[Roman] Gor, Tome 1 : Le Tarnier de Gor – John Norman

gor-tome-1-le-tarnier-de-gorMilady va rééditer les romans de John Norman, Les Chroniques de Gor. En commençant par « Gor, Tome 1 : Le Tarnier de Gor » à partir du 2 septembre 2015.

 

Je m’appelle Tarl Cabot. Mon père a disparu quand j’étais enfant. Longtemps je l’ai cru mort, jusqu’au jour où j’ai reçu son étrange message…J’étais parti camper, seul, dans les montagnes du New Hampshire. Je ramassais du bois pour faire un feu quand je m’arrêtai, surpris : quelque chose luisait dans l’obscurité. Une enveloppe métallique, d’un bleu phosphorescent. Je réussis à l’ouvrir en y appliquant l’empreinte de mon pouce. A l’intérieur, quelques mots de mon père : Ton destin est fixé et tu n’y échapperas pas…Ainsi commence la fantastique aventure de Tarl Cabot, qui va se réveiller sur Gor, aussi nommée l’Anti-Terre. Planète sœur de la Terre, de l’autre côté du soleil. Planète des Prêtres-Rois, des scribes, des assassins et des femmes esclaves… Monde à nul autre pareil, où les tarns, faucons géants, servent de monture aux guerriers…

Source : Gor, Tome 1 : Le Tarnier de Gor écrit par John Norman

Avant d’aller plus loin et de vous dire « Waouw »… Sachez tout de même deux ou trois petites choses trouvées sur wikipédia :

Gor, surnommée l’anti-Terre, est un monde parallèle, décrit dans les Chroniques de Gor par John Norman, tout au long d’une saga qui comprend près de 30 romans où se mêlent des thèmes relevant de la philosophie, l’érotisme et de la science-fiction.

Entamée en 1966 cette saga, dont seuls les 16 premiers tomes ont été traduits en français, décrit les aventures de Tarl Cabot sur la planète Gor, une anti-Terre située en opposition au Soleil sur la même orbite que la Terre.

Les coutumes, la terminologie et l’imaginaire de ces œuvres de fiction ont inspiré une sous-culture machiste d’inspiration BDSM que certains ont voulu transposer dans le monde réel. Depuis la fin des années 1990 un attrait pour la culture de Gor s’est développé au travers de sites et de salons de discussion sur Internet. Les adeptes de ce mode de vie sont appelés goréens.