Prest… Prestitigi… bon ok Illusionniste !

L’illusionniste est un magicien spécialisé dans D & D, un maître de la tromperie, de la lumière et de l’ombre.

Comme n’importe quel magicien, mage ou sorcier, ce sont des lanceurs de sorts, mais les sorts d’un illusionniste ont un caractère distinctif, créant des fictions et des fantasmes pour tromper et tromper leurs ennemis de manière créative et intéressante. Les illusionnistes sont exceptionnellement flexibles, capables de créer un mensonge et de créer quasiment n’importe quelle image que leur esprit désire, mais ils doivent être créatifs pour tirer le meilleur parti de leurs sorts, car ils n’ont pas la puissance de feu et le pouvoir flagrant de leur confrères en robe.

Nan, mais en fait pour de vrai ?

L’illusionnisme (ou prestidigitation) est un art du spectacle qui consiste à créer des illusions.

L’illusionnisme est pratiquée le plus souvent par des artistes dans le cadre du monde du spectacle. Le magicien s’est entraîné pour créer les illusions qui leurrent nos sens : il fait apparaître et disparaître diverses choses, il défie la gravité, transforme la matière, lit dans les pensées, voit dans l’avenir. Avec ses astuces et son habileté, son adresse et son boniment, une mise en scène théâtrale, un éclairage subtil ou un fond musical, le prestidigitateur crée un contexte grâce auquel son trucage – au demeurant parfois fort simple mais astucieux – devient stupéfiant au point de créer l’illusion qu’un mystère vient de se produire sous nos yeux.

En gros, et pour faire simple, ceux qu’on appelle des « Magiciens » ne pratiquent pas de la « Magie », car la magie ça n’existe pas… à la place, ils font des « tours de passe-passe », des « trucs », des « illusions »…

Du coup, pourquoi dans un univers où la magie existe (Donjons & Dragons) il y a des « illusionnistes » ?

Bonne question, parce que finalement ça ne semble pas très logique.

Les Illusionnistes en tant que classe de personnage pour D&D ont fait leur apparition dans The Strategic Review – Volume 1, Number 4 (hiver 1975). Il est présenté comme une sous-classe de magicien, avec ses propres sorts uniques. L’illusionniste est noté comme sévèrement limité dans l’utilisation d’objets magiques, mais avec une magie très puissante. Ils sont censés avoir deux exigences principales, l’intelligence et la dextérité, qui doivent toutes deux être de 15 ou plus.

L’illusionniste est développé dans Dragon Magazine n ° 1, qui ajoute des sorts de plus haut niveau et quelques fonctionnalités de classe. Le Dragon Magazine n° 12 ajoute également des sorts et des fonctionnalités.

Finalement les illusionnistes ont fait leur première apparition « officielle » dans AD & D, dans le Manuel des Joueurs, en tant que sous-classe des magiciens.

L’illusionniste est une classe à part entière, avec une table d’xp différente, une liste de sorts différente, et même un maximum de dé de vie différent. Les listes de sorts étaient très différenciées, avec peu de chevauchement entre elles. Les sorts d’illusionniste d’AD & D incluent une foule de transmutation, d’enchantement et d’autres sorts « difficiles ». Il convient de noter que les gnomes peuvent devenir des illusionnistes, même s’ils ne peuvent pas devenir des utilisateurs d’autres types de magie.

Bon, je vais pas vous faire tout l’historique, par la suite en fonction des changements de règles, l’Illusionnisme deviendra une voie de magie, ou une école de magie…

Mais qui donnera souvent l’impression d’être bien en-dessous du magicien ou du sorcier classique…

Pourquoi choisir d’être illusionniste ?

Oui quel intérêt ? Avec des points de vie à la ramasse, et un ensemble de sorts pas très offensifs, pourquoi choisir cette voie ? Hein ? On parle de Merlin l’enchanteur, et pas de Merlin l’Illusionniste !

En fait tout va dépendre de l’orientation « astucieuse » que vous allez donner à un Personnage d’Illusionniste.

Un peu escroc ?

L’art de l’illusion, c’est un peu de faire prendre des vessies pour des lanternes. A ce jeu là, les sorts de l’illusionniste font merveille pour une bande de détrousseurs de haut vol.C’est le pitch du film « Insaisissables« , il vous suffit de l’adapter à un univers med-fan et le tour est joué.

De plus, pourquoi un personnage « illusionniste » s’annoncerait comme tel ? Il peut aussi s’annoncer comme un grand magicien ou nécromancien, et ensuit tenter de faire illusion.Avant de devenir un « Grand magicien », Willow est surtout un « prestidigitateur » Cela lui permettra pourtant de déstabiliser Bavmorda.

Un peu bad boy ?

Les illusions, finalement dès qu’on élève un peu le niveau, ça devient très puissant, et suffisamment tangible pour devenir dangereux.

Dois-je vous donner une liste complète des méchants de films d’horreur qui utilisent la peur, la frayeur pour se débarrasser des teenagers bien trop agaçants ?

 

 

 

2 réponses sur “Prest… Prestitigi… bon ok Illusionniste !”

  1. True story :

    Un illusionniste joué par un PJ débrouillard et astucieux, est une véritable calamité à gérer pour son MJ.
    En effet, rarement des dégâts direct (d’autres dans le groupe peuvent le faire), mis une énorme capacité à changer le déroulement d’une rencontre en modifiant la perception des antagonistes…

    Solution : Leur faire affronter des illusionnistes, cela changera en plus des habituels nécromanciens liches chépakoi 😉

Les commentaires sont fermés.