The Two-Headed Serpent – une campagne pour Pulp Cthulhu (en VO)

Chaosium Inc propose avec The Two-Headed Serpent une campagne épique autour du globe entre « Indiana Jones » et « Hellboy » jouable avec Pulp Cthulhu.

Pulp Cthulhu c’est un supplément pour Call of Cthulhu (7ème édition anglaise), permettant de jouer une campagne dans un esprit pulp : des aventures débridées dans des cadres exotiques, des héros durs à cuire et des femmes fatales…

Continuer la lecture de « The Two-Headed Serpent – une campagne pour Pulp Cthulhu (en VO) »

[Pulp] Rick O’Connell

Rick-o-ConnellBiographie « sélective » et approximative

Richard O’Connell etait un aventurier américain connu aussi sous le nom de O’Connell ou Ricket et il a été un court moment colonel de la Légion étrangère française (son grade de départ était Caporal). Il était marié à Evelyn Carnahan O’Connell et avec laquelle il a eu un fils, Alex O’Connell. Tout au long de sa vie, O’Connell a traversé de nombreuses aventures et visité de nombreux endroits exotiques…

medjaiNé à Chicago, Illinois, la vie du jeune O’Connell a été radicalement modifiéemedjai-tatouage quand son père Jack O’Connell a quitté sa famille (Il avait semble-t-il honte d’être stigmatisé parce qu’il était un Medjai) quand Rick avait dix ans. Peu de temps après, la mère de O’Connell est morte de causes inconnues, laissant son fils grandir dans un orphelinat du Caire, en Egypte. Dans l’orphelinat, O’Connell a également été marqué comme un Medjai avec leur tatouage rituel.

Plus âgé, O’Connell a connu plusieurs aventures aux côtés de son ami et complice Izzy Buttons, en commettant divers méfaits, comme le vol de banque par exemple. En 1923, Il s’engagea  dans la Légion Étrangère et il se retrouva lancé dans une expédition avec sa compagnie sous les ordres du Colonel Guizot à marcher vers une ancienne nécropole égyptienne connue sous le nom Hamunaptra.

Quelques liens qui peuvent s’avérer pratiques et utiles :

[Inspi Cthulhu] Le sixième continent, le pays des temps oubliés

Durant l’année 1916, les rescapés d’un cargo coulé par un sous-marin se sont rendus maîtres de ce dernier et accostent sur l’île de Caprona. Les rescapés découvrent un monde préhistorique, peuplé de dinosaures et d’hommes primitifs.

Le Sixième Continent (The Land That Time Forgot) est un américano-britannique réalisé par Kevin Connor, sorti en 1975. L’histoire est adaptée d’un roman éponyme d’Edgar Rice Burroughs, le premier de la trilogie du Cycle de Caspak. Le scénario a été adapté par l’auteur de fantasy Michael Moorcock.

Le film

Le film débute ainsi : « Un gardien de phare sort de la mer une boite contenant un manuscrit datant de la Première Guerre mondiale ».

L’histoire : Un cargo britannique est coulé par un sous-marin allemand mais les rescapés parviennent à prendre le contrôle du submersible. Ils ordonnent au capitaine Von Schoenvorts de faire route vers l’Antarctique mais son second, Dietz, sabote la boussole, causant la dérive du sous-marin. L’équipage accoste sur une île mystérieuse, référencée sur aucune carte, peuplée d’animaux préhistoriques et d’hommes de Neandertal.

Production : Amicus Productions, Edgar Rice Burroughs Inc.

Scénario : James Cawthorn, Michael Moorcock

Musique : Douglas Gamley

Pays : Etats-Unis d’Amérique | Royaume-Uni

Casting :

  • Doug McClure : Bowen Tyler
  • John McEnery : Capitaine Von Schoenvorts
  • Susan Penhaligon : Lisa Clayton
  • Keith Barron : Bradley
  • Anthony Ainley : Dietz
  • Bobby Parr : Ahm
  • Declan Mulholland : Olson

Cultiste ?

Terriblement cette aventure qui reprend la trame classique des « Continents Perdus » et autre « Terre Creuse », avec en plus le contexte de la première guerre mondiale. D’où les méchants allemands dans leur U-Boot et les gentils anglais qui réussissent à s’emparer du dit sous-marin…

Le film (en VO non sous-titrée) dans son intégralité :

Armement des sous-mariniers

Les Luger Marine (P08/1914 Marine ou P08/1916 Marine)

  • Type de l’arme : Pistolet automatique
  • Chargement : Magasin amovible dans la crosse
  • Munition : 9 mm Parabellum (1d10) en version militaire ou 7,65 mm Parabellum (1d8) en version commerciale
  • Modificateur de précision : 0%
  • Cadence : 2
  • Enrayement : 99 +
  • Portée : proche
  • Solidité : 10
  • Capacité : 8
  • Rechargement : 1 action
  • Dissimulation : – 5 %

Comme son nom l’indique il s’agit d’une version du Luger spéciale pour la marine allemande. Il se distingue par un canon plus long (6 pouces, 15 cm) et par la présence d’une hausse variable. Il pouvait être pourvu d’une crosse qui lui donne un bonus de +5 % en précision lors d’un tir ajusté. La production de cette arme cessa en 1917, son emploi a été très limité puisque seule la marine l’utilisa. Il n’était plus utilisé de manière régulière en 1939, même si on le voit encore en dotation dans certaines unités de Parachutistes  ou Kommandos allemands durant la seconde guerre mondiale.

Luger

 Le Sous-marin allemand :

Type U-9
Longueur 57,38 mètres
Maître-bau 6 mètres
Déplacement 493 t (surface), 611 t (plongée)
Vitesse 14,2 nœuds (surface)
8,1 nœuds (plongée)
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes lance-torpilles de 450 mm avec 6 torpilles
1 canon de 50 mm SK L/40 gun
1 canon de 37 cm Hotchkiss
Autres caractéristiques
Équipage 29 hommes

Lasser, détective des dieux, Tome 1 : Un privé sur le Nil

Un privé sur le Nil Sylvie MILLER & Philippe WARD

Jean-Philippe Lasser, est un détective privé un peu minable qui se voit confier une grosse affaire. Ça commence comme du Philippe Marlowe, mais tout ce gâte quand la déesse Isis (en personne) l’engage. Et nous voilà de plein pied dans un super mélange des genres qui ne déplaira pas aux connaisseurs des romans des Weird Tales et fans des pulps
Le tome 2 est prévu pour mars 2013 et le tome 3 pour 2014. L’illustration de couverture a été réalisée par Ronan Toulhoat, le dessinateur de la série Block 109.

Lasser, détective des dieux, Tome 1 : Un privé sur le Nil
Accepter cette enquête allait bouleverser ma petite vie
pénarde. Ou pire : me mettre en danger. Peut-être valait-il mieux
décliner gentiment et renvoyer la dame chez elle — encore que, vu le
personnage, je ne voyais pas trop comment m’y prendre.
[schema type= »book » url= »http://www.librairie-critic.fr/index.php/un-prive-sur-le-nil-lasser-detective-des-dieux.html » name= »Lasser, détective des dieux, Tome 1 : Un privé sur le Nil » description= »1935, Le Caire. Jean-Philippe Lasser, détective privé de seconde zone, hante le bar de l’hôtel où il a posé ses valises et ses bureaux, en attendant le coup qui rapportera gros. Pour le moment, il ne décroche que des petites affaires, celles que tous ses confrères ont refusées… La dernière en date pourrait bien changer la donne : la déesse Isis en personne vient lui demander de retrouver le très convoité manuscrit de Thot. Or, si l’opportunité peut le rendre plein aux as, elle peut aussi le laisser sur le carreau. Malgré ses réticences, il n’est pas en mesure de refuser : dans cette Égypte pharaonique où les Dieux marchent parmi les hommes, quand les premiers ordonnent, les seconds obéissent. Délaissant son précieux seize ans d’âge, il se lance dans une succession d’enquêtes rocambolesques qui le verra peut-être devenir le seul, l’unique, détective des dieux ! 336 pages, prix : 17 €  » author= »Sylvie MILLER, Philippe WARD » publisher= »Critic » pubdate= »2012-11-15″ edition= »LASSER, DETECTIVE DES DIEUX » isbn= »979-1-090648-02-9″ hardcover= »yes » ]

Où acheter LASSER, Un privé sur le Nil ?

La Nuit du Nyctalope

nyctalope

See on Scoop.it – SCRiiiPT

Rivière Blanche, editeur de livres de science-fiction…

[quote] La Nuit du Nyctalope rassemble 13 nouvelles mettant en scène Leo Saint-Clair, le premier super-héros français des années 1920 et 1930. La première est la réédition d’un texte rare de 1944 par le créateur du personnage, Jean de la Hire, dans lequel Léo sauve une jeune femme des griffes d’un sorcier dans le Paris de l’Occupation.[/quote]nyctalope

 

[quote]Jean de La Hire (1878-1956) fut, en son temps, l’un des romanciers les plus de populaires de France, écrivant plus de cent livres par an, certains tirés à 100.000 exemplaires, parcourant la France dans sa voiture de sport signant des autographes. Le personnage de Léo Saint-Clair, Le Nyctalope, qu’il créa en 1910, est, avec sa vue surhumaine, son coeur artificiel, ses pouvoirs occultes et son superpatriotisme le premier super-héros de la fiction populaire.[/quote]

 

Auteur : Jean de La Hire

Noire 41. La Nuit du Nyctalope
ISBN-13: 978-1-61227-108-8
300 pages

 

Attention (risque de spoiler)

Nyctalope est un héros de Jean de La Hire (Adolphe d’Espie de La Hire) qui n’a pas gagné la même reconnaissance, ni la même célébrité que Rocambole, Rouletabille, Arsène Lupin et Fantômas, et pourtant il le mérite. Le Nyctalope a également le mérite d’être connu comme le premier super-héros dans l’histoire de la littérature «  » française, et de devancer ainsi des combattants du crime tels que Doc Savage de plus de dix ans.

 

Le Nyctalope est en fait Léo Saint-Clair (ou Sainte-Claire en fonction de l’édition), un combattant du crime qui peut voir dans l’obscurité et, comme il est révélé plus tard, arbore un cœur artificiel.

Selon la chronologie interne de la série, le nyctalope, est né vers 1878 (même si l’un des derniers livres lui donne pour naissance l’année 1892). Ses aventures se déroulent à peu près entre 1898 et 1943.

Saint-Clair fait sa première apparition dans Le Mystère des XV (Le Mystère De La XV) (1911) dans lequel Oxus tente de conquérir Mars et d’élever une race nouvelle de surhommes. Ce livre présente un crossover avec les Martiens de HG Wells.

Oxus était paru dans « L’Homme qui peut vivre dans l’eau » (1908), qui a eu lieu 25 ans avant et où apparaissait également le père de Léo, Jean Sainte-Claire. Dans ce roman, Oxus et le moine fou Fulbert (qui a greffé des branchies de requin sur une malheureuse victime, la transformant en Hictaner, un homme amphibie).

Après un intervalle de dix ans au cours de laquelle La Hire a écrit d’autres romans, le Nyctalope réapparait dans Lucifer (1921). Là, il a affronté le baron Von Glo Warteck qui, à partir de sa citadelle aux Bermudes, a tenté d’asservir l’humanité avec ses rayons Omega.

Plus de romans ont suivi, avec l’introduction de méchants et de périls encore plus incroyables, tels que Leonid Zattan, le mal incarné, Titania la Princesse Rouge, la reine des Hashshashins, son fils Belzébuth, et Gorillard le Mastodon. Dans Les Mystères de Lyon (1933), le Nyctalope a combattu Alouh t’ho,  une impératrice chinoise née en 1852.

En 1943, Le Roi de la Nuit, le Nyctalope vole vers Rhéa, une planète jusqu’ici inconnue, dans un vaisseau spatial à anti-gravité.

Et notez également : Il est un des personnages centraux de la bande dessinée La Brigade Chimérique (2009-2010). Donc, si vous souhaitez jouer au jeu de rôle de la Brigade Chimérique, vous savez ce qu’il vous reste à faire….

See on riviereblanche.com

[Pulp] Le Docteur Mystère

Paul_d'Ivoi

1900, un nouveau combattant du crime apparait sur la scène pulp française, Le Docteur Mystère. (Paul d’Ivoi – Docteur Mystère)

Le Docteur Mystère – Voyages excentriques Volume VII

Et il est également possible de consulter/télécharger sur le site de la BNF
Voyages excentriques. Le docteur Mystère
Voyages excentriques. Le docteur Mystère
Source: Bibliothèque nationale de France

[quote] Source Wikipédia

Paul_d'IvoiPaul d’Ivoi, de son vrai nom Paul Deleutre, est un romancier français, né le 25 octobre 1856 à Paris, mort le 6 septembre 1915 à Paris. Il est inhumé au Cimetière des Batignolles.

Entre 1894 et 1914, il publia les 21 volumes qui forment la série des Voyages excentriques, qui exploitent le filon des Voyages extraordinaires de Jules Verne. En 1894, le premier volume de la série, Les Cinq sous de Lavarède, écrit en collaboration avec Henri Chabrillat, lui valut la célébrité. Ce sera le plus réaliste de ses romans, les suivants (Le Diamant d’Osiris, Le Corsaire Triplex…) s’engageant de plus en plus jusqu’aux Dompteurs de l’or dans une veine scientifique colorée de fantaisie délibérément naïve qui préfigure déjà Blake et Mortimer.[/quote]

La Conspiration des milliardaires – Tome I

Gustave Le Rouge

See on Scoop.it – SCRiiiPT

Premier article d’une série consacrée aux divers pulps à la française en débutant par le début du XXème siécle.

 

An 1900:

Le milliardaire américain William Boltyn utilise la technologie et la puissance des média pour tenter de devenir le maître du monde. (Gustave Le Rouge & Gustave Guitton – La Conspiration Des Milliardaires)

 

Comme quoi, la théorie de la conspiration ne date pas d’aujourd’hui, ni de Dan Brown…

Je vous recommande particulièrement de télécharger le roman (gratuitement) en passant par le site de fr.feedbooks.com…

[quote]Cette saga en quatre volumes est le premier roman de Gustave Le Rouge, auparavant, il n’a publié que quelques nouvelles; il l’écrit d’ailleurs en collaboration avec Gustave Guitton. William Boltyn, milliardaire, veut devenir l’homme le plus riche et le plus puissant de la planète, et pour cela, il oeuvre à l’armement à outrance des USA, seul pays digne de dominer le monde civilisé, c’est à dire la vieille Europe. Mais son projet de loi est rejeté. Il convoque alors les principaux magnats américains et leur propose un complot à la hauteur de ses grandioses desseins. La lutte sera terrible, les inventions se succédant à un rythme vertigineux. «Chariot psychique», train ultra-rapide, sous-marin, train étanche subatlantique, robots, toutes les ressources du génie scientifique seront mises en oeuvre. Et l’histoire prouvera que l’argent et la puissance commerciale ne sont pas toujours suffisants pour vaincre…[/quote]

 

Pour quels jeux de rôle ?

Maléfices, Achéron, Chill, Appel de Cthulhu, Crimes, Arkhéos ? Très bonne idée… et pourquoi pas Brigade Chimérique…

 

See on www.feedbooks.com

Bang Bang Press : le pulp se décline en numérique avec Walrus

See on Scoop.it – SCRiiiPT

Le Morse, c’est l’aventurier qui manquait à l’Agence tous risques…

 

A lire sur www.actualitte.com :

[quote] »C’est l’histoire d’une maison d’édition sulfureuse, qui aurait pu mourir de sa triste mort et sombrer dans l’oubli. Bang Bang Press est devenu un symbole de la contre-culture américaine, nous raconte le Studio Walrus, qui affirme avoir racheté la structure et son fonds de catalogue, mais ne présente pour le moment que deux titres, en version numérique. »[/quote]

Je retiens principalement deux titres au pitch qui donne vraiment envie. Du pur totalement déjanté. Et une mine d’or d’ rôliste, soit pour inventer quelque scénario et aventures, ou pour personnaliser des personnages hauts en couleur…

 

Miami Heat – Palmer McGrady

[quote]Edgar Ramirez est avocat le jour, tueur à gages la nuit. Armé d’une paire de dés, d’une batterie de flingues et accompagné par son chimpanzé domestique Chégé.[…][/quote]

Pan-Amerikan Rally – Spike Bonham-Carter

[quote]Dans un univers apocalyptique et dégénéré à la « Mad Max » où le pétrole et le dollar sont les rois, une course s’organise sous l’oeil des caméras du monde entier. Les meilleurs pilotes (mais aussi les plus sadiques et les plus têtes-brûlées) des cinq continents viennent s’affronter au cours du Pan-Amerikan Rally, une course à mort à travers tout le continent au volant d’engins blindés sur-armés.[…][/quote]

 

[sources]…

See on www.actualitte.com