Bella Sylvaeque 1492, un jeu de rôle communautaire à jouer en ligne ?

Bella Sylvaeque 1492 (BSQ1492) est un jeu de rôle communautaire massivement multijoueur dont l’intrigue se déroule dans une Renaissance fantastique, au moment des Grandes Découvertes.

Le scénario prend la forme de Saisons de jeu proposant chacune leur objectif communautaire.

Dans la Saison 1 du jeu « En Route pour les Docks » , vous apprenez un métier artisanal à votre personnage et participer à l’évolution de votre communauté afin de construire une caravelle.

Vous pouvez accéder au portail du jeu Bella Sylvaeque 1492 à l’adresse suivante : http://www.bsq1492.comet y retrouver les serveurs disponibles pour jouer.

Cthulhu Save the World

Pas  de quoi soulever les foules, mais au cas où certains l’auraient manqué : « Cthulhu Saves the World » est un jeu parodie, un rpg réalisé par Zeboyd Games et vendu par par Zeboyd Games.

Cthulhu Saves the World est disponible sur Xbox360, sur PC et sur Google Play (Application à 1,54 €)… Et donc une petite vidéo découverte :

Les Masques de Nyarlathotep en image par RolisteTV

Les Masques de Nyarlathotep

RolisteTV nous propose une vidéo de la campagne « Les Masques de Nyarlathotep » en ouverture ludique… L’ouverture ludique qu’est-ce que c’est ?

C’est l’ouverture d’une boite de jeu de rôle ou d’un livre, et la découverte en direct live (ou presque) du contenu…

Les masques de nyarlathotep – ouverture ludique par RolisteTV

Les Masques de Nyarlathotep

Les Masques de NyarlathotepRetrouvez l’ouverture ludique d’une Campagne mythique pour l’Appel de Cthulhu par les éditions Sans Détour !

De New York à Londres, puis du Caire au Kenya et de l’Australie jusqu’en Chine, affrontez les sombres cultes new-yorkais, la Fraternité du Pharaon Noir ou les Adorateurs du Grand Désert de Sable, jusqu’à défier l’incarnation du Chaos Rampant : Nyarlathotep lui-même !

Partez à l’aventure avec Les Masques de Nyarlathotep et découvrez une campagne entièrement remaniée : 

  • Des scénarios jouables dans n’importe quel ordre
  • Plus de 70 plans et 80 aides de jeu parfaitement détaillés
  • Des centaines de photos d’époque, sélectionnées pour leur précision historique
  • Une espérance de vie revue à la hausse pour les téméraires investigateurs

Les Masques de Nyarlathotep se composent d’une introduction générale et six grands chapitres. Chacun d’eux est présenté dans un livret dédié, et un fascicule complémentaire regroupe toutes les aides de jeu. En bonus, découvrez la boite d’allumettes du Tigre Trébuchant.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur Sans détour

Fanzine disponible au téléchargement Lueurs d’Esteren #1 – Octobre 2012

categorie jeux de rôle

fanzine Lueurs d'Esteren 1

Un sommaire riche pour premier consacré au jeu « Les « , le fanzine disponible au gratuitement ici (ou ici sur Dropbox). Vous pouvez également laisser vos impressions sur le forum des Ombres d’Esteren.

 

 Le Sommaire

Nouvelle :Bienvenue parmi les lueurs …………………… page 3

Issu du forum: La Mer …………………………………….. page 6

Scenario :Haines ……………………………………………… page 9

Univers :Le Domaine de Louarn …………………….. page 23

Figure :Les Sœurs Douleur …………………………… page 32

Grenier: L’Arbaflux …………………………………………. page 35

 

L’équipe :

Rédacteur en chef : Pitche

Rédacteurs : Lugh Lamfota, Doerman, Faelor, Finculin, Iznurda

Illustrateurs : Avrock, Gyamaru, Heedio, Paragon (couverture),Yanshee

Relecteurs : Aldeas, Alederin, Caitlin, Elwe, Ginkoko, Houarg, Iznurda, Kiriane, Mirennor, Pitche, Renegade, Rexdark, Stretcher, Terrea, Throdo, Vevert

Maquettistes : Iznurda, Paragon

Almanach nonofficiel pour les Ombres d’Esteren créé par la communauté. Utilise des contenus protégés par la propriété intellectuelle © Agate RPG, 2010, avec l’aimable permission de l’éditeur dans le cadre de la licence CUVOE.

http://www.esteren.org

Les ENnies awards 2012, bientot les prix !

Nous vous en parlions dans un précédent article “Mais que sont les ENnies ? ” signé Sebhaller, et voici donc la suite en provenance du blog officiel.  Les ENnies,  un des principaux évènements de remise de prix pour les JDR US, remiss à l’occasion de la GENcon.

Voici ci-dessous la liste des nominés:

Prix du Meilleur Scénario (module/aventure)
Prix du Meilleur Supplément ou Accessoire
Prix de la Meilleure Couverture de jeu (ou supplément)
Prix du Meilleur Art (illustration) Intérieur
Prix du Meilleur Blog
Prix de la Meilleure Carte
Prix du Meilleur Ebook
Prix du Meilleur Produit Gratuit
Prix du Meilleur Jeu
  • Cosmic Patrol Core Rulebook (Catalyst Game Labs)
  • Do: Pilgrims of the Flying Temple (Evil Hat Productions)
  • Hollowpoint (VSCA Publishing)
  • Marvel Heroic Roleplaying Basic Game (Margaret Weis Productions)
  • Savage Worlds Deluxe (Pinnacle Entertainment Group)
Prix du Meilleur Pack de Figurines
Prix du Meilleur Monstre/Adversaire
Prix du Meilleur Podcast
Prix du Meilleur Produit
Prix du Meilleur Produit en relation avec le Jeu de Rôle
  • Carnival Arcane (Midnight Syndicate Soundtracks)
  • Complete Kobold Guide to Game Design (Open Design)
  • Cthulhu Wrapping Paper (Gaming Paper)
  • Lords of Waterdeep (Wizards of the Coast)
  • Tales of the Far West (Adamant Entertainment)
Prix du Meilleur Système de Jeu
Prix du Meilleur Scénario
Prix du Meilleur Supplément
  • Agents of Oblivion (Reality Blurs)
  • Cthulhu by Gaslight (Chaosium Inc.)
  • Dungeons and Dragons Player’s Options: Heroes of the Feywild (Wizards of the Coast)
  • GURPS Horror, Fourth Edition (Steve Jackson Games)
  • Star Hero (Hero Games)
Prix du Meilleur Site
Prix de la Meilleure Campagne
Le Produit de l’Année

Et vous ? Vous connaissez ces jeux ? Vous avez des préférences ?

Source :

Critical Hits ( et Cavaleiros das Noites Insones)

Les Ombres d’Esteren en anglais sur Kickstarter et dans les bacs cet été

L’info est tombée sur nos téléscripteurs : la campagne de pour la version anglaise des Ombres d’Esteren est en ligne.

La vidéo promo pour présenter Shadows of Esteren

Ils sont fier (et ils ont raison) d’annoncer :

Historiquement, c’est le premier jeu de rôle français qui bénéficie d’un financement sur cette fameuse plate-forme américaine !
Nous proposerons une date exceptionnelle du Esteren Tour à la prochaine GenCon d’Indianapolis où Esteren aura un stand.

Esteren Tour 2012 GenCon

Shadows of Esteren on Kickstarter until July 29th

[RuneQuest] Le Livre de feu, un site à (re)découvrir

Le livre de Feu - RuneQuest

Le livre de Feu - RuneQuestCe site est déjà ancien, et semble quelque peu à l’abandon. Dommage, car il contient de très nombreuses ressources pour le jeu de rôle RuneQuest… Et ce site c’est Le Livre de Feu

vous voulez des exemples ?

Des cartes, des aides de jeu (Les Enfers Lunars et Bélintar, La Légende des Jumeaux, La Légende de Sheng et du Roi Noir, Les Orlanthis, Fronela et la Forêt Noire, Le TrollBall, Légende des Karethi, Légende de Caméléon, Aides pour la piraterie, Les Peuples des Mers, La cité Casino..)

 Les infos sur Glorantha sont riches et assez bien fournies :

Sur le site les infos correspondent à la 3ème version de RuneQuest, mais il y a d’autres sources plus génériques pour du médieval fantastique.

[JdR] Désormais Kult se dote d’un webzine en français, K’

K le fanzine

KULT le jeu de rôle avait été un vrai bouleversement lors de sa sortie en français en 1995 (éd. Ludis), surtout avec l’avertissement sur la couverture de l’époque :

« déconseillé aux moins de 16 ans »

En plein dans les année 90, avec les débats autour de la soi-disant dangerosité du jeu de rôle, KULT faisait fort… Le jeu n’a pourtant rien de bien méchant, il s’inspire surtout des œuvres de Clive Barker (Livres de sang, Cabale, …). Il y a dans ce jeu, un coté plus gore certes, et plus étrange… Si l’on compare à l’Appel de Cthulhu, là où les investigateurs s’arrêtent quand ils sont devenus fous, dans « Kult« , l’aventure commence avec la folie. Intéressant, mais conseillé à des joueurs matures qui comprennent bien les tenants de la mythologie mise en place…

Clive Barker
Clive Barker "Avec Les livres de sang, il propose un panorama complet du fantastique contemporain, dont il évoque tous les aspects à chacune des nouvelles de ses recueils."

Et voilà qu’un site et une équipe de rôlistes se décide à ouvrir une nouvelle fois la Porte vers d’autres réalités. Et c’est « La Citadelle« .

Et c’est du beau travail qu’ils nous proposent, un fanzine qui porte le nom de K’… Et c’est téléchargeable, c’est gratuit, c’est bien écrit et documenté, c’est en pdf, et ça fait 96 pages… Bon, ce n’est pas écrit avec du sang sur de la peau humaine, mais cela n’enlève rien au talent des auteurs de K’ le Fanzine (cliquez dessus pour télécharger).

 K le fanzine

Au sommaire des 96 pages :

2 / EDITO

4 – 27 / ELYSEUM

5 : Kult, présentation du jeu

8 : Kult, les secrets révélés

17 : Entretien avec les auteurs

28 – 42 / METROPOLIS

29 : L’introduction

34 : Techniques de narration avancées

38 : Infestation

43 – 87 / INFERNO

44 : La Cathédrale Obscure

62 : Train de Nuit

88 – 93 / Limbo

89 : Inspirations

Ce n’est pas tout, il va falloir suivre de près le site et le forum, pour être au courant de toutes les nouveautés… Et du matériel à télécharger…
Nouvelle version compilée du Livret de Règles   Fiche de Personnage  Supplément 1 : 3 aventures        Hohenschönhausen par Sheltem
Ecran du Meneur de Jeu côté MJ      Ecran du Meneur de Jeu côté Joueurs (illustration de François Launet)

[Et si c’était un JdR ?] Papa Schultz / Stalag 13

stalag 13

Papa Schultz ou Stalag 13 (Hogan’s Heroes) est une série télévisée américaine en 168 épisodes de 25 minutes, créée par Bernard Fein et Albert S. Ruddy.

En France, la série a été diffusée à partir du 29 juin 1987 sur Canal+ sous le titre Stalag 13, ainsi que sur RTL Télévision, puis rediffusée sur M6 sous le titre Papa Schultz. Elle fut rediffusée sur la chaîne Virgin 17 du 4 janvier au 28 août 2010 et sur Direct 8 du 1er septembre 2010 au 1er janvier 2012 et de nouveau depuis le 20 mars 2012.

Durant la Seconde Guerre mondiale, en Allemagne : officiellement, le Stalag 13, un camp allemand de prisonniers de guerre alliés, est dirigé d’une main de fer par le Colonel Klink et le Sergent Schultz… Officieusement, ils sont manipulés en beauté et avec art par le Colonel Hogan et ses hommes, des prisonniers américains, français et anglais, qui entrent et sortent du Stalag au gré de leurs missions de sabotages ou de leurs rendez-vous galants.

Cette série est une parodie voulue par plusieurs acteurs jouant dans la série. En effet, plusieurs d’entre eux ont connu l’enfer des camps de concentration (John Banner) ou alors ont fui l’Allemagne nazie avant qu’il ne soit trop tard (Werner Klemperer, fils du chef d’orchestre Otto Klemperer qui fuit les persécutions nazies).
La série a été tournée dans les studios 40 Acres de la ville de Culver City en Californie.

 

Casting :

Bob Crane : Colonel Robert Hogan

Colonel Robert E. Hogan

Le Colonel Robert E. Hogan (armée de l’air des États-Unis), matricule no 0876717, officier responsable des prisonniers, et le leader du groupe.

Né à Bridgeport (Connecticut), il a vécu près de Cleveland (Ohio). Il a été abattu lors d’un raid sur Hambourg. Au contraire du colonel Klink, Hogan est un colonel « trois étoiles ». Son nom de code dans le réseau est « Papa Ours ».

Le colonel Hogan était le commandant du 504e groupe de bombardiers qui avait été affecté au « Projet Manhattan »1.

John Banner : Sergent Hans Schultz
Sergent Schultz

L’Oberfeldwebel Hans Georg Schultz, numéro de matricule 23781 est un sous-officier2 de 150 kilos maladroit et très peu porté sur la chose militaire. Schultz est un homme ayant fondamentalement bon cœur qui, lorsqu’il est confronté à des preuves d’activités secrètes des prisonniers, regarde tout simplement de l’autre côté, répétant: « Je n’entends rien, je ne vois rien, je ne sais rien ! »3 afin d’éviter d’être blâmé pour les choses que les prisonniers ont obtenu, et qui pourraient lui valoir un aller simple pour le Front de l’Est. Il devint finalement un slogan de la série.

Comme le colonel Klink, il est un vétéran de la Première Guerre mondiale. Sa ville natale est Heidelberg, et dans la vie civile, il est propriétaire de la plus grande et meilleure usine de fabrication de jouets d’Allemagne, le Schatzi Toy Company. Au début de la guerre, Schultz est involontairement rappelé au service militaire et perd le contrôle de son usine de jouets qui est convertie pour un usage militaire. Il a une femme, Gretchen et cinq enfants qu’il ne voit que rarement en congés. LeBeau se réfère à Schultz en tant que social-démocrate, un parti interdit par les nazis en 1933, et Schultz à plusieurs reprises s’avère très dégoûté par Hitler en particulier, et les Nazis en général.

Schultz porte un fusil Krag-Jørgensen qu’il ne charge jamais et qu’il a tendance à égarer ou même à le confier aux prisonniers de guerre quand il a besoin d’utiliser les deux mains (« Rends-moi mon fusil, ou je tire ! »).

Robert Clary : Caporal Louis LeBeau

Le Caporal Louis LeBeau de l'Armée de l'Air Française, matricule n°19176546
Richard Dawson : Caporal Peter Newkirk

Le Caporal Peter Newkirk de la Royal Air Force
Ivan Dixon : Sergent James « Kinch » Kinchloe

Le Sergent James « Kinch » Kinchloe est principalement responsable des communications (radio, télégraphe et autres formes de communications électroniques)
Larry Hovis : Sergent Andrew Carter (lieutenant dans le premier épisode)

Le Sergent Technique américain Andrew J. Carter (lieutenant dans l'épisode pilote) est chargé des munitions et de la fabrication de bombes
Werner Klemperer : Colonel Wilhelm Klink

L'Oberst (colonel) Wilhelm Klink est un ancien de la Luftwaffe

L’Oberst (colonel) Wilhelm Klink est un officier de la Luftwaffe, de lignée aristocratique (Junker) d’origine prussienne, Klink est un arriviste. Il est né à Leipzig dans les années 1890, bien qu’il se réfère à Düsseldorf, où il a étudié au Gymnasium4, (43e diplôme dans sa classe) comme sa ville natale. Après avoir échoué aux examens d’entrée pour étudier le droit et la médecine, il a reçu un rendez-vous du Kaiser Wilhelm II dans une école militaire, et grâce à l’influence de son oncle, le barbier du Bürgermeister, il a obtenu la 95e place… de plus il est le seul de sa promotion qui n’a pas atteint le grade de général. Toutefois, lorsqu’il a été interrogé par le Colonel Hogan, le colonel Klink admet que beaucoup de ses camarades de classe de rang supérieur ont été tués au combat ou fusillés par Hitler.

  • Kenneth Washington : Sergent Richard Baker
  • Leon Askin : Général Burkhalter
  • Howard Caine : Major Hochstetter
  • Walter Janowitz : Oscar Schnitzer
  • Bernard Fox : Colonel Crittendon
  • Cynthia Lynn : Helga
  • Sigrid Valdis : Hilda
  • Anne Rogers : Lady Leslie Chitterly
  • Kathleen Freeman : Gertrude Linkmeyer

Et si c’était un jeu de rôle ?

Papa Schultz le Jeu de rôleC’était tellement évident, qu’on dirait que personne n’y a pensé… Mais je vous en prie, si vous avez entendu parlé ou lu quelque chose sur un éventuel jeu de rôle Stalag 13 /Papa Schultz, faites-le nous savoir.

Il existe assez peu de jeux de rôle ayant pour thème la seconde guerre mondiale… Nous connaissons le jamais traduit « Behind Enemy Lines », très limité, il permet surtout de jouer les soldats américains. Il existe aussi le « GURPS World War II », qui se veut très réaliste, permettant de tout jouer dans la période concernée. Et « Grim Ordeal », qui lui est une uchronie, où les héros sont des britanniques luttant contre l’empire Japonais….

 Mais tout cela est finalement trop sérieux, trop réaliste… et probablement trop sombre car cette période de conflit mondial fut tellement meurtrier que… Que quoi ? Aurions-nous oublié « La Grande Vadrouille », « Le Mur de l’Atlantique », « La Septième Compagnie », « Papi fait de la Résistance », etc… Et donc aussi « Stalag 13″…

168 épisodes démontrent facilement que l’on peut trouver au moins 168 idées de scénario et toujours faire rire avec un thème aussi dramatique : « Des prisonniers de guerre dans un camp allemand qui aident la résistance et font de l’espionnage plutôt que d’essayer de s’évader »… C’est-à-dire l’exact contraire du film « La grande évasion ».

Dans la série, très peu de violence, ou alors elle est drôle… bombes, sabotages, bombardements… on n’y voit jamais de morts (même si on peut facilement imaginer qu’il y en a)… La Gestapo est tournée en ridicule, les soldats prisonniers essayent de convertir les soldats allemands en alliés…

Les personnages sont aussi tous très complémentaires, saboteurs, chimistes, imitateurs, escrocs, pickpockets, couturiers, faussaires, les compétences ne sont pas forcément des compétences de combat. Ce qui signifie que l’on peut très bien faire plus de 100 scénarios sans combats et avec du bagout…

Le fait que l’action semble se situer dans un lieu unique n’est pas un obstacle, car en réalité, grâce à leurs réseaux de tunnels, les « prisonniers » du stalag 13 vont où ils veulent… Dans la ville d’à coté, et même à Berlin ou à Paris, tout est possible. Le principe des personnages qui interprètent des « prisonniers » de guerre n’est pas non plus une limitation, puisqu’ils viennent de nationalités différentes. Seuls les personnages afro-américains sont plus limités dans leurs déplacements, mais même Kinch a pu se rendre à Paris lors d’un épisode… Les personnages peuvent aussi être des allemands qui font partie de la résistance ou des agents doubles…

Plus d’infos :

  1. Dans la réalité, la 504e de bombardiers était affectée aux opérations de la Guerre du Pacifique en 1944, et n’a jamais été envoyé en Europe, tandis que ce fut la 509e unité qui fut chargée de larguer la bombe atomique (créée dans le cadre du « projet Manhattan ») sur le Japon en août 1945 []
  2. appelé sergent dans la version française, mais en fait un adjudant-chef []
  3. ou, plus souvent quand la série continue, tout simplement « je ne sais rien à rien ! » []
  4. lycée []

Mais que sont les « ENnies » ?

song of ice and fire

Ce ne sont pas exactement des oscars mais des prix décernés aux meilleurs jeux de rôle de l’année. Ils existent depuis 2001 et c’est un jury américain, composé de joueurs (expérimentés ou non) et pas de professionnels, qui élisent les lauréats et donc forcément ils ne jugent que les jeux édités dans leur langue.

Les ENnies sont classés par catégorie comme par exemple : La meilleure aventure, la meilleure aide de jeu ou accessoire de jeu, la plus belle couverture, le plus beau blog lié à un jdr… Le prix le plus attendu étant « le meilleur jeu de rôle de l’année ».

Il existe pour chaque catégorie 6 prix : or, argent, 3 bronzes et un « honorifique »

Certains de ces livres paraissent ensuite en français comme le Guide du monde pour le jeu Trône de fer (« A Song of Ice and Fire Campaign Guide » en anglais) médaille d’or de la meilleure couverture de livre, meilleur produit de l’année, et meilleur montage. Mais la plus part reste dans l’ombre en attendant qu’un éditeur les traduise.

song of ice and fire

On remarquera parmi les vainqueurs 2011 :

La médaille d’or dans la catégorie meilleur jeu de rôle de l’année « The Dresden Files RPG », un jeu de rôle basé sur les livres de Jim Butcher trouvable en France aux éditions Bragelonne (les livres pas le JDR), dans son monde la magie est bien réelle tout comme les vampires, les loups garous, les esprits, les fées et en gros tous les monstres mythique. L’essentiel des gens est bien entendu ignorant de cette réalité et il faut qu’il le reste. Chaque faction a ses propres buts et sa propre forme de gouvernance. C’est un jeu politique / action. Il a reçu aussi le prix du « Meilleur jeu nouvellement créée » (or), « Meilleures ventes » (argent), « Meilleures règles » (or), « Meilleure écriture » (or) et « Produit de l’année » (argent). Pas moins de 6 prix pour un même jeu.

Dresden Files RPG
Et « The Laundry« , médaille d’argent du meilleur jeu. Son nom peut se traduire par la buanderie ou le service de nettoyage. On y joue les membres d’un service secret au sein des services secrets britanniques qui « nettoie » les incarnations des démons, zombies, Grands Anciens mal lunés qui débarquent dans notre monde, une sorte de Men in Black du paranormal. C’est un jeu enquête / action. Il a reçu aussi le prix de « la plus belle couverture » (bronze), « Meilleur jeu nouvellement créée » (argent).

Laundry RPG

Une curiosité en fin de classement avec le prix spécial du jury attribué au jeu « Smallville RPG ».

smallville RPG

Chaque année, le palmarès fait découvrir de grands jeux. Cette année les récompenses seront décernées le 13 juillet 2012.

Une affaire à suivre donc…

Liens : http://www.ennie-awards.com/blog/ pour l’actualité et http://www.ennie-awards.com/blog/who-we-are/history-of-winners/2011-nominees-and-winners/ pour tous les prix décernés en 2011.