S’il y a bien des personnages que je met très très bas dans mon classement des personnages de fiction préférés, ce sont les super-héros (et les clowns aussi). Il était donc assez logique que je ne m’intéresse que de loin aux jeux de rôle à super-héros, mais c’est une lacune que je souhaite combler.

Mais en fait je me demande : si on n’aime pas vraiment les super-héros, peut-on envisager un JDR de super-héros sans super-héros ?

Hein, c’est quoi cette question ? Mais Oui bien entendu !

Sauf qu’il faudrait avant d’aller plus avant se poser quelques bases communes de définitions.

Tout d’abord c’est quoi un super-héros ?

[source : Wikipédia]

Un super-héros possède au moins deux des quatre caractéristiques suivantes (les deux dernières étant très souvent liées) :

  1. des capacités extraordinaires (force physique, rapidité, résistance à la douleur, etc. surhumaine) communément appelées super-pouvoirs ;
  2. une double identité (ou identité secrète) : celle d’un individu normal et celle, secrète, de super-héros. Il existe toutefois des super-héros dont l’identité réelle est publique, comme Captain America/Steven Rogers, les membres des Quatre Fantastiques ou Iron Man/Tony Stark ;
  3. un équipement (arsenal ou autre) lui permettant de rivaliser avec des êtres dotés de super-pouvoirs et d’accomplir des exploits a priori surhumains, quand bien même il ne possèderait pas de véritables super-pouvoirs (Iron-Man, etc.);
  4. le port, dans le cadre de ses aventures, d’un costume distinctif (le plus souvent collant au corps), qu’il abandonne quand il reprend ses activités d’individu ordinaire. D’après Will Eisner, les costumes en fibre élastique, les collants et la cape sont originellement les attributs des hommes forts de cirque comme celui de Barnum & Bailey, avant d’être repris dans les comics

A ces points j’ajouterais tout de même deux ou trois précisions. Ce qui fait le super-héros, c’est aussi son intention : Vous savez la fameuse phrase d’Oncle ben à Peter Parker :

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Est-ce que celui (ou celle) qui se retrouve doté d’un ou plusieurs pouvoirs qui le rendre « super » va les utiliser, et pourquoi faire ? Beaucoup de possibilités, mais en général (et pour faire court) soit il (ou elle) va essayer de faire le bien autour de lui (d’elle), ou alors se faire du bien sans se préoccuper du mal qu’il (elle) fait aux autres (et ça c’est le super-vilain).

C’est quoi les jeux de rôle de super-héros ?

Il y a fort peu (enfin relativement) de jeux de rôle qui mettent en scène des super-héros façon DC Comics, Marvel ou autres, mais néanmoins ça existe.

Publié par scriiipt

Scriiipt c'est le collectif Geek de scriiipt.com

2 réponses sur « Peut-on faire un JDR de super-héros, sans super-héros ? (épisode 1) »

  1. L’excellente série anglaise Misfits traite des personnes ayant des super-pouvoirs d’une façon assez originale… Une bande de délinquants forcés de faire des travaix d’intérêt généraux qui se retrouvent avec des pouvoirs… Des anti-héros obligés d’enterrer leurs victimes involontaire sous un échangeur d’autoroute !

  2. Oh mince, je l’avais oublié… Très très bonne série en effet, surtout les premières saisons, ensuite j’ai moins accroché a cause du départ de personnages.
    Et le titre me fait aussi penser a une autre série US qui s’appelait The Misfits aussi je crois.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :