[Inspi] Thale, un film de Aleksander Nordaas

Thale le film

Après les Trolls, voici encore une créature des mythologies nordiques revisités par le cinéma scandinave.

Avec Thale, ce sont les Huldres, ou plus précisément d’une Huldra (femme Huldre) dont il s’agit (cf la définition de wikipédia):

les femmes huldres, ou huldras (mot qui dérive d’une racine norvégienne signifiant « couvert », « caché », et dont les synonymes sont skogsrå ou skogsfru, ce qui signifie « dame de la forêt » et Tallemaja, qui veut dire « pin Marie ») sont ravissantes et aiment se travestir en bergères pour séduire les jeunes pâtres, qui sont toujours charmés (les huldres usent même parfois de musique pour ensorceler leur proie1) avant de voir la queue de vache (ou de renard si la légende est suédoise et non norvégienne) qui dépasse des jupons de leur dulcinée (qui a généralement aussi le dos creux, ce qui donnerait une autre origine au nom de ces créatures puisque hul signifie « creux »). S’ils acceptent cette infirmité, ils seront comblés car l’huldra se révèle presque toujours une épouse et une mère parfaite (il arrive cependant dans certaines légendes qu’elle décide de faire rôtir ses enfants). Dans d’autres légendes, il arrive qu’une huldre accepte la demande en mariage d’un humain à condition qu’il passe une épreuve pendant une période où ils seront séparés (cette épreuve peut consister à ne parler à personne de leur mariage prochain). Elle vérifiera le résultat au milieu de l’hiver. S’il ne le réussit pas, l’huldra repart, furieuse.

Le :

Deux nettoyeurs de scènes de crime vont découvrir une cave cachée sous une cabane perdue dans une forêt. Dans cette cave se cache une mystérieuse jeune fille, et elle est un secret que d’aucun pourraient aller bien loin pour garder.

Titre original : THALE

  • Réalisateur : Aleksander Nordaas et Scénariste : Aleksander Nordaas
  • Genre(s) : | Mystère | Thriller, sortie prévue le  17 février en Norvège
  • Durée : 76 min
  • Pays : Norvège Langue(s) : Norvégien (pour l’instant sous-titré en anglais)
  • Casting : Silje Reinåmo ( Thale) et les deux nettoyeurs Jon Sigve Skard (Leo), Erlend Nervold (Elvis)
L’histoire que Aleksander Nordaas nous raconte est basés sur le principe que les créatures mythiques (dans ce cas un esprit de la forêt connue sous le nom Huldra)  non seulement existent, mais sont en fait des ramifications génétiques de notre propre arbre généalogique. L’objectif de Nordaas est de créer une déconstruction réaliste des mythes et des légendes, avec lesquels  il a grandi, tout cela emballé comme un thriller discret.
Thale, film de Aleksander Nordaas
Réalisé avec un budget minuscule par un réalisateur et une équipe très talentueux, le premier trailer de Thale était par nécessité, très basique, avec peu d’effets (pour la simple raison qu’ils n’existaient pas… Jusqu’à maintenant).
Le film maintenant étant terminé et une sortie nationale à venir (en Norvège), Nordaas a réalisé le premier trailer complet (ci-dessous) et la première affiche promo (voir ci-dessus).
Et comme dit notre ami E.R. sur sa page Facebook :
Si c’est à la « Let Me In », je prends !

Pour quels jeux de rôle ?

Le fait que le film se passe de nos jours limite un peu le nombre de jeux de rôle. Entre fantastique et explication scientifique de la mythologie, le film donne aussi quelques pistes assez intéressantes pour une écriture de scénario de jeu de rôle.

Quel que soit le jeu choisi, il sera intéressant de démarrer de manière classique et ensuite de distiller l’étrangeté de la situation petit à petit.

Plus d’infos :

 

[Culture SF] Le Journanal du Markus et de la SF

Rien que le titre de ce site devrait vous interpellez positivement. Markus Leicht est un auteur français de Science-Fiction, écrivain et nouvelliste de SF et de Fantastique, il est actuellement libraire à Lyon comme le dit la page qui lui est consacré sur wikipédia.

Mais il a également sur le feu en ce moment un site : »Le Journanal du Markus et de la SF« , attaché lui même à un index de la SF (Les collections de SF) mais surtout un webzine en préparation : »Les Soleil d’Infernalia – Webzine des Murènes« .

 

Le Journanal du Markus et de la SF
Le Journanal du Markus et de la SF

Depuis 2009 1996, le Journanal c’est de l’actualité quotidienne sur les nouveautés et sorties BD, livre, ciné de SF, de fantastique. Rien n’est oublié, y compris les évènements culturel liés justement aux cultures de l’imaginaire qui nous sont si chères.

C’est facile à lire, agréable et pratique. A tel point que je regrette de ne pas l’avoir découvert plus tôt.

Vous savez maintenant presque tout ce qu’il y a à savoir.. Non… encore une chose, Markus Leicht a concocté un ouvrage « pratchettien » au titre très parlant. de « Peronnik l’Idiot » (9,40 € en version papier ou 2,90 € en version numérique, sur le site  Eons.fr)

Peronnik l'Idiot
Peronnik l'Idiot

 

 

Roman :
Péronnik l’idiot (Peronnik – 1)
Carabistouille ! Le plus grand gros des héros de la mythique Cynandrie est parmi nous.
En compagnie de son tonneau magique préféré, il se lance dans une suite d’aventures toutes aussi échevelées qu’improbables. Il faut dire qu’affronter des arbres mangeurs d’hommes, des dragons retors, des nécromanciens, des clowns, des vendeurs de kébabs, les exécuteurs de la Mort-Qui-Tue et le terrible maistre Alarik, ce n’est pour lui que broutilles. Ou presque. Surtout s’il y a un bon tonneau de bière à la clé.
Car que serait Péronnik sans un tonneau à portée de main ? … et surtout sans ses jambes pour s’enfuir à bon escient ? Décidément, voilà un personnage que vous ne risquez pas de confondre avec Khonan le barbare ou avec Gougueul le facétieux.
— Allez, tavernier, apporte-moi un autre tonneau…
Catégorie(s) : humour, magiciens, non-humains, extraterrestres

[Jeu de rôle] Archipelia, assistez à la naissance d’un jdr

Qu’il est intéressant de voir un nouveau projet émerger… Surtout s’il s’agit d’un nouveau jeu de rôle et surtout si son système est original. Sébastien Haller (membre éminent de la Guilde du Fantastique) se lance dans l’aventure de la création d’un jeu de rôle et à l’occasion il nous fera partager l’avancée sur un blog : Archipelia.

Ci-dessous le mot de l’auteur et un aperçu du futur système de jeu, pour le moins original.

Mon jeu de rôle sera un « Steam punk marin ». Les hommes en développant leurs technologies sont capables d’aller beaucoup plus loin de leurs côtes, plus profond aussi, ils vont alors s’apercevoir qu’ils ne sont pas les seuls et que beaucoup vivent parmi eux…

Système de Jeu

Ce JDR sera basé sur un système inspiré de la mer. A savoir, la marée.

Pour jouer, il ne faudra pas de dés. mais des billes de couleur en verre bleu.
ceux-ci seront posés au centre de la table. Le nombre sera défini par le MJ en début de séance.

Les personnages possèdent une feuille désignant ce qu’ils savent faire sous forme de diverses compétences. une liste sera dressée mais ne sera pas limitée.

Si un personnage a « course : 4 » et veux courir plus vite que ce que sa compétence lui permet. Il devra prendre une vague (bille bleu) et augmenter ainsi sa compétence de « 1 ».

On ne peux pas augmenter de plus du double de cette manière.

Ces vagues, sont ensuite données au MJ, qui peut soit les garder pour empêcher ses joueurs d’y faire appel (augmenter le stress), s’en servir pour ses PNJ à lui et les rendre au centre de la table.

Le système me semble très simple et sympa. Je me demande ce que ça donnera dans un combat…