer les ambiances fantastiques et de revisiter Bram Stoker, Mary Shelley, Poe ou Hoffmann.

[source : René le JdR]

CRIMES

Crimes est un jeu de rôles historique ancré au cœur de la Belle Époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.

« Vivre en cette fin de siècle, c’est n’être plus responsable, c’est subir d’une façon presque fatale l’influence des temps et du milieu ; c’est comprendre tout simplement sa petite part de la lassitude et de la corruption générale ; c’est pourrir avec son siècle et déchoir avec lui… Les consciences, complaisantes et molles, trouvent une complicité bienfaisante dans l’affaissement universel. C’est le règne des passions lâchées à toute bride, le triomphe insolent de la perversité. »

L. Sérizier, Le Voltaire, 4 mai 1886.

Crimes vous emportera dans les méandres du XIXème siècle finissant, pour enquêter sur des affaires étranges qui mettront vos nerfs à rude épreuve. Vos personnages, réalistes au possible, auront maille à partir avec les êtres déchus qui peuplent notre histoire cachée.

[source : Crimes ] [Ecuries D’Augias]

LES OMBRES D’ESTEREN

Couverture Les Ombres d'EsterenIl suffit de regarder les diverses illustrations du jeu de rôle « Les Ombres d’Esteren » pour se rendre compte que l’on est dans le romantisme gothique dont traite cet article.

Les Ombres d’Esteren est certes un jeu dit « médiéval fantastique », mais il est plus proche du « médiéval fantastique gothique », pas d’elfes, ni de nains, mais des « féals ».

Imaginez des collines escarpées, des forêts denses où le jour peine à percer, des vallées brumeuses et des forteresses à flanc de montagne.. et par delà les océans tumultueux, le Continent. Dans ces paysages grandioses, Les Ombres d’Esteren vous propose un univers médiéval où les traditions moyenâgeuses rencontrent les avancées technologiques venues du Continent.

Cette ambiance particulière puise dans plusieurs sources d’inspirations : la rudesse et le romantisme du film Braveheart de Mel Gibson, l’univers de Tim Burton et en particulier celui de Sleepy Hollow, Nausicaä de la vallée du vent et Princesse Mononoke d’Hayao Miyazaki ainsi que Berserk, le manga de Kentaro Miura.

Les Ombres d’Esteren est un univers qui sera décliné sur plusieurs supports : tout d’abord un jeu de rôle, mais aussi une bande originale et un jeu vidéo dans la lignée des Chevaliers de Baphomet. Ces différents projets sont en cours de réalisation et seront publiés chez Agate RPG. Des extraits et les avancées des travaux seront publiés sur ce blog.

Esteren a été imaginé par le collectif Forgesonges que vous pouvez retrouver à cette adresse : www.forgesonges.org.

[article mis en ligne le 5 mai 2010 et mis à jour le 12 Novembre 2011 puis le 08 avril 2017 Merci de vos réactions]

La France cadre d’aventures

Cthulhu France

Cthulhu FranceCe n’est pas le cadre le plus souvent choisi pour les scénarii de jeu de rôle, pour plusieurs raisons : le manque de dépaysement, et le coté trop proche de la réalité, entre autres. Bien entendu, la est une destination exotique quand on n’y vit pas…

Si je vous dit qu’une colonie de Profonds adorant le Grand s’est installée à Port Leucate1, ça va vous faire doucement marrer (même si c’est vrai). Par contre si je vous dit, « viens on va faire du surf à Innsmouth », là vous aurez un regard plus inquiet… Normal.

Continuer la lecture de « La France cadre d’aventures »

  1. ou Collioure – François Darnaudet avec Catherine Rabier, Collioure Trap, Fleuve noir « Gore », 1989 ; réédition : L’appel de Collioure, éditions de l’Agly, 2000. Andernos trap, Vaugirard « Gore », 1990. []