[Un jour, un jeu] Whog Shrog

Whog Shrog est un jeu de science-fiction baroque et violent, prenant place dans un univers où se côtoient des planètes improbables et des espèces très diverses.

« Whog Shrog, un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste ».

Fortement inspiré des bandes dessinées de Philippe Druillet, ce jeu propose aux joueurs d’incarner de féroces guerriers de la division Whog Shrog, au service de Talkérus : le Boucher de l’Univers.

La gamme Whog Shrog ne comprend que le livre de base, l’écran et un supplément (Metal Fantaisy). En 1988, la première (et seule) édition du livre de base sortait (Editeur : Asmodée Editions – Siroz).

Dans Whog Shrog les joueurs devront affronter les ennemis de Talkérus, conquérir des planètes, raser des mondes, grâce au formidable arsenal à leur disposition (scies circulaires attachées au bras, fuseur de poing, grenades atomiques…), ainsi que grâce à l’entraînement hors du commun qui fait d’eux des surhommes.

Le Boucher de l’Univers ne veut rien de moins que mettre l’univers sous sa coupe, et pour ça il doit notamment affronter l’empire de Sunrith qui ne compte pas le laisser faire.

1 réponse sur “[Un jour, un jeu] Whog Shrog”

  1. Ça c’est du jeu bourrin – mais pas que.
    L’univers est très peu décrit, par rapport à nos jeux actuels. J’ai toujours trouvé les descriptions alléchantes et inspirantes.
    Les règles sont lourdes, sans mécanisme type point d’héroïsme ou de survie, ce qui est facile à rajouter ; ni de règles pour que les joueurs prennent un peu part à la narration, autre chose fréquente aujourd’hui.
    J’aime bien Whog Shrog, malgré tout, on peut y faire ce que l’on veut sans prise de tête ni apprendre des pages et des pages de description de planètes.
    On joue des brutes épaisses et puissantes, qui affrontent de la piétaille sans peine pour mieux se coltiner des monstres 7, 8 ou 9XL et là, on souffre.

Les commentaires sont fermés.