Connaissez-vous Arabesque ?

Je me suis surpris à regarder ces derniers temps la série Arabesque… La flemme, certainement. ça n’est ni très nouveau, ni très original… Si vous ne connaissez pas les aventures de Jessica Fletcher, on va vous en dire quelques mots.


Arabesque – (Chez nos amis du Quebec : Elle écrit au meurtre) – (Le titre original : Murder, She Wrote) est une série télévisée de 12 saisons (264 épisodes de 45 minutes et quatre téléfilms de 90 minutes) diffusée entre 1984 et  1996.

Honnêtement je ne me souvenais pas que la série fut si longue et quelle avait traversé les années 80 et 90. C’est à l’occasion de rediffusion sur TV Breizh et TMC que j’ai vu les épisodes les plus récents. On y voit notamment l’arrivée de l’informatique personnelle et des téléphones mobiles.

C’est incroyable ce que les ordinateurs peuvent faire de nos jours !

Synopsis :

Veuve, Jessica Beatrice Fletcher, née McGill, ancienne professeur d’anglais devenue auteur de romans policiers, utilise ses dons d’observation et son sens de la logique pour jouer les détectives amateurs et résoudre des affaires criminelles. Elle officie dans la petite ville (fictive) de Cabot Cove dans le Maine où elle réside, ainsi qu’à travers les États-Unis et le monde qu’elle parcourt pour assurer la promotion de ses livres, ou rencontrer sa famille et ses proches (Jessica Fletcher n’a pas d’enfants, mais elle déambule au sein d’une famille immense que l’on découvre au cours des épisodes, neveux et nièces en particulier.)

On apprend au fil des épisodes que depuis qu’elle mène ses enquêtes, elle est fichée au FBI, à la CIA et au KGB pour s’être mêlée à plusieurs reprises de certaines de leurs affaires, qu’elle a pourtant aidé à résoudre.

Commentaires :

Les auteurs de la série ont créé le personnage de Jessica Fletcher en se référant à l’univers d’Agatha Christie et, en particulier, à son héroïne, Miss Marple.

Les épisodes d’Arabesque ont quasiment tous la même structure. Au départ, un crime est commis. Plusieurs suspects sont possibles. L’héroïne soupçonne alternativement plusieurs d’entre eux, les uns à la suite des autres. Puis vient le moment où la police arrête l’un des accusés, souvent le mauvais. Jessica Fletcher remonte alors la piste pour prouver son innocence. Vient le moment où elle découvre la vérité. Elle raconte et revient sur les faits. Le meurtrier est mis sous les verrous.

Ce qu’il faut retenir… Plus de 200 histoires et enquêtes, cela demande un sacré effort d’originalité pour ne pas faire de redites… Mais il y en a forcément. Toutes les séries policières américaines suivent les mêmes schémas à peu de chose près.

Ici, quelques particularités :

  • l’enquêteur principal (comme Miss Marple), n’est pas policier et n’a aucune légitimité à enquêter ni à se mêler des affaires de la police… néanmoins elle le fait. Donc l’autre personnage intéressant c’est le policier qui va accepter plus ou moins facilement la manière dont Jessica Fletcher intervient.
  • Jessica Fletcher est toujours impliquée plus ou moins directement. En tant que témoin certes, mais surtout parce qu’elle a un lien avec la victime, le présumé coupable, ou le coupable lui-même. Ce lien est un lien familial ou un lien d’amitié… Ou d’autres fois, elle est juste présente, et elle est donc seulement témoin, voire suspect potentiel.
  • le vrai coupable est souvent confondu par le biais d’un piège tendu par Jessica Fletcher et la police. C’est une des méthodes les plus utilisées, et finalement un raccourci pratique, le coupable fini donc par avouer car il est pris sur le fait en train de mentir ou de commettre un autre crime pour couvrir le premier.