Les Chants de Loss : Le jeu de Rôle est sur Gameontabletop

Loss est un monde où créatures mortelles, pouvoirs mystérieux, secrets oubliés et civilisations anciennes côtoient la science de la Renaissance, les merveilles technologiques des génies et des inventeurs, les navires lévitant, les armes à impulsion, les premières machines électriques, et l’effroi des premières expériences sur le vivant.

Les Chants de Loss

Proposé par les Editions Matagot , le jeu de rôle « Les Chants de Loss » est en financement participatif sur la plateforme Gameontabletop du 02 mai au 07 juin 2018.

L’univers

Les Chants de Loss ont pour décor la planète éponyme, un monde sauvage et presque vierge, aussi beau qu’hostile. Sous un ciel barré par l’éclat bleuté de la géante gazeuse Ortentia, une constellation de cités-États, d’empires et de nations tribales cohabitent avec une faune démesurée, étrange, merveilleuse et effrayante qui domine le monde sauvage. À l’abri des murs de leurs villes et de leurs villages, les sociétés lossyannes prospèrent sous les frémissements d’un âge d’or de la technologie Da Vinci-Punk.

La source de celle-ci ? Le loss-métal, qui permet de faire léviter les navires, construire les plus fantastiques palais et les plus épaisses murailles, et produire la mystérieuse électricité qui alimente déjà les premières machines-outils et de nouvelles armes. Une ressource qui est plus convoitée encore que le second bien le plus précieux de ce monde : les femmes. Le Loss-métal est plus rare que l’or, bien plus cher, autrement plus sacré… mais il est craint, aussi. Car il est la source du pouvoir des Chanteurs de Loss, qui peuvent, de quelques notes, entrer en résonance avec lui, contrôler la gravité, l’électromagnétisme, la vie… et défier les dieux. Les Chanteurs de Loss sont rarissimes et ils sont pourchassés. L’Église est sans équivoque sur leur destin : la mort ou l’asservissement.

Les joueurs interprètent des aventuriers venus de toutes les cultures, parfois de la Terre elle-même ! Ils sont capitaine, combattant, négociant, chasseur d’artefact, génie ou marin, et ils ont choisi de voyager, d’explorer, de trouver gloire, richesse et Légende. Leurs actions vont changer le monde et les règles : la civilisation lossyanne est sexiste, patriarcale, esclavagiste, injuste et cruelle, mais elle se situe à la croisée des chemins.

L’histoire sera écrite avec la Légende de quelques aventuriers curieux, avides ou simplement audacieux, qui auront défié ou transcendé ces règles.

Le système de jeu

Les Chants de Loss utilise un système mettant l’accent sur l’héroïsme et l’action, qui privilégie la prise de risque calculée : c’est au joueur de décider d’augmenter la difficulté pour en retirer des avantages. C’est donc un jeu à pari risqué : on peut tout y tenter, presque rien n’est impossible. Mais tout choix comporte des risques à la hauteur du défi à relever.

Le jeu

Les Chants de Loss seront composés de trois livres A4 couleur :

  • Le Monde de Loss (192 pages) qui comprend une description complète de l’univers de Loss, une plongée dans les nombreuses cultures lossyane et un focus sur le mode de vie de ses habitants.
  • Les Lois de Loss (208 pages) qui contient l’intégralité des règles, ainsi que les archétypes de personnages.
  • Les Secrets de Loss (96 pages) qui répond aux mystères de l’univers, propose des inspirations et trois scénarios pour commencer l’aventure.

Sortie prévue : printemps 2019

Le financement participatif

Le financement participatif dure un mois (du 02 mai au 07 juin 2018) sur la plateforme Gameontabletop.

Deux offres sont proposées :
  • Le coffret de base à 59€90 (comprenant les trois livres couverture souple et la boite de rangement)
  • L’offre collector à 129€ (comprenant les trois livres couverture rigide et la boite de rangement collector, mais également de nombreux bonus : écran de jeu, dossiers de personnage, jetons, blocs de fiches de personnages,…).

Des bonus sont également à débloquer pendant la campagne : couverture à vernis sélectif, dés spéciaux, supplément PDF,…

Plus d’informations :

Laisser un commentaire