La Boîte à Chimère interview Eugénie de « Je ne suis MJ mais… »

La Boîte à Chimère est une association ludique parisienne très active qui a eut l’occasion d’inviter Eugénie et de réaliser cette vidéo interview.

Qui est Eugénie ?

Eugénie est rédactrice d’un blog de réflexion centré sur les joueuses et les joueurs et co-fondatrice d’un site de témoignage donnant la parole aux femme rôlistes, et créatrice de plusieurs ateliers.

Vous pouvez retrouver Eugénie sur : https://jenesuispasmjmais.wordpress.com

ainsi que les témoignages et portraits sur : https://etpourtantellesjouent.wordpress.com/

2 réponses sur “La Boîte à Chimère interview Eugénie de « Je ne suis MJ mais… »”

  1. Salut la team,
    Je profite de ce message pour vous remercier de tous ces billets de blog que vous faites, j’adore vous lire.

    Je souhaite réagir sur ce billet de présentation car cela m’a hérissé le poil. Je ne vois pas ce que viens faire l’idéologie féministe dans le jeu de plateau ou le jeu de rôle.

    Je suis tout de même allé voir le blog et plus particulièrement les témoignage et je trouve ça très vide. Le premier est énorme car l’interlocutrice dit texto « moi je n’ai pas eu de souci mais on m’a raconté que …. »

    Je n’ai jamais fais de GN donc je ne parlerai pas de ce sujet mais pour le jeu de rôle ou le jeu de plateau voir même le jeu vidéo. Je n’ai jamais rencontré de comportement déplacé de joueurs vis à vis de joueuses.
    Au contraire quand une fille (à l’époque 18 – 24 ans) faisait parti d’un groupe ça nous faisait plaisir. Autant en jeu de plateau que des jeux de rôles.

    Et n’étant plus vraiment un jeunot j’en ai fait des groupes, car se synchroniser pour pouvoir tous se réunir autour d’une table ce n’était pas simple.
    Bref j’en ai assez de voir ses féministes nous faire des amalgame dans tous les sens, à les écouter y a 99 % de gros porc et le reste on ne sais pas trop.

    Le monde du JdP et JdR c’est au contraire des gens souvent cultivé qui aiment lire et se raconter des histoire et on voudrait me faire croire que c’est tous des mâle alpha … Laissez moi rire il suffit d’aller voir les conventions ou groupe.

    Rien que le titre annonce la couleur « Et pourtant elles jouent … » Mais qui a dit que les filles ne jouaient pas ? ». Non sincèrement faut arrêter avec ses sous entendu sur le fait que les filles soit rejetées des groupes.

    Voilà je tenais a exprimer mon agacement sur cette idéologie qui transforme chaque témoignage en fait avéré, moi aussi j’ai connu des chieuses dans les jeu de type MMORPG et je n’en fait pas une règle absolue.

  2. Bonjour et Merci de nous lire si régulièrement, ça fait toujours plaisir.
    Pour répondre au reste de ton commentaire, je ne sais que dire… (désolé d’avance pour la réponse qui sera un peu décousue)

    Peut-être comme je le pense, le fait de pratiquer des jeux de rôle (ou des jeux de société) ne créé pas pour autant une communauté. Je le dis souvent : ce n’est pas parce j’aime les jeux de rôle et je serais capable d’être à la même table de jeu de n’importe quel rôliste de la Terre. Il y a des façons de jouer que je n’aime pas et des gens avec qui je ne m’entendrais jamais. Et là, il suffit de remplacer « Jeux de rôle » par n’importe qu’elle autre activité (ludique ou pas, tiens).

    Et pour revenir à tes remarques, en effet, c’est tout à fait compréhensible que l’on ne se reconnaisse pas forcément dans certains témoignages. Et oui, probablement que le soucis ici vient des « gros porcs » en général, et du coup tout le monde peut tomber dessus, et parfois comble de malchance ne tomber que sur ça.

    Bon, les généralités, ça ne fonctionne pas et c’est pas bien.

    On écoute, on partage la parole des joueuses et des joueurs et leurs témoignages. La solution se trouvera dans le dialogue et l’éducation. Et Internet, et les réseaux sociaux ne sont pas les lieux les plus à même de faire ça (au contraire parfois).

    Fuir les personnes toxiques est une règle essentielle.

Laisser un commentaire