Archives par mot-clé : ulule

Meurtre, le jeu de rôle atypique et dramatique

« Meurtre, le JDR atypique et dramatique » est un petit jeu narratif sans MJ pour des parties courtes mais intenses avec une réflexion sur le sens de la violence. Le projet a démarré il y a cinq ans et, avançant plus ou moins rapidement au fil des ans, est aujourd’hui pratiquement prêt à être imprimé.

Il est proposé sous forme d’un système de règles visant à créer des histoires dramatiques (ou tragi-comiques si vous avez le sens de l’autodérision) dans l’univers de votre choix. Le tout livré avec de nombreux exemples pour se familiariser avec le système de jeu ainsi que diverses illustrations d’ambiance.

Le projet est a soutenir sur Ulule : http://fr.ulule.com/meurtre-jdr/

Financée à plus de 540 % sur Ulule – L’Agence Barbare

Si de nombreux jeux de rôle placent les joueurs dans le rôle de policiers ou de représentants de la loi (Berlin XVIII, COPS, Los Angeles 2035, Judge Dredd, Wastburg…), rares sont ceux qui se penchent sur cet anachronisme palpitant qu’est le respect de la loi dans un univers de pure fantasy.

Continuer la lecture de Financée à plus de 540 % sur Ulule – L’Agence Barbare

Les créateurs de Space Up’Era répondent !

Nous vous avons déjà parlé de Space Up’Era ces derniers temps, un jeu de rôle en souscription sur la plateforme de financement participatif Ulule. Nous avons aimé et nous avons voulu en savoir plus sur Yohann et Thomas les créateurs du jeu.

banniere2_ulule_c.1USyS3IjcffC

Sur la partie qui êtes vous de Space Up’Era nous lisons ceci :

Yohann et Thomas, fondateurs de la GRO’TEAM Studio, créée tout spécialement pour ce jeu, sont deux rôlistes passionnés et pervertis par les jeux de rôles depuis 15 et 8 ans respectivement. Maîtres et joueurs, nous nous sommes lancés dans la folle création de Space Up’Era il y a de cela un an, après mûre réflexion de Yohann depuis quelques années. L’idée de base était simple : avoir un jeu de rôle futuriste et barré, où les pingouins règnent sur toute la galaxie grâce à leur technologie.

Et c’est ainsi que nous avons eu le point de départ pour nos questions ( bonne lecture)

Scriiipt : « Qui êtes vous ? »

Thomas : Bonjour, je suis Thomas (Tom), j’ai 27 ans dans peu de temps, et je suis rôliste depuis huit ans et je masterise1 depuis un peu plus de deux ans. Bref, un p’tit jeune !

Yohann : Moi c’est Yohann (Yoh), maître et joueur depuis une quinzaine d’année notamment sur Donjons & Dragons, mais qui a touché et masterisé aussi sur Capharnaüm, Vampires : La Mascarade, Agone, Donjon de Naheulbeuk.

Scriiipt : « C’est quoi exactement GRO’TEAM, on lit dans la page du projet Ulule que vous êtes une entreprise de Jeu de Rôle, vous pouvez nous en dire plus ? »

Yoh : Bah, c’est lié à Space Up’Era en fait. Dès qu’on a voulu rendre la chose plus publique, j’ai pensé à tous les goodies qu’il pouvait y avoir, surtout par rapport à certaines races dont les gens sont dingues. Et pour ça, on voulait que les fournisseurs nous voient comme des professionnels et pas des particuliers.

Tom : Dans un second temps, Space Up’Era a vraiment évolué du point de vue de l’histoire, et les idées de développement ont été mises à part, pour être présentes plutôt dans des extensions, si tout se passe bien pour le jeu.

Scriiipt : « Dites nous en plus sur « Space Up Era », comment vous est venue l’idée ? »

Yoh : A l’origine, c’est une de mes nombreuses idées obscures sorties d’on-ne-sait-où. J’avais commencé dans l’idée d’en faire un jeu amateur, mais le temps passant, l’idée a fini au placard. C’est après avoir retrouvé les fichiers d’origine sur un vieux disque dur et en avoir parlé que Tom m’a botté le postérieur pour le rendre viable auprès de la populace et en faire un vrai de vrai.

Tom : Tout ce qu’il a dit. Surtout la partie bottage de postérieur.

Scriiipt : »Le jeu est-il fini-complet-réalisé-testé ? »

Tom : la partie règles en est à 95 %, il manque encore une petite bricole ou deux à corriger et à peaufiner, et nous en sommes aux parties alphas de test. Le plus long maintenant c’est tout ce qui est l’univers du jeu, toute la chronologie historique est écrite (et 50% des textes qui vont avec), la géographie est avancée à 70% et il reste du travail sur la politique et l’économie.

Yoh : Il a bien résumé le Tom. Mais il nous reste surtout à relire pour éviter les impairs et les doublons entre les différentes parties.

Scriiipt : « Pourquoi être passé par Ulule pour sortir le jeu ? »

Yoh : Nous avons pensé à un moment à passer par une autre plateforme (Kickstarter) mais Ulule nous paraissait plus proche de nos attentes. Sinon le choix d’un financement participatif, c’est simplement pour pouvoir beneficier d’un plus gros soutien financier afin de proposer un produit de meilleur qualité.

Tom : Ulule est réellement une plate-forme très prisée pour le financement participatif en France et en particulier dans le jeu de rôle. D’ailleurs, c’est un site de financement participatif français, donc c’est encore mieux !

Scriiipt : « A quoi va servir le financement (pour de vrai 😉 ) ? »

Tom : A devenir les maîtres du monde ! Haha, pour de vrai, c’est ce qui est réellement écrit dans la partie “Financement” du projet Ulule. Nous deux le faisons réellement pour le plaisir et nous n’allons pas nous payer via le financement. Il est uniquement là pour l’impression et les illustrateurs et la maquette. Tout le reste vient de notre poche. Et de notre tête.

Yoh : à payer les petites mains et le premier tirage. Nous, les auteurs, sommes esclaves et travaillons gratuitement pour le moment.

Scriiipt : « Où est-ce que l’on peut vous voir pour jouer avec vous à Space Up’Era ? »

Yoh : Il suffit de nous contacter sur le mail de la société, d’envoyer un message sur notre page Facebook, sur le forum du jeu ou encore le twitter, vous avez l’embarras du choix pour nous contacter !

Scriiipt : « Que diriez-vous à un rôliste pour l’inciter à souscrire à Space Up’Era ? »

Yoh : C’est un jeu fait par des rôlistes, pour des rôlistes, avec des rôlistes.

Tom : Avec un côté barré, réaliste, stupide, épique.

« et à un « pas-encore-rôliste » ? »

Yoh : la simplicité de nos règles et le fait que ce soit un univers connu permet à un profane de s’y mettre en toute simplicité. Ajoutons à ça que c’est la meilleure invention depuis la Roue !

Tom : Il y a des pingouins de l’espace. Et ils sont maîtres de la galaxie.

Les Margoulins de l’espace !

Scriiipt : « Et vous avez d’autres projets en tête ? »

Yoh : Nous avons déjà entamé le squelette d’une première campagne et d’un supplément pour Space Up’Era et j’ai personnellement déjà un autre jeu, de type medfan cette fois, avec la même structure de règles dans la tête. émoticône smile

Tom : Si je redis “devenir maître du monde”, je suis lourd ?

Scriiipt : « Merci encore d’avoir répondu à ces quelques questions, je vous laisse le dernier mot pour conclure. »

Yoh : Go Go Go sur notre Ulule et faites vous plaisir et aussi à votre grand-mère !

Tom : J’espère que beaucoup apprécieront l’effort que l’on fournit, et surtout sauront s’éclater sur le jeu lorsqu’ils l’auront entre les mains.

  1. NdT : mener une partie de jeu de rôle []

FU, le jeu de rôle – Ulule

FU est un jeu de rôle générique originaire d’Australie ; autrement dit, c’est un système de règles susceptible d’être utilisé dans n’importe quel univers, à votre convenance. Ce système motorise, par exemple, l’excellent jeu de rôle Wastburg, publié par Les XII singes. Il peut être aussi bien être utilisé en l’état, pour une partie rapide prête en quelques minutes, que comme base pour créer un jeu de rôle complet.

 

La traduction de FU en français est disponible sur Internet, libre de droits. Le présent projet prévoit d’en faire un ouvrage richement illustré, enrichi de suggestions pour modifier le système de règles afin de mieux coller à l’univers et à l’ambiance de jeu souhaitée, tout en préservant sa simplicité.L’ouvrage sera au format 21*21 cm ; il fera 80 pages.

 

L’objectif est de faire de cet ouvrage une « boîte à outils » pour permettre à chacun de personnaliser FU en fonction des spécificités de l’univers dans lequel il fera jouer, et de l’ambiance qu’il veut donner à ce jeu.

 

Source : FU, le jeu de rôle – Ulule

 

Quintus Tenebrae – Ulule

Quintus Tenebrae un jeu de société en souscription sur la plateforme de financement participatif Ulule. L’objectif est fixé à 6000 €.

Les Dieux se rassemblent une dernière fois pour s’affronter et décider du sort des mondes connus. Incarnez un de ces titans dans le jeu de société et aidez votre camp à ouvrir la porte qui scelle les secrets …
Nous avons besoin de votre aide pour publier le jeu de société de Camille Claben et Bruno Lima, un jeu de placement où les forces du bien et du mal s’affrontent pour le contrôle absolu du monde.

 Article original sur http://fr.ulule.com/quintus-tenebrae/

Un projet de jeu de société à soutenir sur Ulule. L’idée originale d’influencer le jdr par les actions du jeu de société laisse rêveur, surtout pour tous les rôlistes qui comme nous, trouvent que tout est prétexte au jdr.

Les illustrations de Nesskain (http://nesskain.tumblr.com/) sont sublimes et donnent une sacrée teneur au premier regard que l’on a sur le jeu.

 C’est sur le Facebook de JdR Editions que nous en apprenons plus sur ce jeu

Un jour, un peu par hasard, nous avons rencontré Camille Claben.

L’auteur avait un projet original : un jeu de société dont les parties influenceraient le jeu de rôle qu’il était en train d’écrire. L’idée nous a plu et, après des années d’édition de jeux de rôles, nous avions envie de relever le challenge ! C’est ainsi qu’est né le projet Quintus Tenebrae…

C’est un jeu de placement qui dure une heure environ et rassemble jusqu’à 6 joueurs vétérans ou occasionnels autour d’un plateau représentant la porte qui scelle les secrets de la création. Chaque joueur incarne une des entités du panthéon et doit faire gagner son camp. Il faut pour cela réussir à positionner son pion et amener ses adversaires à placer le leur au même moment sur le même cercle du plateau. Pour y parvenir, il est possible de déplacer des pions neutres et d’anticiper le mouvement des autres joueurs car l’arrivée sur une case provoque des actions, comme attaquer un voisin ou donner des points de vie à un autre. De plus, l’un des autres joueurs est certainement un allié, mais pour le découvrir il faudra déclencher les actions du plateau permettant de regarder ses cartes d’allégeance.
Stratégie, bluff, une pointe de hasard et des heures d’amusement vous attendent !

Le jeu de société est en souscription en version classique et collector, avec des tas d’options et de bonus, dont la possibilité d’être adapté en carte dans le jeu en collaboration avec Camille Claben et illustré d’après photo : le Dieu aura vos traits !