[Cthulhu] Los Angeles durant la prohibition

Les archives digitales de la Bibliothèque de UCLA (Université de Los Angeles) recèlent des trésors. Comme ces images ci-dessous en témoignent. Il s’agit de photos des années 20 et 30, surtout des photos issues de la police de Los Angeles (LAPD), des reconstitutions pour des procès criminels, des enquêteurs au travail, tout cela se passait durant l’ère de la Prohibition. Continuer la lecture de « [Cthulhu] Los Angeles durant la prohibition »

[Personnage inspirant] Aloha Wanderwell – Exploratrice

Aloha Wanderwell (née Idris Welsh en 1907) au Canada, est connue pour être la première femme a avoir fait le tour du monde en voiture, à l’age de 16 ans.

Aloha Wanderwell est décrite parfois comme une version féminine d’Indiana Jones. A dire vrai, le personnage de fiction Indiana Jones serait plutôt une version d’Aloha Wanderwell au masculin. Continuer la lecture de « [Personnage inspirant] Aloha Wanderwell – Exploratrice »

Le Mythe de Cthulhu pour les enfants

C’est bien connu, Cthulhu est un choupinou d’amour, que tous les enfants du monde aimerait avoir comme ami.

Choupinou Cthulhu ! Et pour faire découvrir le Mythe de Cthulhu aux plus jeunes, il y a de nos jours bien des façons de procéder, car les ouvrages accessibles se multiplient.

Pas toujours en français hélas, mais il n’est jamais trop tôt pour apprendre une langue étrangère. Continuer la lecture de « Le Mythe de Cthulhu pour les enfants »

Style et mode britannique de 1901 à 1953

Le site « Photo Detective » est une mine d’or ! Ce site compile des photographies de familles britanniques entre 1901 et 1953. Cela va de l’enterrement de la reine Victoria au couronnement de la Reine Elizabeth. Idéal pour des recherches personnelles mais aussi pour des recherches sociologiques ou historiques. Et… aussi pour des amateurs de jeux de rôle qui recherchent des sources d’inspirations ! Continuer la lecture de « Style et mode britannique de 1901 à 1953 »

Créez des documents pour l’Appel de Cthulhu !

Cthulhu

HPLHS News

Le site web Cthulhu Lives (cthulhulives.org – The H.P. Lovecraft Historical Society) contient beaucoup de choses indicibles et très pratiques.

Le site en anglais et à l’organisation un peu fouilli à notre gout, contient tellement de choses qu’on y passerait des heures et des heures. Ce qui nous intéresse en l’occurrence c’est la partie consacrée à la création de documents d’époque (1920-1930), des documents plus vrais que nature. Continuer la lecture de « Créez des documents pour l’Appel de Cthulhu ! »

[inspi image] Les milles chevreaux

« Birthing a Thousand Young » par razwit ©2015 razwit … Il est probable que des extensions brumeuses de cette masse puissent se matérialiser afin de former d’horribles rejetons, les fameux « mille chevreaux ». L’un d’eux a été décrit par Robert Bloch dans sa nouvelle d’inspiration lovecraftienne Manuscrit trouvé dans une maison abandonnée : ces créatures ont des tentacules noirs et souples, des gueules dégoulinantes de bave et trois pattes terminées par des sabots.

[source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Shub-Niggurath]

Maxime Le Forestier a écrit un scénar de jeu de rôle ?

maison-bleue-san-franciscoTout le monde a déjà entendu cette chanson de Maxime Le Forestier qui commence par « C’est une maison bleue adossée à la colline ». Mais avez-vous écouté cette chanson avec l’oreille d’un rôliste ?

Ok ?

C’est une maison bleue
Adossée à la colline

Tout d’abord la situation, c’est là où le scénar va débuter.

On y vient à pied

Non, pas possible de venir par un quelconque moyen de transport. Les routes sont impraticables, voire dangereuses.

On ne frappe pas

Oh, une phrase à double sens, voire triple sens. Il ne faut pas venir armé ? Ou bien, cela veut dire qu’il ne faut pas faire de bruit en venant, être discret.

Ceux qui vivent là
Ont jeté la clé

Pourquoi jeter la clé ? « Ceux-qui-vivent-là » se sont-ils enfermés eux-même à l’intérieur ?

On se retrouve ensemble
Après des années de route

D’anciens ennemis ou de vieilles connaissances perdues de vues…

Et on vient s’asseoir
Autour du repas
Tout le monde est là
À cinq heures du soir

Une auberge ? Il s’agit d’une ancienne auberge où de vieux ennemis attendent après s’être enfermés à l’intérieur. C’est de plus en plus fou !

Quand San Francisco s’embrume

L’action se passe en Espagne ou en Amérique du Sud ? Ou dans une ville quelconque de la Nouvelle Espagne ? Une ville nappée de brouillard.

Quand SanFrancisco s’allume
San Francisco….

Quelque chose d’étrange dans cette ville, le brouillard fini par s’évanouir.

Où êtes vous
Lizzard et Luc?
Psylvia, attendez- moi.

Mais quand le brouillard fini par s’évanouir, en général il emporte avec lui des gens…

Mais quel rapport avec cette auberge étrange ?

Oui, bon… Arrivé là, j’étais aussi dans le brouillard, jusqu’à ce que je comprenne enfin ! Nom de Zeus ! C’était un scénario fantastique inspiré de Howard Philip Lovecraft ! Un scénar pour l’Appel de Cthulhu presque 10 ans avant la sortie officielle du jeu ! Maxime Le Forestier un grand génie méconnu !

Reprenons donc, si vous le voulez bien, depuis le début, tous en chœur !

C’est une maison bleue
Adossée à la colline
On y vient à pied
On ne frappe pas
Ceux qui vivent là
Ont jeté la clé

Voilà qui nous situe le lieu de l’action en grande partie. « Ceux-qui-vivent-là », ce sont les choses, des créatures étranges que le narrateur ne peut nommer directement. Cette maison est là, mais sans y être vraiment, c’est pour cela que les moyens de transport classiques ne peuvent y accéder ! Inutile de frapper, personne ne viendra ouvrir, et ce n’est pas une clé qui permet d’ouvrir. C’est quelque chose d’autre. Un code, un sortilège ?

On se retrouve ensemble
Après des années de route
Et on vient s’asseoir
Autour du repas
Tout le monde est là
À cinq heures du soir

« Ceux-qui-vivent-là » sont des voyageurs, mais des voyageurs interstellaires ou interdimentionnels, leur voyage a duré longtemps, plusieurs années. Ils viennent régulièrement sur Terre dans cette maison pour se nourrir. Cinq heures du soir, voilà une donnée importante, une heure à éviter si on ne veut pas faire partie du repas.

Quand San Francisco s’embrume
Quand San Francisco s’allume
San Francisco….
Où êtes vous
Lizzard et Luc?
Psylvia, attendez- moi.

La maison étrange se situe à San Francisco, dans les années 20 ou 30… Pour rappel, San Francisco a été dévastée par un incendie en 1906 et entièrement reconstruite… San Francisco se trouve également non loin de la faille de San Andréa. Le climat de San Francisco est particulier, car même s’il s’agit d’un climat de type méditerranéen l’association du courant froid et de la chaleur de la Californie intérieure est responsable des nappes de brouillard caractéristiques qui se forment dans certains quartiers de la ville et au-dessus des eaux de la Baie pendant l’été et au début de l’automne. Ces brumes peuvent couvrir l’agglomération jusqu’à 80 km à l’intérieur des terres.

Ce qui veut dire que même en pleine journée, San Francisco pourrait être plongée dans un brouillard épais.

Lizzard, Luc et Psylvia pourraient être un groupe d’investigateurs qui ont enquêté sur les phénomènes étranges de la Maison Bleue, et qui ont disparu. Voilà donc le but de ce scénar !

Nageant dans le brouillard
Enlacé roulant dans l’herbe
On écoutera Tom à la guitare
Phil à la kéna jusqu’à la nuit noire.

Voilà donc les différents pièges qu’il faudra éviter : Le brouillard, si dense que l’on pourrait nager dedans, donc s’y noyer. L’herbe, la végétation entourant la maison peut aussi s’animer et agresser les visiteurs imprudents.

Tom et Phil sont deux gardiens humains ? La Kena (ou Quena) est une sorte de flûte originaire d’Amérique du Sud en os. Leurs pouvoirs proviennent de la musique qu’ils jouent. Ils peuvent bloquer les investigateurs jusqu’à la Nuit Noire !

Un autre arrivera
Pour nous dire des nouvelles
D’un qui reviendra dans un an ou deux
Puisqu’il est heureux
On s’endormira

Si les sortilèges de Tom et Phil bloquent les investigateurs trop longtemps, ils risque de se retrouver face à « Un autre », un de « Ceux-qui-vivent-là », et la rencontre pourrait ne pas être plaisante. L’écouter représente un réel danger. Et il se peut que l’endormissement ne dure pas qu’une nuit.

SanFrancisco se lève
Quand San Francisco se lève,
San Francisco…
Où êtes vous
Lizzard et Luc?
Psylvia, attendez moi.

C’est une maison bleue
Accrochée à ma mémoire
On y vient à pied
On ne frappe pas
Ce qui vivent là
Ont jeté la clé

Peuplée de cheveux longs
De grands lits et de musique
Peuplée de lumière
Et peuplée de fou
Elle sera dernière
À rester debout

Si San Francisco s’effondre
Si San Francisco s’effondre
San Francisco….
Où êtes vous

La fin pourrait ne pas être joyeuse du tout… « Ceux-qui-vivent-là » et leur musique peuvent déclencher un tremblement de terre, cette maison hors du temps et de l’espace représente un danger très grand.

A suivre… (avec les caractéristiques c’est encore mieux)

Voilà, si vous connaissez d’autres « chansons-scénar-de-jdr » n’hésitez pas à nous les indiquer.

[inspiration] Jane Dieulafoy, archéologue, aventurière

Jane Dieulafoy
Jane Dieulafoy, vers 1895 Jane Dieulafoy (Jane Henriette Magre) (1851-1916), archéologue, auteur de romans, de nouvelles, de théâtre, journaliste, photographe, épouse de Marcel Dieulafoy

Il arrive que l’on recherche dans les œuvres de fiction des personnages qui vont servir à des jeux de rôle. Les personnages féminins  dans les films ou romans d’aventures Pulps du début du XXième siècle sont souvent caricaturaux… Et pourtant la réalité et l’histoire nous permettent d’admirer des femmes passionnantes… comme Jane Dieulafoy.

Jane Henriette Dieulafoy, née Magre (née le 29 juin 1851 à Toulouse et morte le 25 mai 1916 au château de Langlade, à Pompertuzat, près de Toulouse), est une archéologue, auteur de romans, de nouvelles, de théâtre, journaliste, photographe.

Née dans une famille de commerçants aisés de Toulouse, Jane est formée au couvent de l’Assomption d’Auteuil, où elle reçoit un enseignement classique et montre de grandes dispositions pour le dessin et la peinture.

En 1869, elle quitte le couvent et fait la connaissance de Marcel Dieulafoy (né en 1844) ingénieur des Ponts et Chaussées, qui est aussi passionné d’art et d’archéologie. Ils se marient le 11 mai 1870. Pendant la guerre franco-prussienne, Marcel Dieulafoy est capitaine du génie dans l’armée de la Loire. Jane refuse de se séparer de lui et participe à toutes ses opérations habillée en franc-tireur.

 

De février 1881 avril 1882, le couple effectue son premier voyage en Perse, parcourant cheval pendant

Jane Henriette Dieulafoy, née Magre

14 mois les routes du Proche-Orient, répertoriant, photographiant tous les monuments. Jane prend alors l’habitude de s’habiller et de se coiffer en homme afin de pouvoir suivre son mari partout.

En février 1885, les époux Dieulafoy reviennent à Suse pour une campagne de fouilles. La frise des lions, celle des archers et l’escalier du palais d’Artaxerxès sont découverts. Après des mois d’efforts, Ils parviennent ramener en France la frise des Archers pour l’exposer au Louvre. Ayant de grandes dispositions pour le dessin, Jane tient le journal des fouilles archéologiques et de la société persane.

Les nombreux croquis et photographies illustrent parfaitement le développement de l’ethnologie, de l’anthropologie et de l’archéologie de l’époque. Publié en feuilleton dans la revue Le Tour du Monde, de 1883 1886, il rencontre un grand succès.

 Article original sur www.bibliotheque.toulouse.fr

Un blog, en anglais  nous donne aussi l’opportunité de voir des images de Jane Dieulafoy : http://archyfantasies.com/2013/11/04/jane-dieulafoy-the-sharpshooter-of-persia/.

Comme par exemple celle-ci, où l’on voit Jane avec un fusil sur l’épaule et un fouet à la ceinture. Jane Dieulafoy ne suivait pas son mari sur ses expéditions, elle était à ses cotés !

Jane Henriette Dieulafoy, née Magre
“With a whip on her hip and a rifle on her shoulder.” Image via Cohen and Joukowsky 2006