[Cthulhu v6] le problème de la création de personnage

L’Appel de Cthulhu c’est un jeu génial ! La version 6 éditée par Sans-Détour est super ! Mais…
Mais cette version m’a posée pas mal de problèmes lors de la création d’Investigateurs… A tel point que j’ai finalement fini par utiliser la version 5.5 et fait du bidouillage… Je ne suis pourtant pas un novice, et j’avoue que je n’ai pas toujours tout compris…

Alors peut-être saurez-vous m’aider ?

Reprenons, point par point…

Votre investigateur en 20 minutes ? mon œil !

1) Munissez-vous d’une fiche d’investigateur vierge

Ok, pas de problème. Tout le monde sait faire ça… Allez donc sur le site de Trouver Objet Caché (les fiches), il y en a plein à télécharger.

2) Le style de jeu…

Bon c’est là où je pense que ça va déraper…

Style Horreur Lovecraftienne, Style Investigation Occulte ou Style Aventure Pulp…

Pourquoi choisir ? Pourquoi donc dès le départ donner aux joueurs un indice sur le type de campagne ? Une même campagne ne peut donc avoir un mix de ces trois styles ? J’ai résolu le problème en donnant systématiquement 1 point d’Aplomb.

3) Déterminer les caractéristiques

Rien à dire… Sauf que : pourquoi les femmes ont-elles les mêmes scores en TAI et FOR que les hommes ? C’est pas que je fasse de la discrimination ou du sexisme de bas étage… Mais enfin quoi.
Ci-dessous un tableau (il vient du BaSIC Roleplaying System).

Score de

TAI

Taille
(en CM)
Poids
(en KG)
3
61-90
10-30
4
91-105
16-40
5
105-120
21-50
6
121-135
26-60
7
136-150
31-70
8
151-155
36-73
9
155-160
39-82
10
160-165
41-91
11
165-170
43-100
12
170-175
46-109
13
175-180
50-118
14
180-185
55-127
15
185-190
59-136
16
190-195
64-146
17
195-200
68-155
18
200-205
73-164

Il faut se souvenir que la taille moyenne des hommes est de 1,70 m, et les femmes de 1,60 m… a 1 ou 2 cm près, ça n’a pas beaucoup évolué durant le 20ème siècle… Ou en tout cas, vous pouvez considérer que c’est comme ça, pour se simplifier la vie de Meneur de jeu, c’est mieux…

Et on peut faire aussi un petit calcul pour connaitre le poids idéal par rapport à sa taille, avec le fameux calcul de l’Indice de Masse Corporelle (IMC), c’est le poids divisé par la taille au carré…(le poids se calculant en kilos et la taille en mètres)

IMC = poids/taille 2

Classification IMC (kg/m2)
Maigreur < 18,5
Normal 18,5 à 24,9
Surpoids 25 à 29,9
Obésité > 30
Obésité massive > 40

Une calculette et hop, on a une idée de la corpulence de l’investigateur ou investigatrice…

  • Un homme avec 10 en TAI, peut faire 1,65 m pour 91 Kg et être considéré comme Obèse ou super musclé, tout dépends du reste des caractéristiques… Mais en tout cas, vous devez le décrire comme corpulent ou costaud.
  • Une femme avec 10 en TAI, peut faire 1,60 m pour 41 kg et être considérée comme maigre.

Je ne suis donc pas d’accord avec le tableau des correspondance du livre de règle de la version 6 (LdB page 37) où l’on lit qu’avec une TAIlle de 18 on peut être petit Obèse, grand costaud ou taille moyenne avec de l’embonpoint.

Les points suivants

De la déterminations des attributs au Points de Magie, il n’y a rien à dire…

Le Choix de l’Occupation

Il faut choisir une occupation parmi les 10 proposées, des archétypes… Au passage, il faut noter qu’une occupation a été oubliée : l’Homme de loi, l’Avocat. Une fiche est disponible sur Tentacules.net pour pallier à cet oubli.

Le problème c’est ce point :

La profession est déterminée par une compétence que vous choisirez parmi les compétences typiques de l’occupation et à laquelle il faut attribuer un score de 60% au minimum. (Règle : LdB page 38)

donc on va voir ce point de règle :

La compétence de profession

Les occupations représentent une catégorie de professions. Il faut donc, parmi les compétences proposées pour chacune, en choisir une qui définira la profession de l’investigateur. La seule condition qui limite ce choix est que cette compétence ait un niveau d’au moins 60 %.

Exemple : Le joueur de Winnie Kolchack, qui a choisi comme occupation Militaire, décide qu’il a fait celle-ci dans le génie, et il choisit donc la compétence Mécanique comme compétence professionnelle. Celle-ci devra au final avoir un niveau d’au moins 60 %. Au final, après la répartition des points de compétences, Winnie aura un niveau de 70% en Mécanique.

Bon, je n’ai pas compris grand chose, je dois l’avouer. Et arrivé à ce point des règles, je suis retourné régulièrement sur mes anciens ouvrage de l’Appel de Cthulhu afin d’avoir des professions qui soient des professions.

Les cercles d’influences

Super idée, mais à ne pas prendre trop au pied de la lettre… Par exemple l’occupation de Détective, qui sert de modèle à tous les enquêteurs en général :

  • Proche : Forces de l’ordre
  • Éloigné : Pègre
  • Opposé : Notables

C’est pour cet exemple précis que j’ai tiqué : parce que de personnages de Détectives privé mal vu des Forces de l’Ordre ça existe, et  il y en a aussi à la solde des Notables… Idem sur toutes les autres occupations, le Meneur de Jeu devra modifier le profil afin que cela colle au mieux au style du personnage.

Les compétences

Comme je disais plus haut, pourquoi donc avoir une telle différence dans la répartition des points de compétences…

Style Horreur Lovecraftienne EDUx20 et INT x10 – style Investigation Occulte EDU x 30 et INT x 15 – Style Aventures Pulp EDU x 40 et INT x 20…

Si vous voulez mon avis, une moyenne de EDU x 30 et INT x 25, ça peut le faire…. Ou 480 et 225 points (c’est la moyenne)…

Finitions

Un nom, une nationalité, un sexe ?

Un coup d’œil sur cet article devrait vous aider à trouver un nom pour des investigateurs américains. Attention au ridicule. Et il serait parfois bon de se replonger dans les nouvelles de HPL afin de repérer quelques noms de personnages…

L’utilisation du logiciel de création d’investigateur Byakhee, c’est aussi très pratique.

Conclusions…

Je ne vous conseillerais pas si vous êtes un joueur, de créer tout seul votre personnage dans votre coin. Dans une partie (ou une campagne) de l’Appel, il n’est rien de plus difficile que de démarrer avec un groupe disparate dont les personnages ne seraient pas adaptés à l’histoire qui va se jouer.

Les personnages des joueurs existent en fonction les uns des autres, et ils ont tous un lien. Dans un groupe ont pourra ainsi trouver des PJ avec un lien de parenté, des collègues, des confrères, des amis d’enfance, des associés, etc… Je conseille aussi, très fortement aux joueurs de créer dès le départ, plusieurs investigateurs. Un qui sera joué durant la partie, et l’autre qui sera un PNJ qui correspond régulièrement avec le PJ. En cas de mort brutale ou de folie irrémédiable du Personnage, le Meneur de Jeu pourra activer le PNJ et en confier la gestion au joueur.

En attendant la suite (très prochainement), je vous en conjure, ne créez pas d’Amazone-Ninja-Archéologue ! Ou alors faut un sacré background :

Marion Ravenwood

 

[ad#banniere aout septembre]

5 réponses sur “[Cthulhu v6] le problème de la création de personnage”

  1. Bonjour,

    Je viens de lire ton article et je dois dire que moi aussi j’ai été un peu déconcerté par l’approche de la v6. Dans mon souvenir cela me semblait plus clair dans la version précédente. Pour l’instant je fais créer des PJ pour une partie par forum et j’ai bidouillé certaines trucs pour arrivé au bout. Bref j’ai pris quelques raccourcis :). Je vais devoir relire cette partie des règles de plus près.

  2. Bon article, néanmoins je reste assez partisan de l’approche « a la carte ». Quand je fais des persos avec mes joueurs, je m’arrange toujours avec les règles selon le Rp et l’historique de chacun.
    Typiquement, je ne suis pas les règles dans les trucs comme les cercles d’influence ou les professions.

    En ce sens, le système de Cthulhu v6 me parait vraiment bien fait, car adaptable. Mais je n’ai pas connu les autres…

  3. Sur cet article, les choses sont ramenées à la version 6 de l’Appel, néanmoins c’est un beau débat de fond qu’il faudrait. Perso pré-tiré contre perso préparé par le joueur ? Ou alors, perso préparé avec le MJ, en cooptation avec les autres joueurs ? ou encore, perso autonome, capable de s’intégrer dans n’importe quel scénar ?
    Il n’y a pas que dans l’Appel de Cthulhu que ces questions se posent. Depuis les débuts du jdr, de temps à autres autour de certaines tablées ça pose problème : » pourquoi je dois créer un perso exprès pour ton scénar, j’en ai déjà un et il est bien ! »

  4. Oui c’est l’éternelle question. Même si de plus en plus je suis d’avis de créer des personnages adaptés à chaque partie.
    Maintenant c’est certain que je côté « usage unique » fait un peu kleenex. Difficile de s’approprier pleinement un personnage qu’on jouera quelques parties seulement.
    Sans compter les jeux évolutifs dans lesquels un personnage récurrent est plus indiqué.

    Mais narrativement, c’est un peu galère de devoir justifier le fait que les aventures arrivent toujours aux mêmes personnages.

  5. Je pense avoir trouvé une réponse à cela, même si elle n’est que partielle. En suivant la structure de narration de certaines nouvelles de Lovecraft, je me suis dis qu’il y avait là une piste à explorer.
    C’est le coup du testament ou du journal intime… Le joueur (le personnage joueur) transmet ses connaissances et son histoire à un ami, un parent, par le biais d’un journal laissé en héritage… Dans le jeu, c’est le joueur qui se le transmet à lui-même quand un de ces personnages n’est plus « jouable », il peut créer ainsi une sorte de lignée familiale particulièrement touchée par des phénomènes étranges… Mais au moins, ça va rester cohérent, quand il s’agira d’évoquer des souvenirs…

Les commentaires sont fermés.