agence barbare

Financée à plus de 540 % sur Ulule – L’Agence Barbare

Si de nombreux jeux de rôle placent les joueurs dans le rôle de policiers ou de représentants de la loi (Berlin XVIII, COPS, Los Angeles 2035, Judge Dredd, Wastburg…), rares sont ceux qui se penchent sur cet anachronisme palpitant qu’est le respect de la loi dans un univers de pure fantasy.

Le guet municipal d’Ankh-Morpork, magnifiquement raconté par Terry Pratchett dans les Annales du Disque Monde, jette les bases de ce que serait un commissariat moderne à l’époque des donjons et des dragons, mais le jeu de rôle officiel tiré des œuvres de l’illustre inventeur du commissaire Vimaire et de l’inspecteur Carotte ne s’arrête pas aux seules affaires policières. Il manquait donc un jeu de rôle où, au lieu de chercher des trésors dans des souterrains infestés de monstres, les personnages seraient des agents de la loi, œuvrant à pourchasser le crime jusque dans les égouts de la ville, dans des tunnels truffés de créatures… heu… partout, quoi.

L’Agence Barbare est donc un peu à l’image d’une force de police dans une grande ville médiévale, carrefour des races et des civilisations. Ses agents patrouillent les rues de la cité pour débusquer les voleurs, les pickpockets, les cambrioleurs, les détrousseurs, les égorgeurs, les assassins, les sectateurs fous, les arnaqueurs, les malandrins, les bandits, les voyous, les ivrognes, les vandales, les receleurs, les maquereaux, les coupe-jarrets, les contrefacteurs, les trafiquants, les bagarreurs, les violeurs, les revendeurs de drogue ou encore les marchands sans permis. Parfois, suivant leur instinct, ils mènent l’enquête dans le milieu pour confondre un coupable ou retrouver l’assassin d’une innocente victime, se fondent dans la foule pour mieux surprendre les criminels, démantèlent un réseau de malfaiteurs ou réussissent à débusquer un kidnappeur dans sa cache secrète (parfois, avant même qu’il ne tranche la gorge de sa victime).

L’Agence Barbare est née dans l’esprit fécond du scénariste Olier et du dessinateur Marko sous la forme d’une bande dessinée publiée aux éditions Bamboo. En quatre volumes, elle narre les aventures de représentants de l’ordre dans un monde médiéval fantastique inspiré des classiques du jeu de rôle.

Print Friendly
The following two tabs change content below.