Les courtois compagnons des Ombres – Ulule

Projet Ulule

“ Bretteur, l’épéiste qui ne peut devenir chevalier, a pris la direction des terres du Nord pour y parfaire sa formation martiale, sur conseil de son ami et mentor, le Croisé.

Quand, affaibli par la faim et le froid, il est pris dans un guet-apens tendu par des bandits de grand chemin, il est sauvé par le Chasseur, un ancien chevalier devenu exterminateur de créatures des ombres. Pris sous son aile, Bretteur l’accompagne bon gré mal gré dans sa traque des monstres qui peuplent les nuits gelées, et tente de comprendre ce qui peut encore animer la lame d’un homme qui n’est plus habité que par la rage et l’amertume.

Dans sa quête de vengeance, le Chasseur lui apprendra à reconnaître et affronter les dangers qui rôdent dans les ténèbres. Et dans sa chute, sans le savoir, il lancera Bretteur vers une nouvelle épreuve, qui l’obligera à changer son regard et à contempler sa propre fosse aux monstres, pour pouvoir distinguer ceux qui vivent dans la nuit et obtenir leurs confidences, s’il ne veut pas finir comme plat de résistance au banquet des compagnons des ombres. ”

Les courtois compagnons des ombres est un conte médiéval et fantastique écrit en 2013 sous la plume de Christophe « Tirodem » Gérard faisant suite à La légende du Bretteur qui se battait pour un petit pois.

Il y a 2 ans, après plusieurs mésaventures éditoriales, notre équipe se lançait dans un premier projet Ulule, « La légende du Bretteur qui se battait pour un petit pois », pour donner naissance à un conte médiéval illustré taille novella, dans un format atypique et dans le registre du conte désormais largement dévoré par son descendant, la fantasy.

Article original sur Les courtois compagnons des Ombres – Ulule

 

Sherlock Holmes Society 1. L’Affaire Keelodge |Vur sur Bulles et Onomatopées

scriiipt livres

Sherlock Holmes revient :

Sherlock Holmes SocietyLondres 1894, quartier de Whitechapel. Holmes et son inséparable ami, le Docteur Watson conduisent à l’arrestation d’un copycat du tristement célèbre Jack l’Éventreur.

Sherlock Holmes Society fait partie de la collection 1800, scénarisée par Sylvain Cordurié. Alors que les précédentes séries comportaient deux tomes, celle-ci se déroulera comme un feuilleton, avec un rythme plus soutenu cependant : un tome par trimestre. Dans ce premier tome, L’Affaire Keelodge, on retrouve un Sherlock d’après le grand hiatus, comme le nomment les holmésiens, cette période durant laquelle Holmes est supposé mort après être tombé dans les chutes de Reichenbach.

Les Maîtres Inquisiteurs – T 2| Chroniqué par Bulles et Onomatopées

Après un premier tome un peu mitigé car trop brouillon, la série des Maîtres Inquisiteurs continue avec un second héros.

Après un massacre perpétré par son ancien mentor, il devra mener l’enquête pour savoir pourquoi ce Maître Inquisiteur s’est livré à une boucherie sanguinaire, et que cache le meurtre du riche Prince Marchand qu’il a assassiné.

Une saga qui s’avère prometteuse et une bonne source d’inspiration pour du Jeu de Rôle. Votre avis ?

[Roman] Gor, Tome 1 : Le Tarnier de Gor – John Norman

gor-tome-1-le-tarnier-de-gorMilady va rééditer les romans de John Norman, Les Chroniques de Gor. En commençant par « Gor, Tome 1 : Le Tarnier de Gor » à partir du 2 septembre 2015.

 

Je m’appelle Tarl Cabot. Mon père a disparu quand j’étais enfant. Longtemps je l’ai cru mort, jusqu’au jour où j’ai reçu son étrange message…J’étais parti camper, seul, dans les montagnes du New Hampshire. Je ramassais du bois pour faire un feu quand je m’arrêtai, surpris : quelque chose luisait dans l’obscurité. Une enveloppe métallique, d’un bleu phosphorescent. Je réussis à l’ouvrir en y appliquant l’empreinte de mon pouce. A l’intérieur, quelques mots de mon père : Ton destin est fixé et tu n’y échapperas pas…Ainsi commence la fantastique aventure de Tarl Cabot, qui va se réveiller sur Gor, aussi nommée l’Anti-Terre. Planète sœur de la Terre, de l’autre côté du soleil. Planète des Prêtres-Rois, des scribes, des assassins et des femmes esclaves… Monde à nul autre pareil, où les tarns, faucons géants, servent de monture aux guerriers…

Source : Gor, Tome 1 : Le Tarnier de Gor écrit par John Norman

Avant d’aller plus loin et de vous dire « Waouw »… Sachez tout de même deux ou trois petites choses trouvées sur wikipédia :

Gor, surnommée l’anti-Terre, est un monde parallèle, décrit dans les Chroniques de Gor par John Norman, tout au long d’une saga qui comprend près de 30 romans où se mêlent des thèmes relevant de la philosophie, l’érotisme et de la science-fiction.

Entamée en 1966 cette saga, dont seuls les 16 premiers tomes ont été traduits en français, décrit les aventures de Tarl Cabot sur la planète Gor, une anti-Terre située en opposition au Soleil sur la même orbite que la Terre.

Les coutumes, la terminologie et l’imaginaire de ces œuvres de fiction ont inspiré une sous-culture machiste d’inspiration BDSM que certains ont voulu transposer dans le monde réel. Depuis la fin des années 1990 un attrait pour la culture de Gor s’est développé au travers de sites et de salons de discussion sur Internet. Les adeptes de ce mode de vie sont appelés goréens.

[Roman ] La Légende des Templiers, tome 2 : La croix – Paul Christopher

la-legende-des-templiers-tome-2-la-croix La suite des aventures de Peter Holliday racontées par Paul Christopher dans le Tome 2 de la Légende des Templiers. Sortie prévue en Poche le 10 septembre 2015.

Peter Holliday a désormais la preuve que l’ordre des Templiers ne s’est pas éteint en 1312, lors de sa dissolution officielle par le pape Clément V. Il sait aussi que ces derniers ont pu faire disparaître tous les documents relatifs à leurs secrets avant la confiscation de leurs biens par Philippe le Bel en 1307.

Et lorsque des circonstances dramatiques le mettent justement sur la piste d’un manuscrit retrouvé dans une abbaye de Dordogne, il ne se doute pas qu’il va devenir la cible de La Sapinière, redoutable réseau de renseignements du Vatican, et d’une autre organisation, plus inquiétante encore.

De Marseille aux sables d’Égypte, en passant par l’Italie et la Tunisie, Peter, qui a longtemps enseigné l’histoire, va maintenant devoir la vivre…

« Un thriller historique comme on les aime. »

Courrier français

Source : La Légende des Templiers, tome 2 : La croix ecrit par Paul Christopher

[Roman] Le Pape, le Kid et l’Iroquois – Anonyme

le-pape-le-kid-et-l-iroquoisLe Pape, le Kid et l’Iroquois : c’est la suite des aventures du Bourbon Kid c’est pour le 10 septembre 2015 aux éditions Sonatine.

Vous aimez Grease, le Pape et les psychopathes ? La rencontre explosive du Boubon Kid et du tueur à l’Iroquoise… D’un côté, le Bourbon Kid, tenant du titre du tueur en série le plus impitoyable et le plus mystérieux que la terre n’ait jamais porté. De l’autre, avec plus d’une centaine de victimes à son actif, l’Iroquois, blouson de cuir rouge, masque d’Halloween surmonté d’une crête, challenger et sérieux prétendant au titre. Le combat s’annonce terrible. Dans les coulisses : une organisation gouvernementale américaine top secrète spécialisée dans les opérations fantômes, une nonne, un sosie d’Elvis, quelques Hells Angels et une cible de choix pour nos psychopathes frénétiques : le pape, en voyage secret aux Etats-Unis. Sur la musique de Grease, nous vous convions au spectacle littéraire le plus déjanté de la décennie.

Source : Le Pape, le Kid et l’Iroquois ecrit par Anonyme

[Roman] Le Mal en son royaume de Cyril Puig

Cyril Puig, façonneur d’histoires, est le vainqueur des Trophées du scénario Utopiales 2011 et 2013 avec « L’Ombre et la Lumière » et « Longue est la nuit » pour Delta Green. Auteur de plusieurs scénarios parus chez Sans-Détour (« Les Ravages du temps », Sciences Forensiques et Psychologie criminelle pour L’Appel de Cthulhu), il  publie son premier roman : Le Mal en son Royaume (éd. Andromeda – collection Le Grand Mensonge).

le mal en son royaume

Il est inutile de dire tout le bien que l’on pense des univers de Delta Green et de l’Appel de Cthulhu en général… Mais on le dit tout de même. Et c’est donc avec de bonnes ondes que nous avons accueilli avec plaisir et délectation le premier roman de Cyril Puig. Ce sont dès les premiers paragraphes que l’on est accroché et même si l’on se sent en terrain connu à cause des influences annoncées par l’auteur, le mystère est bien là. On aime aussi le choix de situer un grande part de l’histoire en Scandinavie, cela donne une certaine couleur au roman qui n’est pas pour rien dans l’ambiance.

Bref on aime !

Un œil sur la quatrième de couverture :

Nous ne sommes que des passeurs vois-tu. Nous n’avons pas été choisis pour aller bien loin. Comme la plupart des nuisibles qui peuplent ce monde, nous ne sommes pas destinés à jouer un rôle de premier plan. Tu le sais n’est-ce pas ? Tu en as conscience. Il n’y a rien de triste à cela, c’est dans l’ordre des choses. Nous sommes des outils et rien de plus. Des rouages de la machine. Mais vois-tu, je ne me doutais pas de l’importance de notre rencontre. Je n’en avais pas pris conscience avant qu’elle ne m’ouvre les yeux. Toi-même, tu ne le sais pas encore. Tu ne peux même pas deviner à quel point chacun de tes actes prendront bientôt un sens sur un plan universel et cosmique.

Chronos, un tueur en série, terrorise Stockholm depuis plusieurs mois. Une unité dirigée par Ossian Peterssen est mise sur pied afin de mettre un terme aux agissements du criminel. Pour y parvenir, Ossian s’entoure de Lennon Christianssen, un ami d’enfance formé au profilage à Quantico et de deux autres flics au palmarès impressionnant : Egon Linberg et Gabriel Hansson.

La publication dans la presse du profil psychologique de Chronos pousse ce dernier à agir. Afin de prouver qu’il n’est pas un pervers comme le suppose Lennon, il kidnappe la fille du profileur et le force à suivre une piste initiatique.

D’une île perdue au milieu des glaces à un club interlope de Stockholm en passant par  » le cimetière de la forêt  » et une étrange citée onirique, les héros vont rencontrer des diplomates, d’anciens commandos et des artistes mystiques pour découvrir la vérité. Ils vont apprendre à leurs dépens que la réalité n’est qu’un voile d’une extrême fragilité.

L’auteur écrit :

Ceux qui me connaissent ne seront pas étonnés de savoir que le roman lorgne du côté de Lovecraft et de Delta Green (sans  » faire  » du Lovecraft ni du Delta Green pour autant) et peut en conséquence être une bonne source d’inspiration pour les jeux de rôle de mystères contemporains.

Le roman s’appuie sur le scenar du même nom écrit par votre serviteur pour Cthulhu now et joué il y a quelques années. A l’époque, les personnages me paraissaient si denses, l’intrigue si intéressante et l’ambiance si présente que consacrer 250 pages à cette histoire me semblait dans l’ordre des choses.

Prix de vente 5,90€ à partir des plateformes suivantes :

[Inspi BD Dystopique] SOS Bonheur de Van Hamme et Griffo

Pas besoin de grands artifices et d’effets spéciaux sophistiqués pour une dystopie efficace et angoissante. SOS Bonheur est une série de bande dessinée dystopique belge réalisée par le dessinateur Griffo et le scénariste Jean Van Hamme. D’abord parue en six épisodes dans l’hebdomadaire Spirou entre 1984 et 1986, elle a été publiée en trois tomes entre 1988 et 1989 avec un épisode final complémentaire.

S.O.S. Bonheur réunit Jean Van Hamme au scénario et Werner Goelen, alias Griffo, au dessin, dans une BD en trois tomes publie en 2001 dans la collection Aire Libre des Editions Dupuis en version intégrale.

Six nouvelles dessines répondent une question simple que tous les politiciens se posent un moment ou un autre de leur carrière et ce, quel que soit le régime auquel ils appartiennent : comment rendre le peuple heureux ? Van Hamme crée, dans ce qui se veut un croisement (réussi) de Kafka et Orwell, un gouvernement qui prendrait en charge le bonheur des concitoyen(ne)s. Du coup, on se retrouve mi-chemin entre le communisme et le roman d’anticipation (qui représente aujourd’hui davantage une facette de la réalité que de la science-fiction, puisque, rappelons-le, la BD date dune quinzaine d’années). Les ides de cet état-Providence sont, force est de l’avouer, tout fait louables.

 

Article original sur SOS Bonheur Van Hamme Griffo

Michel Houellebecq – H.P. Lovecraft. Contre le monde, contre la vie

Michel Houellebecq est un auteur dérangeant, la sortie de son nouveau roman « Soumission » ne fait que confirmer le goût de la provoc’ de celui qui est un des auteurs contemporains de langue française les plus traduits dans le monde.

Bien avant de devenir un auteur connu il avait écrit un essai sur un autre auteur : Howard Phillips Lovecraft.

HP Lovecraft, écrivain génial certes, mais dont le racisme et la xénophobie rampante dans ses textes en gangrène souvent la lecture (http://www.cafardcosmique.com/H-P-LOVECRAFT-et-l-horreur-raciste)

H. P. Lovecraft. Contre le monde, contre la vie est un essai de Michel Houellebecq publié par Michel Bulteau en 1991 aux Éditions du Rocher. Cet ouvrage constitue une étude personnelle sur l’œuvre de l’écrivain américain H. P. Lovecraft. En 2005, le livre est réédité avec une préface de Stephen King, rédigée en 2004 pour la traduction anglaise.

Dans cet essai, Houellebecq s’intéresse particulièrement à l’hostilité de Lovecraft pour le monde moderne et à la vie en général, de même qu’à son racisme qui est au cœur de son imaginaire de la peur. Il effectue un parallèle entre l’étrangeté de l’œuvre et celle de l’auteur lui-même.

Lorsque Michel Houellebecq rédige cet essai en 1988, il n’a encore publié aucun roman. Doit-on alors le considérer comme une « œuvre de jeunesse » sans rapport avec la suite de sa carrière littéraire, le témoignage anecdotique d’un Houellebecq nostalgique qui a découvert Lovecraft à 16 ans et y va, comme tant d’autres, de son petit commentaire sur le reclus de Providence et son mythe fondateur sans y apporter rien de bien nouveau ?

Article original sur H.P. Lovecraft. Contre le monde, contre la vie